Peut-être un printemps ? Communiqué sur la situation aux Veyettes

Rennes
Logement - Squat Migrations - Luttes contre les frontières

150 jours pour que l’État envisage d’accorder leurs droits aux habitant.e.s des Veyettes.
Encore un effort et nous serons humains !

Les Veyettes avancent groupées.

Après bientôt 150 jours d’occupation aux Veyettes la vie se poursuit et enfin, quelques lignes semblent bouger du côté des autorités "compétentes". Les services sociaux de l’État ont pris contact avec le CAL 14.09 dans le but de procéder à "une évaluation sociale et à un recensement"...

Les négociations ont été dans un premier temps menées conjointement avec des représentant.e.s du MRAP. Nous avons posé un certain nombre de conditions, tout en nous réjouissant que nos sollicitations trouvent enfin un début de réponse. A notre étonnement les cadres et travailleur.euse.s sociales.iaux public.ques ont déclaré ne pas être au courant de nos démarches, pas plus des interventions au Conseil Municipal que de la lettre ouverte adressée, en recommandé à la direction du Centre Communal d’Action Sociale, comme à la Préfète et à son Secrétaire Général etc (pour rappel 150 courriers dont des dizaines de Recommandés AR aux "force vives rennaises") ...Par contre les mêmes affirment avoir proposé une intervention de leurs services (sociaux) dès une réunion en préfecture le 23 novembre, proposition qui aurait été balayée par les autorités préfectorales, puisqu’il "s’agit d’un lieu privé". Les mêmes services semblent avoir changé d’avis , mais...Il y a beaucoup de mais...D’autres réunions préfectorales, où nous ne sommes pas encore invité.e.s, doivent statuer définitivement...

Revenons aux conditions que nous avons posées. Le mieux est de vous faire copie de nos mails dans un soucis de clarté du collectif (et ça économisera un peu le secrétariat ^^) :


A l’attention de la directrice du SIAO, Service Intégré d’Accueil et d’Orientation

"Suite à nos récents entretiens, je vous communique ici une rapide synthèse des remarques émanant du Collectif Action Logement 14\09 relativement au projet d’intervention sociale aux Veyettes et au projet d’affiche qui en résulte.

Le terme de "travailleur social " n’indique pas la qualité réelle des travailleur.euse.s destiné.e.s à intervenir. C’est à dire ne mentionne pas le lien qui existe entre votre intervention et la préfecture et d’autres pouvoirs publics. Nous ne tenons pas à entretenir ou à développer la confusion qui existe déjà chez les éventuel.le.s requérant.e.s, entre les volontaires du CAL 14\09, les membres, bénévoles ou travailleurs d’associations, et les salarié.e.s des services publics.
C’est un point extrêmement important pour nous. Il en va des niveaux de confiance, qu’ils ou elles peuvent décider d’octroyer aux un.e.s ou au autres et de la compréhension que ces personnes doivent avoir de qui intervient auprès d’elles et pour quoi. Il en va aussi que ces personnes puissent distinguer de qui émane les engagements et /ou les propositions. Pour clarifier cette situation , il faut d’une part indiquer sur les documents à quels services appartiennent ces travailleur.euse.s sociale.aux, d’autre part disposer d’un délai supplémentaire pour informer oralement les habitant.e.s et effectuer les traductions nécessaires. Ainsi le début des opérations de recensement des besoins pourraient débuter plutôt au 10 ou 15 février car enfin il n’est pas possible de diffuser la communication et d’en fixer les dates avant d’en avoir déterminer précisément les lieux.

Ces points étant éclaircis, il convient de revenir sur le "fond" et le cadre de cette démarche d’évaluation sociale. Elle s’inscrit en effet dans le traitement appliqué par les services de l’État, notamment du ministère de l’intérieur concernant la "gestion" des flux migratoires et l’hébergement des étranger.e.s. Nous n’avons pas d’illusion sur le but d’évacuation, à terme, des Veyettes poursuivi par la préfecture après tri des requérant.e.s et applications des "mesures d’éloignement" comme on nomme de nos jours ces déportations. Vous avez sans doute compris que dans notre cas il est hors de question de nous en faire les complices. Or, ces évaluations s’inscrivent dans un protocole dont nous avons connaissance. Nous maintiendrons donc la plus grand vigilance, tant sur le s méthodes d’évaluation que sur les discours et informations fournies aux habitant.e.s.

Ainsi, et pour pousser cette logique, il nous parait opportun de mettre sur pied un comité de suivi à long terme, comportant des représentant.e.s des diverses organisations et institutions impliqué.e.s, des concerné.e.s, mais aussi des garants, ...non partie prenante (autorités morales...) afin que les habitant.e.s ne soient pas payées de paroles, comme c’est souvent le cas, pour que les mesures et hébergements "promis" se réalisent, se pérennisent et aboutissent à de véritables "intégrations", pour utiliser un terme consacré.

En espérant que ces précisions faciliteront une coopération d’ores et déjà entamée, pour le bien du maximum, espérons le ! Si au-delà du temps dédié à votre visite de ce mardi vous disposez de quelques instants, nous pourrons aborder, préciser et avancer ces différents points.

Collectif Action logement 14\09"


"Petit récapitulatif :

  • Logo bien distinctifs sur affiches camions et vêtements des personnes qui verront les habitants
  • Déterminer le lieu et l’indiquer sur affiches
  • Préciser le but de la manœuvre, déterminer les besoins et étudier les possibilités de logements, sans oublié de prendre en compte et d’informer sur les risques encourus pour certains d’où l’anonymat automatique avant toutes propositions ou dépôt de dossiers
  • Laisser au moins 7 jours après affichages avec traductions pour que nous informions et expliquons.
  • Voir avec les infirmières pour déterminer un jours précis pour les personnes malades de façon à ce qu’elles puissent être accompagnées et que les infirmières puissent expliquer le dossier médical
  • Préciser les horaires sur affiches (14h 19/20h ) lundi au samedi ??."

Les principales conditions requises ont été validées par le SIAO et la préfecture. La négociation se poursuit néanmoins ,quant à la composition du comité de suivi et à son calendrier. Le Collectif Action Logement 14/09 a donc acté sa participation à ce recensement et à cette évaluation sociale ayant pour objectif le logement pérenne des habitant.e.s des Veyettes sans condition préalable en matière de statut administratif. C’est pour nous une victoire que cette coopération avec les services sociaux pour qu’enfin des conditions de vie dignes soient proposées aux Veyettois.e.s, de nationalités variées ou française.

Au passage le CAL 14/09 a pris en charge la traduction des documents d’information pour le Russe et l’Anglais, l’État, aux budgets limités assurant tout de même l’Albanais, le Géorgien, l’Arabe et le Farsi.

Mais, nous ne sommes pas des "lapereaux de trois semaines". Ce dispositif est désormais intégré au protocole d’expulsion des lieus abritant des étranger.e.s. C’est un préalable, une adaptation aux revendications des nombreuses associations, collectifs, etc en lutte contre les politiques migranticides, de la France et de l’ensemble des pays riches.

Avec les visites de clients en vue de la vente ou de la location, nous savons que les élections passées et le printemps venant, entre Frontex et référé, le printemps pourrait sentir le gaz lacrymogène. Notre objectif serait plutôt le relogement de toutes et tous avec un départ victorieux, après une grande fête de solstice de printemps !

Nous le répétons ici, il n’y aura pas d’évacuation pacifique sans solution globale satisfaisante.

Cependant, ainsi averti.e.s, et assuré.e.s de pouvoir informer les habitant.e.s des intérêts et des risques que peuvent comporter ces démarches, il est certain que ce dispositif va permettre l’accès à des solutions, simplement à leurs droits, pour de nombreuses personnes. Le comité de suivi inscrit d’ores et déjà notre démarche dans la durée. Malheureusement, aurions-nous envie de dire.

Un vaste récapitulatif / bilan des derniers mois est en cours d’élaboration. Il réside actuellement environ 250 personnes aux Veyettes. Nous avons atteint en fin d’année un pic qui frôlait les 600 personnes. Des nombreuses familles ont été logées pour de plus ou moins longues périodes dans des conditions plus ou moins acceptables. Pour beaucoup cela a été un abri, une plateforme pour repartir. Certain.e.s ont trouvé des emplois, des colloc, avoir un peu d’espace et de temps suffit parfois ; Un Toit c’est Un Droit a œuvré à trouver des places dans les dispositifs municipaux. Les hébergements solidaires complètent parfois. Le 115 a parfois trouvé des place qu’il n’avait plus... Le "turn over" reste important au squat, les récentes arrivées de mineurs isolés nous rappellent que le problème est dans les lois et le système en place.

Difficile d’estimer combien de personnes sont passées par les Veyettes. Plus d’un millier, c’est certain. A défaut d’être une panacée, cet espace hors norme a du moins été indispensable et continue de l’être. Merci à toutes celleux qui contribue et ont contribué à ce que cela soit possible. Difficile de dire combien de centaines de Breton.ne.s et autres participent et ont participé à ce combat, à cette vie. Par la présence, par les dons, par les réparations, par la peinture, le dessin, le chalumeau, la grosse caisse, etc, etc. Nous sommes extraordinairement efficaces.

Nous continuerons de vous tenir au courant de l’avancée de ce projet... Et d’autres.
LES LUTTES CONTINUENT !

Collectif Action Logement du 14 septembre/ CAL 14 09
cal14.09@protonmail.com

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Migrations - Luttes contre les frontières » :

Rassemblement en hommage à Babacar Gueye

Samedi 5 décembre à 14h, rassemblement à Maurepas pour la 5e commémoration de la mort de Babacar et demander la mise en inculpation des responsables de sa mort.

Appel des Femmes de la Marche des Solidarités

Appel des Femmes de la Marche des Solidarités lu à Rennes à l’occasion de la journée contre les violences faites aux femmes du 21 novembre et pour mobiliser pour l’acte IV le 18 décembre

> Tous les articles "Migrations - Luttes contre les frontières"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

Manif contre l’expulsion de la Grande Ourse

Samedi 31 octobre, venez célébrer avec nous l’anniversaire de la Grande Ourse, ainsi que le début de cette chère trêve hivernale. Rendez vous à 16h place de la Poissonnerie pour manifester contre l’expulsion du bâtiment et pour le relogement et la dignités de toutes les personnes à la...

Week-end construction sur la Zad du Carnet

On vous invite à la Zad du Carnet ce week-end du 10-11 octobre pour participer à un chantier de construction. N’hésitez pas à ramener du matériel (outils ou matériel de construction) même si il y en aura déjà sur place. Il y aura un chantier en non mixité...

> Tous les articles "Logement - Squat"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter