Récit de la manif du 19 octobre

Après une matinée de barrages filtrants à la faculté, c’est une petite centaine de manifestant-e-s qui s’élancent depuis l’université pour rejoindre le rendez-vous prévu place Charles de Gaulle à 11h30. En tête du cortège "Class Wars" et "Bloquons tout" donnent le ton : bloquons l’offensive du pouvoir !

Sur la place se prépare un petit millier de personnes autour des différents syndicats. La CFDT cette fois-ci n’a pas daigné se montrer, son organisation à mobilisation variable n’a pas soutenu la manifestation, ses militans ont peut-être aussi voulu s’épargner la honte de revenir affublés des couleurs de leur syndicat détesté de tous. La voie était donc libre pour que les étudiant-e-s prennent la tête du cortège.

La manifestation s’est élancée peu après midi forte de 1 500 personnes, tous fumigènes et drapeaux dehors. Une bague nécessitant un écrin à sa taille, de malicieuses mains s’affairent à colorer les murs et tacher d’éclats satins les vitrines des banques, boite d’interim, agences immobilières et autres propagateurs de la misère capitaliste.

La première provocation policière ne tarde pas à arriver : au bout de la rue Jean Janvier, un cordon policier bloque l’accès aux quais du côté du Pré-Saint-Germain. Les protestations des syndicalistes qui avaient pourtant déposé le parcours n’y changent rien. Une fois de plus les policiers tentent d’humilier les manifestant-e-s, mais peu importe, le cortège emprunte les quais du musée des beaux arts et atteignent la place de la République. L’hélicoptère débarque, la surenchère policière continue.

Heureusement, le Pink Blok était là pour mettre l’ambiance :

A République, la police essuie quelques jets de peinture alors qu’elle bouche l’accès au centre historique, et ce sont les galeries Lafayette qui ont l’honneur d’obtenir un ravalement de façade gratuit par les peintres du cortège. Si le collectif EPICUR (Equipe Pour une Internationale des Coloristes Urbains Révolutionaires) n’a pour l’instant pas revendiqué, nul doute que ces protagonistes en sont des membres de plein droit. Evidemment, chacun-e dans le cortège a compris le sens d’une telle action : les galeries Lafayette, magasin de luxe ultra-sécuritaire qui s’accapare les bâtiments historiques de toutes les villes qu’il parasite, est une violence insupportable par ce qu’il dégage et un symbole évident pour tous.

La BAC campe comme à son habitude en embuscade près de l’ancien cinéma Gaumont, l’un d’eux porte fièrement une cagoule arborant le sourire du Joker...

Le cortège a continué sa route en émaillant son parcours de couleurs et graffitis multiples comme "#Balancetonmanager" ou encore "Les fainéants feraient mieux de foutre le bordel plutôt que de chercher du travail".
Arrivé-e-s boulevard de la Liberté, les étudiant-e-s appellent à partir faire une assemblée interpro au parc du Thabor, conformément à la décision de l’AG de Rennes 2. Finalement, point de cortège allant au Thabor, chacun se disperse sur la place Charles de Gaulle pour rejoindre ensuite l’AG individuellement. C’est alors que la police profite du flottement de la dispersion pour interpeller des manifestant-e-s et en courser d’autres en vain. Certaines personnes se font faites frappées, humiliées, trainées au sol ... une chasse aux militant.te.s guidée par les yeux de la préfecture, toute une armée de RG aux avant-postes.
Cinq interpellations dont trois se soldent par des vérifications d’identités et deux débouchent sur des GAV. Evidemment, la police ne pouvait laisser impunie la décoration de quelques façades et il lui fallait quelques coupables pour laver l’affront.
L’AG s’est ensuite tenue au parc du Thabor comme prévue.

Solidarité avec nos amies interpellées !

Dernière info : les interpellées sont sorties vers 18h du commissariat

Les prochains RDV :
AG interpro mardi 24 à Hoche
Prochaine AG Rennes 2 : mercredi 25 octobre 12h30

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Syndicalismes - Luttes ouvrières » :

Morlaix - Se réunir pour mieux lutter !

Appel à rassemblement et coordination des luttes contre les grands projets imposés aux populations et les mesures gouvernementales salement anti-sociales, samedi 18/11 à Morlaix.

> Tous les articles "Syndicalismes - Luttes ouvrières"

Derniers articles de la thématique « Mouvements sociaux » :

> Tous les articles "Mouvements sociaux"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org