Contre l’agriculture industrielle et son monde

Vendredi 5 avril, nous avons encore une fois manifesté à Guémené-Penfao contre le projet d’extension de la porcherie industrielle de Saint Yves (voir ici, et encore ). Le préfet doit prendre sa décision et nous voulions réaffirmer notre opposition.
Le texte ci dessous a été lu au cours de cette manifestation. L’affiche a aussi été distribuée à cette occasion.

C’est la troisième manif que nous faisons pour exprimer notre opposition au projet d’extension de la porcherie Saint Yves. Et il semblerait que la préfecture ne veuille pas nous entendre. Nous continuons donc à nous mobiliser contre ce projet. L’état ne semble pas considérer la gravité de la situation alors que l’agriculture industrielle et l’élevage intensif est l’une des causes de la destruction en cours de notre monde et ça pue.

Ça pue déjà quand on passe à proximité de cette ferme, enfin si on peut l’appeler comme ça, car elle ne ressemble pas vraiment à une ferme mais plutôt à une usine de mort. Aucun bruit alors qu’il y a des milliers de bêtes, juste l’odeur, le bitume et la tôle.

Ça pue la mort par la disparition de toutes les plantes et les animaux qui ont vu leurs habitats détruits, les haies que les exploitants ont rasées ou les rivières qu’ils ont polluées.

Ça pue la mort par la destruction des terres par l’afflux abondant de lisier.

Ça pue la mort pour tous ces cochons qui ne verront la lumière du jour que quand ils iront à l’abattoir.

Ça sent la maladie pour tous ceux qui mangent cette viande plein d’antibiotiques, ces bêtes nourries aux céréales cultivées à l’aide de pesticides, au soja OGM. 

Ça sent la maladie pour tous ceux qui boivent l’eau polluée par les pesticides retrouvés dans le lisier directement épandu sur les captages d’eau.

Ça pue le fric qui prime sur notre environnement, ça pue cette volonté de sans cesse grossir, s’agrandir.

Ça pue les grosses machines qui rasent et rendent les paysages affreux, les grosses coopératives multinationales qui font leur beurre sur la nature.

Ça pue la complicité de l’état.

Alors que cette destruction est en cours, valider un tel projet montre que les intérêts des dominants vont à l’encontre des nôtres et qu’il faut se battre pour se faire entendre.

Des décisions politiques, des référendums citoyens, ne suffiront certainement pas
De petites victoires, des micros gestes quotidiens, des façons plus responsables de consommer, ne suffiront pas
Des pétitions monstrueuses, des manifestations de masse, non plus

Nous devons discuter, nous organiser, et travailler à mettre en échec l’agriculture industrielle et son monde !

P.-S.

Contact : vilaine@riseup.net

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Ruralité - Luttes paysannes » :

Un vent de révolte sur le littoral vendéen !

Avec quelques camarades rennais.es, nous sommes allé.e.s rencontrer les Vendéen.ne.s qui s’organisent pour lutter contre un projet de port de plaisance à Brétignolles-sur-Mer (85). Depuis le 6 octobre, iels occupent les lieux et les travaux n’ont toujours pas repris...

> Tous les articles "Ruralité - Luttes paysannes"

Derniers articles de la thématique « Ecologie » :

Amassada : Expulsion imminente !

L’expulsion de la Libre Commune de l’Amassada (Saint Victor et Melvieu, Aveyron) devrait avoir lieu ce mardi 8 octobre ou du moins en début de semaine prochaine. L’Amassada lance un appel à soutien (en allant sur place ou par des actions décentralisées)...

Contre la ferme-usine de Néant Sur Yvel

Manifestation contre le projet de ferme-usine concentrant 192500 volailles dans la forêt de Brocéliande. L’union Régionale Solidaires de Bretagne appel à se retrouver ce samedi 5 octobre à 10h devant la mairie de Néant Sur Yvel.

> Tous les articles "Ecologie"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org