Harz-Labour : Suite non épique

Coronavirus et confinement : article n°4
Poèmes

d’une époque non épique

mourir mondialisé
quelle aubaine !
Sarajevo n’était pas si mal
Le 3e Reich non plus
et la bombe thermonucléaire
mais l’OMC, c’est tellement mieux !

mais alors, après le virus 19
après les tests révélateurs
après les remèdes aléatoires
après les masques de protection
nous devons exiger des cercueils sur mesure
made in China
c’est bien le moins
pour qui peut le plus
doesn’t it ?


tu reviens à terre
après la traversée
ton visage est de sel

mes mains brûlées
n’ont plus la main
et rien que nos voix se joignent

ta langue n’a plus l’accent
des sédentaires
je me noie dans ce partage
où la pensée stagne


pas seulement au jour le jour
mais vivre de tordre par avance
la mémoire de ce qui vient

aucune inscription
aucune image
si tu veux décidément vivre
ne retiens et n’apprends rien

l’oubli est notre miracle gratuit

la mort débarrassée


la peur de la solitude
explique bien des malheurs

le silence et l’immensité
provoquent le vertige
qu’il nous faut enfourcher
sous peine de tomber dans
le bruit de fond des apparences

à cheval, le moindre galop
restitue l’âme
ou l’équilibre


loin de là
la science ne dit pas tout
ce qu’elle fait
comment le saurait-elle ?

mais de ne savoir dire
elle ne sait taire non plus
son savoir-faire

confort, fracas
enfance d’être


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter