Gagnons en justice contre l’agro-industrie

Ecologies - Aménagement du territoire Luttes paysannes - ruralité

Blocage du train de céréales : où sont les coupables de dégradation, les contrevenants ?

Communiqué de presse du vendredi 24 juin 2022

Le 19 mars 2022, un groupe d’une cinquantaine de militants a érigé un mur sur une voie ferrée et arrêté un train de céréales en direction d’une usine d’aliments pour les élevages industriels. Ce blocage non-violent organisé par le “Collectif Bretagne contre les fermes-usines” symbolise l’urgence à changer de cap pour l’agriculture bretonne et son système d’élevages hors-sol.

Les 21 et 22 juin, des perquisitions et des interpellations pour garde à vue ont été menées auprès de personnes ayant pu participer à cette action. Des militants sont dès maintenant placés sous contrôle judiciaire durant le temps d’enquête.

L’appareil des services de l’État cherche des coupables de dégradation, des contrevenants. Cette logique de lecture a de quoi surprendre. Les coupables de dégradations sont les firmes de l’agro-industrie qui dégradent tous les jours nos milieux de vie et la qualité de vie sociale et sanitaire des paysans et de la population. Ces groupes industriels organisés sont également contrevenants à l’avenir d’une planète vivable. Les faits sont établis par de nombreux rapports et études accessibles à tous (rapport du GIEC, algues vertes, pollution chimique de l’eau dite potable, émissions massives d’ammoniac, souffrances animales, déforestations importées, …).

Nous, collectif et simples citoyens sans ambition d’enrichissement personnel et sans haine envers quiconque, sommes pleinement légitimes à nous défendre contre les règles permettant à l’agro-industrie de perpétuer ses méfaits. Aujourd’hui, nous sommes résistants par nécessité, déterminés et légitimes. Le procès des personnes qui ont bloqué, et vidé en partie, un train de céréales à destination des élevages industriels afin de symboliser une mise à terre du système agricole hors-sol sera celui de l’agro-industrie contre les citoyens et contre nos milieux de vie.

Le Collectif Bretagne contre les fermes-usines soutient les modèles agricoles de production paysans et territorialisés et attend le procès du train bloqué pour dénoncer les vrais coupables de dégradations.

Pour faire du procès à venir celui de l’agro-industrie, nous collectons des moyens pour :

  • défendre les activistes inquiétés par la justice,
  • bloquer l’agro-industrie et la faire condamner,
  • faire reconnaître notre légitimité à agir contre l’agro-industrie et ses ravages,
  • faire condamner l’Etat pour ses carences à défendre notre santé et nos milieux de vie.

Rejoignez le mouvement et rassemblons des fonds pour financer cette campagne ambitieuse et nos avocats.

Lien de la cagnotte

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Luttes paysannes - ruralité » :

25 mars : prochaine grande mobilisation nationale "Pas une Bassine de plus"

Malgré la mobilisation d’ores et déjà historique de Sainte-Soline, le gouvernement a décidé expressément de reprendre le chantier après 10 jours d’interruption forcée des travaux. Face à la nécessité d’un moratoire sur les méga-bassines tel qu’exigé par le mouvement de défense de l’eau, le second passage en...

> Tous les articles "Luttes paysannes - ruralité"

Derniers articles de la thématique « Ecologies - Aménagement du territoire » :

Du pain et des parpaings #3

Une 3e émission d’écologie politique "Du pain et des parpaings" est en ligne. Elle évoque cette fois la lutte contre l’usine de viennoiseries surgelées Bridor, menaçant de recouvrir 21 hectares de terres agricoles dans le nord de Rennes.

> Tous les articles "Ecologies - Aménagement du territoire"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter