Mega-bassines : la guerre de l’eau continue...

Mauzé-sur-le-mignon (79)
Luttes paysannes - ruralité Mouvements sociaux

16h07, samedi 26 mars, La Rochenard. Alors qu’un hélicoptère de la gendarmerie n’en finit plus de tourner au-dessus de nos têtes, quelques centaines de personnes expriment leur joie de voir un bout de pompe extrait du sol. Au même moment, une foule massive contient les gendarmes à distance luttant contre les gaz lacrymogènes, pendant qu’un chevreuil tente de fuir à travers champs.

Pourquoi nous sommes là...

Du côté de Rendez-nous la mer – Ar mor Bro An Oriant, nous avions collectivement décidé de faire de ce weekend contre les méga-bassines un moment clé pour nous opposer aux ravages du vivant orchestrés par l’agro-industrie. En effet, en tant qu’amoureux·ses de la mer, il apparaît clair que nos infections et otites en tout genre, post-contact avec la mer, sont causées par la pollution des eaux engendrée par cette industrie.

Ici dans le Poitou, cette industrie franchit un cap supplémentaire en s’accaparant les dernières ressources en eaux, normalement contenues dans les nappes phréatiques, et bientôt stockées dans des méga-bassines destinées aux 150 agriculteurs productivistes du département !

Un weekend désarmant...

Dès l’arrivée au camp le vendredi soir et pendant tout le weekend, nous constaterons le durcissement du dispositif policier et des tentatives continuent de la préfète Emmanuelle Debée d’interdire la manifestation du samedi, et perturber le festival militant par des arrêtés préfectoraux.

Samedi après-midi, la bonne ambiance des concerts ne s’est pas perdue quand une foule de 6000 personnes s’en est allée du camp pour investir le champ où sera implanté une future méga-bassine. Dans la foulée, les cortèges ont poussé jusqu’à une parcelle où se trouvent les canalisations destinées à alimenter la bassine. Là, des groupes ont mis toute leur énergie à désarmer ces canalisations pendant qu’une autre partie des manifestant.e.s allait à la rencontre des gendarmes pour les occuper. Après plus d’une heure d’affrontements et de démontage organisé, les cortèges sont rentrés au camp avec leur trophée et cela, malgré de nombreux gaz et quelques grenades désencerclantes. Évidemment, ces gestes sont bien peu face à l’ampleur du ravage qui se prépare dans le Poitou.

La guerre de l’eau est déjà déclarée !

Plus de 40 méga-bassines sont encore en projet. La journée de dimanche a permis de prendre de la hauteur, et de faire le point sur l’ampleur des attaques de notre système économique autour de l’eau. Entre l’accaparement des sources par des multinationales, le détournement de l’eau pour des réacteurs nucléaires et l’agro-industrie, sa pollution massive dans le milieu marin, il est grand temps que nous réagissions.
C’est tout le sens des Soulèvements De La Mer qui se structurent actuellement en Bretagne, de même que ces potentiels comités de défense de l’eau dont il était question ce dimanche.

Et puisque c’est une véritable guerre de l’eau qui a court, il s’agit maintenant de la gagner !

Contactez-nous sur ar-mor@riseup.net , rejoignez-nous, organisons-nous !

Rendez-nous la mer - Ar mor·Bro an Oriant

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Luttes paysannes - ruralité » :

> Tous les articles "Luttes paysannes - ruralité"

Derniers articles de la thématique « Mouvements sociaux » :

> Tous les articles "Mouvements sociaux"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter