13 mars : Grève mondiale pour le futur !

Rennes
Anti-capitalisme & Multinationale Ecologie

Le vendredi 13 mars, rejoignons nous toustes au Thabor à 14h pour une grève mondiale pour le futur ! Fêtons ensemble les un an du mouvement des jeunes en grève pour le climat et pour la justice sociale en battant le pavé !
(le rdv sera décalé à St Anne si le parc est fermé)

Aujourd’hui, après un an de marches climat, chacun.e peut constater que rien n’a changé, toutes nos suppliques ont été ignorées. Manifestement, c’est un choix politique délibéré des gouvernants d’ignorer les scientifiques et les revendications des jeunes du monde entier. Parce que les solutions proposées ne sont pas « rentables ». Et pourtant, depuis l’année dernière, à la colère des jeunes s’ajoute celle des peuples. Partout à travers la planète on se soulève, on conteste l’injustice capitaliste. En France, les Gilets Jaunes ont ouvert la voie, suivis cette année par les syndicalistes opposé.es à la casse de nos retraites. Dorénavant « Justice climatique » ne résonne plus sans « Justice sociale » dans nos cortèges.

A l’approche des élections municipales, alors que la planète brûle de toutes parts, et que certains territoires directement exposés au réchauffement climatique vivent déjà en direct, et dans la souffrance, plusieurs crises sévères n’épargnant que les élites ; c’est un seul vœu qui nous vient à l’esprit : que nos proches, familles mais aussi nos lieux de travail, d’études et de vie reconnaissent l’urgence climatique et sociale, et agissent en conséquence. En faisant sécession de ce monde basé sur la compétition et la conquête. En refusant de perpétuer la logique de ce système qui nous condamne toustes, et en soutenant les luttes qui nous permettront de nous en affranchir. En se préparant à la crise qui vient, en renforçant notre autonomie et notre résilience collective. Nous voulons voir reverdir nos rues, ne plus croiser des contrôleurs à toutes les stations de métro, rouler librement en vélo sans peur de se faire écraser, échanger des sourires avec nos voisin.es en se rendant dans des jardins partagés…

Libre alors à chacun.e de voter ou pas selon ses convictions, l’important étant de rester lucides : faire pression sur les politiques locaux.ales peut être un moyen d’améliorer les conditions de vie et le quotidien des gens, l’état des écosystèmes locaux, mais en aucun cas ne peut représenter une solution efficace face à l’ampleur de la crise climatique et de l’extermination du vivant menée actuellement par le système capitaliste. L’heure n’est plus à l’attente de l’action des dominants, ni à la demande de médiatisation des modes de revendication, relayés et déformés par des médias tenus par une élite. L’injonction à l’action locale et à la globalité uniquement en pensée ne marche qu’un temps. L’écologie individualisante, voilà encore une bien belle idée de la classe dominante, obsédée qu’elle est de diviser les luttes. L’heure est donc bien à l’action de toutes et tous, qu’elle soit directe ou non. Parce que nous refusons de nous complaire dans notre situation de jeunes occidentaux.ales privilégié.es par un système qui pille et pollue le reste de la planète, force est pour nous d’admettre que la seule écologie possible doit s’opposer aux systèmes qui détruisent toutes les formes de vivant par leur domination. Elle se mènera de concert avec les différentes luttes sociales, féministes et décoloniales en cours.

Quand on s’est engagé.es pour le climat, on nous a dit qu’il fallait faire des ’écogestes’. Fermer le robinet, éteindre la lumière, prendre le vélo, utiliser un peu moins son téléphone. Nous ne nous sommes pas privé.es d’appliquer certaines de ces propositions qui faisaient sens pour nous. Mais nous ne voulons pas être tenu.es pour responsables de la crise écologique quand les multinationales et les Etats, elles, ne font rien pour fermer le robinet du pétrole, éteindre la lumière du nucléaire, prendre le vélo pour sortir du capitalisme, et arrêter de nous bassiner avec la 5G qui nous permettra juste de voir le monde brûler en HD sur nos écrans.

Alors face à leur monde cynique, nous répandrons notre jeunesse et notre gaieté partout où ils sèment la mort et la désolation. Nous leur rendrons la vie insupportable jusqu’à ce qu’iels finissent par fuir sur des îles désertes. Et puisque nous voulons vivre une belle vie, nous continuerons, de notre côté, à cultiver les sols, à nous entraider, et aller à la rencontre de tous ceux et celles qui veulent sortir du pétrin où iels nous ont mis.es. Notre joie ne sera jamais intimidable. Joyeux anniversaire, jeunes en grève pour le climat ! Nous avons cessé d’attendre !

RDV vendredi 13 mars à 14h au Thabor pour la grève mondiale pour le futur  !

Et samedi 14 mars à 14h Place Hoche pour une manifestation de l’Ecologie et des Résistances, en soutien aux grandes manifestations antiracistes & Gilets Jaunes qui auront lieu le même jour sur les Champs Elysées !

Résistance Ecolo Rennes, Youth For Climate Rennes, Extinction Rebellion Rennes

P.-S.

lien de l’évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/653255588814834/?active_tab=about

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Ecologie » :

Enfouissons POMA : appel à actions

En soutien à la lutte à Bure, lancement d’un appel à actions décentralisées contre un sous-traitant clé du projet d’enfouissement de déchets nucléaires : POMA.

Stop Amazon et son monde

Une session d’affichage le 26/11 pour dénoncer la complicité du gouvernement dans l’arrivée d’Amazon en France.

> Tous les articles "Ecologie"

Derniers articles de la thématique « Anti-capitalisme & Multinationale » :

> Tous les articles "Anti-capitalisme & Multinationale"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter