Lettre ouverte aux parents d’élèves de Rennes et d’ailleurs

Rennes
Educations - Système scolaire Mouvements sociaux Syndicalismes - Travail

Les occupations d’établissements scolaires se multiplient à Rennes contre la réforme des retraites, cette lettre est un appel à amplifier le mouvement.

Rennes, le 16 janvier 2020

Bonjour,

Nous sommes des parents d’élèves de l’école Oscar Leroux (Rennes sud), et nous occupons cette nuit, avec des enseignant·es, l’école de nos enfants comme manière de prendre part au mouvement contre la réforme des retraites.

Les enseignant·es et les agent·es périscolaires sont régulièrement en grève depuis le 5 décembre, comme dans presque toutes les écoles de France. Comme dans le secteur du transport, ils font grève non seulement pour leurs propres intérêts, mais aussi avec la revendication de l’abandon de la réforme pour nous toutes et tous. Le gouvernement ne leur a répondu jusqu’ici que par du mépris. Nous avons donc décidé de nous joindre à elles et eux pour les soutenir et accentuer la pression ainsi que pour montrer notre refus du modèle social que dessinent les réformes de Macron et Édouard Philippe.
Nous sommes mobilisé·es car nous sommes attaché·es au bon fonctionnement de l’école publique, et nous pouvons apprécier chaque jour le travail de celles et ceux qui la font vivre et qui font grandir nos enfants. Comme pour l’hôpital, il est inconcevable que des métiers si essentiels au bon fonctionnement de la société soient tout en bas de l’échelle des salaires.

Aujourd’hui, la réforme leur promet des centaines d’euros en moins sur leur retraite (sans parler de l’âge de départ). Et l’augmentation salariale promise par le ministre Blanquer servira à peine à assurer le niveau du SMIC à un professeur des écoles débutant… De quoi faire hésiter à adopter la carrière, et c’est peut-être bien le but recherché : moins de titulaires, et de plus en plus de profs précaires fragilisé·es, taillables et corvéables à merci.

Nous nous sommes penché·es sur le contenu du projet de loi, plongé·es dans des tas de chiffres, des tas d’hypothèses de calcul, et cela n’a fait que confirmer le pressentiment de départ : cette réforme régressive n’est qu’une façon de rendre notre monde, et celui de nos enfants, un peu plus individualiste et un peu moins solidaire. Tout le contraire de ce qu’on souhaite aux générations futures, surtout face à des conditions de vie de plus en plus hostiles.

Les mécanismes de répartition - comme la retraite, mais aussi l’assurance chômage et la Sécurité Sociale - sont démantelés les uns après les autres. Le gouvernement compte sur l’idéologie individualiste pour faire passer sa réforme : « moi je pense m’en sortir, les autres se débrouillent avec leurs problèmes ». Mais il ne faut pas s’y tromper : à ce petit jeu on finit assurément seul·e, mais pas vraiment plus riche. Les rares professions qui verront leur retraites légitimement augmentée dans le nouveau système peuvent-elles vraiment se satisfaire de voir leurs enfants, familles et amis s’appauvrir autour d’elles ?Les seuls vrais gagnants seront ceux qui vendent des assurances retraite complémentaires privées : toujours plus pour les gros, c’est la règle d’or.

Il n’y a déjà pas de travail pour tout le monde mais il faudrait travailler plus longtemps ; la France est de plus en plus riche mais de plus en plus de ses habitant·es s’appauvrissent ; le gouvernement prétend se préoccuper de l’équilibre budgétaire des années 2050 alors qu’il se montre totalement incapable d’agir aujourd’hui pour atténuer la catastrophe climatique en cours…
Notre système marche sur la tête, et il y aurait tant de choses à changer pour que nos enfants puissent espérer vivre dans un monde meilleur que le nôtre ! Mais la réforme des retraites va dans un sens tout opposé…

Nous avons jusqu’ici distribué des tracts, proposé des goûters d’information à la sortie de l’école, tenu une première assemblée générale parents-enseignant·es. Les réactions largement majoritaires lors de ces temps de discussion sont un franc soutien à la grève, qui ne faiblit pas après plusieurs journées en service minimum. Nous prévoyons d’occuper à nouveau l’école jeudi prochain, et nous savons d’ores et déjà que nous ne serons pas les seul·es à Rennes.
Nous vous invitons donc à vous mobiliser sans attendre dans vos écoles, collèges et lycées, pour lutter aux côtés des personnels grévistes. La semaine qui vient s’annonce décisive pour obtenir le retrait du projet de loi.

P.-S.

Pour nous répondre : parents-oscar-leroux@protonmail.com

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Educations - Système scolaire » :

 ?" >Assistanat de langue : une expérience de ouf ?

Présentation et analyse de la formation d’assistant·e de français à l’étranger, plus particulièrement en Italie. Ceci comme symptôme de la libéralisation de l’enseignement et de la numérisation des pratiques enseignantes. Ce texte comme contrepoint aux textes béats sur ce programme...

Préavis de grève dans les écoles du Finistère

Un préavis de grève dans les écoles du Finistère est déposé pour la période du 11 mai au 5 juillet. L’intersyndicale fait valoir l’impossibilité d’appliquer les gestes barrières.

> Tous les articles "Educations - Système scolaire"

Derniers articles de la thématique « Syndicalismes - Travail » :

Manifestation en soutien aux soignant.es

Le 16 juin, nous étions des dizaines de milliers partout en France, pour réclamer plus de moyens, plus de postes, et de meilleurs salaires pour l’Hôpital Public. L’acte 2, c’est le 30 juin : manifestation à Rennes, 12h, esplanade Charles de Gaulle, à l’appel de l’intersyndicale SUD CGT CFTC CFE CGC FO...

> Tous les articles "Syndicalismes - Travail"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter