L’effondrement, parlons-en ... les limites de la collapsologie

Ecologies - Aménagement du territoire

Depuis une dizaine d’années, la collapsologie a le vent en poupe. L’accélération des bouleversements climatiques, la perte de repères politiques et collectifs -favorisée notamment par l’épidémie de COVID-19 et sa gestion chaotique-, et le spectre d’une énième crise financière généralisée sont autant de facteurs qui alimentent le sentiment diffus mais largement partagé d’un "effondrement" imminent.

Initialement paru sur barricade.be, ce texte critique analyse les éléments de discours et les logiques en vogue au sein de la galaxie collapsologue. Tout en soulignant la réalité de l’urgence écologique en cours, l’auteur pointe les limites de la pensée collapsologue, son caractère confus et l’impuissance politique dont elle s’accomode parfaitement.

1 - Un constat partagé ...
La sixième extinction de masse* [1] est en cours. Elle est beaucoup plus rapide que les précédentes et concerne potentiellement l’ensemble des espèces, ce qui est inédit. Plusieurs limites écologiques ont déjà été franchies (destruction de la biodiversité, concentration des gaz à effet de serre, déforestation et dévastation des sols, pollutions en tous genres) tandis que d’autres sont en passe de l’être (acidification des océans, raréfaction de l’eau douce). C’est du caractère habitable ou non de la planète dont il est désormais question. À ces limites dépassées s’ajoute celle de la raréfaction des « ressources naturelles » non renouvelables : les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) et les minerais, utilisés pour à peu près tous les biens et services actuels (dont la production d’énergies dites renouvelables). Nous sommes sur terre depuis des centaines de milliers d’années, mais ces dépassements ne se sont enclenchés que depuis deux siècles (depuis l’expansion du capitalisme), et plus particulièrement depuis la deuxième moitié du xxe siècle – soit très récemment. C’est ce qu’on appelle la grande accélération*. Concernant les dérèglements climatiques*, dépasser une augmentation globale de 1,5 °c (à l’horizon 2100 par rapport à l’ère pré-industrielle) enclencherait un emballement climatique dont nous ne pouvons mesurer l’ampleur. De nombreuses boucles de rétroactions* existent et nous risquons de nous diriger vers une planète étuve*. Nous sommes à 1 °c de réchauffement et nous pouvons déjà observer aux quatre coins du monde ce que cela produit. Les effets ne font malheureusement que commencer. Or, les causes de ces dérèglements continuent plus que jamais d’être alimentées et la trajectoire actuelle nous mène vers une augmentation de 4 °c, 5 °c ou plus. À titre de comparaison, la différence de température entre l’ère pré-industrielle et la dernière glaciation était d’environ 5 °c. Un basculement écologique est donc en cours et il est irréversible dans plusieurs de ses aspects. Il ne s’agit pas d’une « crise » qui pourrait être suivie d’un retour à la situation antérieure. Il ne s’agit pas d’un événement instantané, ni homogène dans l’espace, ni linéaire dans son intensité. Seule l’ampleur de ces basculements écologiques peut, et doit, être réduite. Les collapsos [2] participent à forcer la prise en compte plus que nécessaire de ces constats, qui sont largement niés depuis les années 1970 au moins. Malheureusement, leur manière de présenter les choses n’aide pas forcément à être lucide sur la situation et à y réagir en conséquence.

2 - Les limites importantes des discours de l’effondrement
Voici plusieurs définitions de « l’effondrement » utilisées par les collapsos. Elles sont particulièrement vagues :
« Baisse rapide et déterminante d’un niveau établi de complexité socio-politique. » (Joseph Anthony Tainter [3])
« Réduction drastique de la population humaine, et/ou de la complexité politique, économique, sociale, sur une zone étendue et une durée importante. » (Jared Diamond [4] )
« Situation dans laquelle les besoins de base (eau, énergie, alimentation, logement, habillement, mobilité, sécurité etc.) ne sont plus fournis à une majorité de la population par des services encadrés par la loi. » (Yves Cochet [5] )
« [Terme faisant référence à] l’effondrement de notre civilisation thermo-industrielle et/ou des écosystèmes et espèces vivantes, dont la nôtre. » (Pablo Servigne et Raphaël Stevens)
« L’effondrement » défini comme tel concerne tous les aspects d’une société. Les basculements écologiques (ou une crise financière, une guerre, etc.) joueraient le rôle de déclencheur de cet effondrement généralisé.

Suite de l’article

P.-S.

Somaire du document PDF

1 - Un constat partagé …
2 - Les limites importantes des discours de l’effondrement
3 - La collapsologie est présentée à tort comme une science
4 - L’approche est occidentalo-centrée
5 - L’effondrement est une notion confuse
6 - La plupart des discours de l’effondrement désarment et dépolitisent
L’appel au deuil et à l’acceptation indifférenciée
7 - Le fantasme d’une renaissance plutôt que le déjà-là
8 - La naturalisation des rapports sociaux et la notion de « verrouillages »
9 - Le retour du mythe « tous dans le même bateau »
10 - Les réponses à côté de la plaque et les dérives réactionnaires
11 - Perspectives pour effondrés
12 - Glossaire pour effondrés
13 - Notes

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Ecologies - Aménagement du territoire » :

25 mars : prochaine grande mobilisation nationale "Pas une Bassine de plus"

Malgré la mobilisation d’ores et déjà historique de Sainte-Soline, le gouvernement a décidé expressément de reprendre le chantier après 10 jours d’interruption forcée des travaux. Face à la nécessité d’un moratoire sur les méga-bassines tel qu’exigé par le mouvement de défense de l’eau, le second passage en...

> Tous les articles "Ecologies - Aménagement du territoire"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter