information par et pour les luttes, Rennes et sa région

La lutte pour le logement concerne toustes les exploité·e·s !

Rennes
Logement - Squat Mouvements sociaux Répression - Justice - Prison

Sortons de l’isolement contre la galère du logement et la répression. Luttons en partant de nos problèmes et de nos besoins, organisons la résistance pour améliorer nos conditions de vie.

FIL DE L’ACTU : Cette semaine un nouveau projet de loi est débattu à l’Assemblée Nationale, il vise à réprimer (encore) les squats et les locataires précaires. Privé.e de la protection du bail, le/la locataire encourt les mêmes peines de prison et d’amende que les squatteur.euses après seulement 1 mois d’impayés de loyer. Une nouvelle loi qui vient renforcer les propriétaires au détriment des précaires.

Propriétaires-rentier·ère·s, promoteur·ice·s et agences immobilières... Pendant qu’elleux spéculent sur un marché à la hausse, TOI tu galères à te loger ou à payer ton loyer. Cette réalité, nous sommes de plus en plus à la partager et nous refusons de nous y résigner. L’exploitation ne se termine pas à la sortie de l’atelier ou du bureau, elle se poursuit au quotidien.

Observe et tu verras ces vautours accumuler tous les logements et construire des résidences de fortune pour leurs seuls profits, favorisant par cet accaparemment l’explosion des prix de l’immobilier. Pour elleux, le logement n’est qu’une source de rentabilité mais pour nous c’est UN BESOIN VITAL.

En France, 3,5% des ménages détiennent plus de la moitié des biens en location (des multipropriétaires détenteurs d’au moins 5 logements). On est loin de l’image du petit propriétaire qui assure sa retraite avec une seule location.
Toujours en France, plus de 10% des logements sont vides. A cela s’ajoute également les 10% de propriétés secondaires, c’est-à-dire inoccupées la plupart du temps.

Observe aussi ces institutions publiques, plus soucieuses de défendre la propriété privée que d’assurer un toit aux populations, elles subventionnent grassement les propriétaires et encouragent le marché privé, elles sont parties prenantes dans la cherté du logement. Ce sont ces mêmes institutions qui expulsent et multiplient les mesures contre les précaires, aseptisent nos villes et nous repoussent toujours plus loin. Aujourd’hui le gouvernement refuse d’appliquer la "loi réquisition", alors que la part des résidences vacantes/secondaires explose en France et que les rentier·ère·s s’en mettent plein les poches.

La dernière mise en application de la "loi réquisition" (votée après la guerre) date de l’année 1994 et c’était en réponse à l’occupation par des centaines de personnes sans-abris d’immeubles dans Paris.

Pourtant, si tu observes ta ville, tu verras quantité de logements vides qui pourraient accueillir toustes les galérien·ne·s : les sans-abris et toustes celleux qui vivent dans des clapiers à lapin trop chers et délabrés. Des logements neufs ou plus anciens qui s’offrent à la spéculation alors qu’ils devraient nous revenir à nous.

A Rennes plus de 10 000 logements sont considérés comme vacants ! Au delà de la spéculation et des résidences secondaires, un nouveau phénomène explose en ville : les locations AirBNB qui ont été multiplié par dix ces cinq dernières années.

Aussi observe attentivement et tu verras des habitant·e·s précaires qui s’organisent, iels refont vivre des quartiers abandonnés et s’entraident par tous les moyens.
Certains·e·s logent dans des maisons spacieuses sans que cela ne leur coûtent toutes leur ressources : iels réquisitionnent des logements vides - les squattent - sans attendre un secours providentiel. D’autres ne payent plus l’impôt aux propriétaires (grève des loyers), car ces dernier·e·s se gavent et s’engraissent sur leur dos.
Pour répondre à leurs besoins, iels occupent et résistent contre les expulsions. De fait, iels exercent une pression concrète sur les spéculateur·ice·s-accapareur·euse·s.

Article à lire sur l'expérience toujours en cours d'un quartier occupé en ville : https://expansive.info/SQUAT-Retour-sur-une-experience-concrete-en-cours-a-Rennes-3332?var_mode=calcul

Ce mouvement de lutte ne doit pas rester à la marge, il doit s’étendre et se diffuser pour exercer un véritable rapport de force collectif contre les responsables de cette interminable "crise du logement". Sortons du cadre imposé par la loi qui ne sert que les intérêts des exploiteur·ice·s, interrogeons-nous sur ce qui est légitime et faisons le nécessaire car personne ne le fera pour nous !


¤ Visibilisons au grand jour l’ensemble des résidences vides et multiplions les réquisitions populaires.

¤ Attaquons les responsables de cette situation et défendons les précaires contre les expulsions.

¤ Multiplions les initiatives et les espaces d’entraide avec les éxilé.es et toutes les personnes isolées.

MAIL POUR NOUS RENSEIGNER SUR DES LOGEMENTS VIDES : logementvide35@riseup.net

PLUS D’INFOS SUR : https://auxportesouvertes.noblogs.org

P.-S.

Pour en savoir plus sur la nouvelle proposition de loi dédiée à la répression des squatteur.euse.s et des locataires : https://paris-luttes.info/une-proposition-de-loi-dediee-a-la-16418

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

Pour un accés à des logements dignes

Pour un accès à des logements dignes : mobilisons nous Semaine d’action contre la loi Kasbarian du 23 au 29 janvier Temps d’échange militant jeudi 19 janvier, 18h30 à l’Amaryllis.

> Tous les articles "Logement - Squat"

Derniers articles de la thématique « Répression - Justice - Prison » :

> Tous les articles "Répression - Justice - Prison"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter