Convergences & Détournements #107 CHOISIR SON CAMP

Aménagement du territoire Anti-capitalisme & Multinationale Ecologie Féminismes - Genres - Sexualités Guerres - Armement Mouvements sociaux Politiques sécuritaires - Surveillance Répression - Justice - Prison Ruralité - Luttes paysannes Soins - Santé - Psychiatrie - Médic Solidarités internationales Syndicalismes - Travail
Des grands parents à la nièce de 12 ans, cette revue de presse est un support de politisation idéal pour l’ensemble de la famille.

Pour un devenir révolutionnaire intergénérationnel, de plus ou moins 7 à 77 ans.
Convergences & Détournements

Pour s’inscrire et/ou lire les archives, c’est ici.

CHOISIR SON CAMP

« Les perdants de l’assassinat de Soleimani au moins à court terme, ce sont les peuples en lutte en Iran et en Irak. »

"Qassem Soleimani est-il le martyr de l’anti-impérialisme ? Non, un fasciste d’envergure mondiale a tué un fasciste d’envergure régionale. Nous gardons nos larmes pour les révolté-e-s d’Aban mah, ces prolétaires qui ont mis le feu aux institutions du capitalisme et du régime iraniens en novembre 2019, assassiné-e-s par centaines et emprisonné-e-s par milliers par les forces de sécurité dont Soleimani était l’un des chefs. Tant que les Soleimanis seront considérés comme les symboles de l’anti-impérialisme, l’impérialisme restera intact.

(...)

En France, le régime iranien a imposé son discours, ses images et sa propagande avec la complicité objective des médias et de pseudo anti-impérialistes français.

Tout ce dont peut rêver n’importe quel chef d’Etat ou dirigeant de multinationale faisant face à une contestation, la République Islamique l’a accompli. Eclipser les révolté∙e∙s du mois de Novembre en Iran, vivant∙e∙s, martyres ou en prison ? C’est fait. On ne parle plus que de rêves de vengeance et de troisième guerre mondiale. Que la presse proche de Khamenei réclame le renforcement de la répression contre les « séditieux » (les révolté.e.s de Novembre) est en revanche passé inaperçu."

La psychiatrie sous contention financière

Patient⋅es et soignant⋅es face aux lambeaux de l’hôpital public

"Cela fait plus de dix ans que le monde du soin psychiatrique en France est entré en résistance contre le programme de contrôle de la folie que les personnes en lutte qualifient de « nuit sécuritaire ». Ce tournant idéologique, initié par un discours de Nicolas Sarkozy fin 2008 prêchant les soins sous contrainte, s’est appuyé par la suite sur une profonde réorganisation du travail en hôpital : politique d’austérité budgétaire, introduction de techniques de management et de démarches « qualité », etc. Si bien que des collectifs de soignant·es – comme Les perchés du Havre, Pinel en lutte ou Les Blouses noires – se joignent à présent aux patient⋅es pour crier leur écœurement devant le retour des pratiques les plus inhumaines de l’univers asilaire."

Un article à lire dans Jef Klak.

Occurence sait-il compter les manifestant·e·s ?

Décryptage sur les méthodes de comptage des manifestant·e·s à Paris par le cabinet Occurrence.

À retrouver sur Paris-luttes.info

Tout comprendre sur le "maintien de l’ordre"

Une documentation avec mises-à-jours régulières pour apporter le plus d’informations possible sur le maintien de l’ordre en France.

À consulter sur maintiendelordre.fr

Les verts de trop :

"L’écologie n’a pas toujours les soutiens qu’elle mérite. Une partie de l’extrême droite s’intéresse en effet de près à des thématiques d’ordinaire marquées à gauche (décroissance, anti-consumérisme, localisme...), mais en y rajoutant une lecture bien fasciste."

Décryptage avec l’historien et politologue Stéphane François, dans CQFD.

"On nous appelait les prisonniers politiques" :

"Plus de 400 gilets jaunes, condamnés à de la prison ferme, purgent ou ont purgé leurs peines. Certains ont accepté de raconter à Basta ! leur découverte de l’univers carcéral, une expérience qui marque les personnes et souvent déstabilise les familles."

À retrouver dans Basta.

Communiqué de soutien aux trois grévistes de la RATP de Vitry

"Le CLAQ – Comité de Libération et d’Autonomie Queer apporte son soutien aux trois agents grévistes de la RATP au dépôt de Vitry en Val-de-Marne qui sont passés en entretien disciplinaire hier lundi 14 janvier. Après avoir proféré des insultes homophobes à l’encontre de collègues non-grévistes le 10 décembre dernier, ils encourent des sanctions pouvant aller jusqu’à la révocation. Cette attaque inacceptable de la direction ne peut que nous révolter tant la lutte contre l’homophobie est ici instrumentalisée à des fins anti-syndicales et anti-grévistes.

La lutte contre l’homophobie au sein de notre société est bien trop importante et complexe pour qu’on l’utilise de façon aussi éhontée et simpliste contre les personnes qui se battent pour la justice sociale. Si les luttes sociales ne peuvent évidemment justifier l’homophobie, ce sont en revanche elles qui permettent de créer les conditions concrètes et matérielles à l’émancipation et à l’autonomie des personnes victimes de discriminations, notamment LGBTQI-phobes."

Lu dans ACTA.

Retraites, fin du monde : même combat ?

"Depuis les mégafeux australiens, on a pu entendre çà et là que l’urgence n’était pas la sauvegarde du système de retraites actuel, mais plutôt la lutte contre le changement climatique, avec l’argument fallacieux « sans planète, pas de retraite ». On n’a pas non plus vu une jonction massive des écolos avec le mouvement social en cours, malgré quelques tentatives de textes, et sabotages légers. Ceci est un appel du pied : intensifions."

Appel sur Paris-luttes.info

 

La part anarchiste des communs

"Face à la submersion néolibérale et à la privatisation généralisée du monde, la notion de « commun » est revenue en force. On ne compte plus les ouvrages et les discours louant la nécessité des « communs » ou du « bien commun », qu’il s’agisse de ressources naturelles (une forêt), matérielles (un musée) ou immatérielles (un logiciel). Un succès qui appelle donc à la vigilance : outre le « commons washing », les communs peuvent devenir le cheval de Troie d’un marché qui met en œuvre la casse du service public. L’essayiste Édouard Jourdain retrace ici son histoire et entend bien rappeler, et donc préserver, la radicalité libertaire de cette notion."

Un article de Ballast.

Toujours dans Ballast, nous recommandons aussi la lecture de "L’abécédaire de Walter Benjamin".

IL Y A DEUX ANS :

L’ABANDON DE L’AÉROPORT DE NOTRE-DAME-DES-LANDES

40 images d’une lutte qui a façonné l’histoire de Nantes et ses alentours, à (re)découvrir sur Nantes Révoltée.

Cette revue vous plaît ? Partagez-la !

Transférer Partager sur FB Twitter

Qui est Convergences & Détournements ?

Collectif révolutionaire, notre objectif est d’accompagner toutes et tous dans leurs premiers pas vers les luttes sociales. Chaque semaine, nous réalisons une revue de presse, à mi-chemin entre un outil d’éducation populaire et un pastiche de la revue Le Voleur.

Abonnez-Vous

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Ruralité - Luttes paysannes » :

> Tous les articles "Ruralité - Luttes paysannes"

Derniers articles de la thématique « Aménagement du territoire » :

> Tous les articles "Aménagement du territoire"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter