Contre le projet d’extension de la porcherie Saint Yves et son monde

Le commissaire enquêteur a émis un avis défavorable et consultatif sur le projet d’extension de la porcherie Saint-Yves à Guémené-Penfao.

Hourra ! Nous y sommes presque !

Ne nous réjouissons tout de même pas trop vite : quand bien même la préfecture mettrait un terme à l’extension de cette porcherie, n’oublions pas que l’actuelle porcherie déverse en ce moment même, et depuis des décennies, des tonnes de lisier péniblement filtrées par les sols, dont les composants empoisonnent les nappes phréatiques, et in fine l’eau du robinet. N’oublions pas que Monsieur Lacire, comme tant d’autres exploitants agricoles, n’a pas attendu cette énième extension pour raser sans scrupules les haies de ses terres, pourtant indispensables à la préservation des sols, de la biodiversité et des paysages. N’oublions pas que la production de viande en quantités industrielles, en pleine croissance partout dans le monde, monopolise les terres pour la culture du maïs et du soja. L’Amazonie n’est déjà plus en grande partie qu’un immense champ de soja OGM, grâce à de telles pratiques.

Les immenses porcheries, les titanesques fermes avicoles, les exploitations infinies de la Beauce, ont remplacé brutalement l’ancienne paysannerie, accaparant les campagnes pour le profit de quelques entrepreneurs agricoles indifférents à la qualité de ce qu’ils produisent, irrespectueux de la nature et des animaux. Ils se sont pliés aux exigences des technocrates français et européens obsédés par la croissance, déterminés à en finir avec les solidarités paysannes, planifiant l’exode rural pour les besoins de l’industrie.

Les terres sont abîmées, et n’appartiennent plus qu’à quelques-uns. De grands groupes industriels maîtrisent l’essentiel de la transformation et de la distribution de la nourriture consommée en France et ailleurs, avec les dégâts pour la santé que l’on connaît, autant pour les consommateurs que pour ceux qui y travaillent. Nous ne pouvons ressusciter l’ancien monde rural, englouti par la modernité capitaliste, et d’ailleurs, qui le voudrait ? Il y a bien de plus en plus de paysans qui prennent conscience des nuisances de l’agriculture industrielle, et qui explorent d’autres modes de production, mais que pèsent-ils face au rouleau compresseur agro-industriel ?

Alors nous devrions tous nous poser très sérieusement la question : que faire pour ne plus dépendre de ces groupes industriels, pour ne plus laisser l’essentiel des terres à quelques-uns, pour ne plus boire de l’eau polluée, pour que les campagnes ne soient plus une zone industrielle parmi d’autres ? Pour ne plus contribuer à la déforestation à travers le monde, pour ne plus traiter les animaux d’une façon si intolérable que nous devons tout en ignorer pour la tolérer encore ?

Des décisions politiques, des référendums citoyens, ne suffiront certainement pas.

De petites victoires, des micros gestes quotidiens, des façons plus responsables de consommer, ne suffiront pas.

Des pétitions monstrueuses, des manifestations de masse, non plus.

Mais alors quoi ?

Alors, ne nous réjouissons pas trop vite ! Discutons, organisons nous, et travaillons à mettre en échec l’agriculture industrielle et son monde !

Des participants à la manifestation du 19 janvier 2019
Contact : vilaine@riseup.net

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Ruralité - Luttes paysannes » :

Convergences & Détournements #107 CHOISIR SON CAMP

Des grands parents à la nièce de 12 ans, cette revue de presse est un support de politisation idéal pour l’ensemble de la famille. Pour un devenir révolutionnaire intergénérationnel, de plus ou moins 7 à 77 ans. Convergences &...

> Tous les articles "Ruralité - Luttes paysannes"

Derniers articles de la thématique « Ecologie » :

Farandole d’activités féministe & anti-nucléaire à Bure

Du 24 février au 1er mars, nous vous invitons à continuer de nous questionner, nous rencontrer, nous renforcer et à imaginer plein de belles idées pour la suite du monde. En mixité choisie sans hommes cisgenres*. Et pour cela, nous vous invitons, à Bure, à l’endroit même où l’ANDRA est en train...

> Tous les articles "Ecologie"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org