Solidarité avec le peuple kanak ! Report du référendum du 12 décembre !

Rennes
Antiracismes - colonialismes

Rassemblement Samedi 11 Décembre à 15 heures Place de la République

Le gouvernement français affirme maintenir au 12 décembre 2021 la consultation référendaire portant sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. Cela en dépit des appels de l’ensemble des organisations politiques, syndicales et associatives représentant le peuple kanak, à reporter cette consultation à l’automne 2022, ainsi que de leur annonce d’une non-participation au cas où ce troisième référendum serait maintenu en décembre 2021 ; en dépit également des appels d’organisations de la région océanienne et française témoignant de leur soutien au report.

L’épidémie du Covid frappe durement ce territoire depuis le 6 septembre, les actuels indicateurs restent fragiles et toute réelle campagne politique est rendue impossible. Ce ne sont pas des calculs liés au calendrier électoral hexagonal qui peuvent prendre le dessus sur la prise en compte de la situation du pays.

La volonté d’imposer le vote le 12 décembre représente un geste irrespectueux à l’égard du peuple kanak et des autres populations océaniennes, alors même que la majorité des décès liés au Covid les concerne. Dans un contexte particulièrement difficile qui empêche le travail du deuil et les coutumes qui l’accompagnent, essentielles en monde océanien, il serait incongru de prétendre organiser des meetings ou toute autre opération de campagne. Celle-ci ne peut être envisagée et la seule option raisonnable impose de repousser l’échéance pour donner du temps au temps et offrir des conditions plus sereines et apaisées.

À l’inverse, céder à la précipitation et à la brutalité pour imposer un calendrier voulu par les seuls partisans de la Nouvelle-Calédonie dans la France serait une grave erreur. Car l’avenir du pays exige une campagne exemplaire d’équité et un résultat incontesté. En 2019, le Premier ministre, Édouard Philippe, avait proposé une consultation à l’automne 2022.

Passer outre l’exigence d’un report de la consultation, c’est disqualifier celle-ci, cela aux échelles locale, nationale et internationale. C’est prendre la responsabilité d’une rupture avec les efforts des 30 dernières années pour assurer un processus inédit de décolonisation. C’est prendre le risque d’alimenter ressentiment et colère, et faire obstacle à la recherche d’une solution politique satisfaisante.

Comment imaginer une consultation référendaire privée de la participation du peuple premier ?
Comment accepter l’idée que pourrait être imposé un projet d’avenir pour la Kanaky Nouvelle-Calédonie sans les Kanak ?

Il n’est pas trop tard pour éviter de s’engager dans une impasse et pour réengager le dialogue entre les diverses forces sociales et politiques concernées.

samedi 11

Solidarité avec le peuple kanak
Report du référendum du 12 décembre !

Place de la République

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Antiracismes - colonialismes » :

Les Kurdes : un peuple colonisé ?

La situation du Kurdistan dont était originaire Jina Amina, assassinée par le pouvoir iranien est invisibilisée entre autre, dans la presse ainsi que dans les rassemblements de soutien appelés par diverses associations en soutien aux révoltes qui s’y déroulent. Et les Kurdes ? pourquoi sont iels si...

> Tous les articles "Antiracismes - colonialismes"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter