Appel aux ami-e-s des arbres et de l’escalade pour la défense de la zad

Aménagement du territoire

Lors de l’opération César en 2012, la résistance depuis des cabanes perchées dans les arbres a été un outil tactique important et un cauchemar pour les gendarmes. Les 23 et 24 novembre 2012 c’est, entre autres, la résistance dans la forêt, en l’air et au sol, qui a sonné la fin de plusieurs semaines d’attaques et de destruction. Les policiers sont alors repartis en déroute à la nuit tombante, chassés par un grand cri collectif les poursuivant d’arbres en arbres.

4 ans plus tard, il s’apprêtent à revenir pour tenter de détruire cette fois l’ensemble des habitats, des champs mais aussi des haies et des bois et ce sur 2000ha. En complément d’un tas d’autres formes de résistance sur le terrain, nous appelons donc celles et ceux qui le souhaitent à déployer toute leur créativité pour défendre les arbres de la zad - de la forêt de Rohanne aux autres parcelles boisées et specimens plus isolés.

Nous en appelons à celles et ceux qui de par leurs pratiques professionelles ou leurs passions connaissent les forêts et les protègent,

Celles et ceux – grimpeurs.euses, élagueur-euses, accrobrancher.e.s – qui aiment la hauteur, danser sur les branches et y construire des abris.

Toutes celles et ceux qui ont déjà participé à ce type de résistance, qui ont des expériences à transmettre, qui connaissent les techniques pour être en sécurité là haut et difficile à attraper, pour relier les arbres entre eux afin de rendre leur coupe plus difficile, ou qui savent enrayer le travail des machines d’abbatage...

Face à une menace pressante, nous aimerions que cet appel tourne dans les divers réseaux qui peuvent se sentir concernés et qui pourraient aider. Il s’agit pour nous autant que des gens viennent dès maintenant préparer des structures et plateformes, apporter du matériel et échanger des savoirs-faire, que de pouvoir compter sur des réseaux de personnes susceptibles de se rendre disponibles pour être sur place en cas d’intervention. Sachant que la mise en place de plate-formes et autres dispositifs dans les arbres de la zad peut nécessiter des discussions avec les habitant.e.s des lieux et une vision plus globale des autres formes de résistance déjà mises en oeuvre.

Nous appelons aussi les bûcheron.e.s, élagueur.euse.s, et autres professionnel.le.s des forêts solidaires à faire publiquement part de leur soutien, à nous transmettre les informations qu’ils et elles pourraient avoir sur les entreprises qui pourraient collaborer à la destruction de la zad, et à faire savoir au sein de leur profession qu’ils s’y opposeront.

Nous aimerions laisser dès maintenant un contact pour être rejoignables par les personnes intéressées et proposer un premier moment de discussion à ce sujet le dimanche 9 octobre, après la grande manifestation du 8.

RV donc le 9 octobre à 14h carrefour de la Saulce.
Que vous puissiez être là ou pas à ce moment là, si vous êtes intéressé.es, contactez nous à zadenlair@riseup.net

Voici une première liste de matériel recherché :

  • cordes polypropylène de 14mm
  • filets, filets de pêches
  • cordes statiques/semi statiques/dynamiques
  • baudriers, mousquetons, cordelettes de 6mm à 8mm, descendeurs, sangles
  • matériel d’ascencion
  • câbles métalliques.

Des grimpeur.euse.s du bocage

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Aménagement du territoire » :

Voir la Prévalaye menacée

La Prévalaye est un espace naturel en bordure de Rennes, menacé par les aménagements urbains de la Métropole. RDV le vendredi 25 septembre à 16h

> Tous les articles "Aménagement du territoire"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter