Parloir sauvage à Vezin avec les Gilets Jaunes

Avec ou sans gilet, tout prisonnier est politique.
Enfreindre la loi c’est enfreindre ce qui a été construit par la classe dominante pour se protéger. On le voit, les riches ne sont jamais envoyés en prison. Par contre, les populations oppressées, elles, y sont en surnombre.

Aujourd’hui, l’insurrection des gilets jaunes est utilisée comme laboratoire répressif pour
réactualiser des lois anti-démocratiques. L’arsenal législatif ne cesse de croître pour
bâillonner l’opposition politique. D’abord utilisée pour réprimer les contestations dans les
quartiers populaires en 2009, l’infraction du “groupement en vue de commettre des
dégradations ou violences
” sévit de nouveau pour mater l’insurrection.

La surenchère sécuritaire existe à l’extérieur des prisons, comme on peut le voir tous les
samedis. Mais ce climat ultra répressif s’accentue aussi à l’intérieur des taules.
Mitard, parloirs fantômes, racisme, violences des matons, multiplication des ERIS (les CRS
pénitentiaires) la répression ne s’arrête pas aux portes des prisons.
Il y a quelques semaines, le ministère de la justice a jeté des bouts/morceaux de gras à ses
chiens de gardes affamés. Après des jours de grève des surveillants de Condé sur Sarthe,
le ministère a satisfait une demande : ils peuvent désormais fouiller à corps des proches de
détenus qui viennent leur rendre visite en parloirs.

La prison, c’est 80 000 personnes mais cette population est au moins à multiplier par cinq.
La prison viole les droits fondamentaux des personnes qui y sont enfermées mais aussi
ceux de leurs familles, qui subissent intimidation, humiliation et stigmatisation. Aujourd’hui,
nous voulons aussi exprimer notre soutien envers ces proches de détenus.

La prison est le reflet d’une société capitaliste, raciste et classiste. Parce que la prison a toujours été un instrument de contrôle des populations, conçue par les riches blancs pour conserver leurs intérêts.
Prison capitaliste parce que des entreprises privées se remplissent les poches en exploitant
des prisonniers payés à 3h de l’heure.
Capitaliste car le seul moyen aujourd’hui de réussir “sa réinsertion” c’est de passer par le travail.
Raciste parce qu’une personne racisée se verra plus souvent imposer la taule qu’une personne blanche pour les mêmes infractions.
Raciste aussi car l’état français au lourd passé colonial sur-enferme des personnes issus de l’immigration post-coloniale.

D’autant plus que le tout le système pénal est maquillé par un discours moraliste catholique.
L’enfermement est rendu acceptable car on est nourri d’un argumentaire sur la rédemption,
selon lequel il faut racheter ses erreurs. Mais la punition n’est pas la solution, elle n’aide
personne. Elle ne fait que pousser les gens dans des situations d’oppression toujours plus
grandes. Situations qui provoquent toujours plus de suicides.
Quand la justice enferme, la prison assassine ! C’est donc tout un système qu’il faut combattre.

C’est pourquoi nous devons lutter contre la pensée carcérale. Soutenons les luttes de
l’intérieur (les mutineries, les grèves de la faim, les refus de monter en cellule, comme ici à
Vezin pendant la grève des matons.) Et depuis l’exterieur, maintenons des liens avec les
prisonniers. Nous avons une responsabilité collective. La passivité face à l’injustice en dit
long sur le cautionnement moral. Nous n’acceptons pas le système carcéral. C’est pourquoi
nous reviendrons ici.

Pour détruire les murs qui se dressent entre les hommes, il faut d’abord faire sortir les hommes d’entre les murs.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Répression - Justice - Prison » :

> Tous les articles "Répression - Justice - Prison"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org