Journée internationale contre les violences sexistes et sexuelles

Rennes
Féminismes - Genres - Sexualités

🔥 Contre les violences sexistes et sexuelles : toustes dans la rue les 19 novembre et 25 novembre !
✊ Ensemble construisons le rapport de force pour imposer un autre monde qui permette l’émancipation et une vie libre et digne !

📅 2 RDV :

SAMEDI 19 NOV. : GRANDE MANIFESTATION
14H30 - RĂ©publique
https://fb.me/e/4ha3vlR8E

VENDREDI 25 NOV. : MARCHE AUX FLAMBEAUX
18H00 - Dalle Kennedy
https://fb.me/e/1XkR4rH5O

+ d’infos sur les parcours etc. Ă  venir !

📣 Nous entendons par violences sexistes et sexuelles les actes commis contre la volontĂ© d’une personne et fondĂ©s sur les rĂ´les diffĂ©rents que la sociĂ©tĂ© nous assigne en fonction de notre genre, et sur des relations de pouvoir inĂ©gales.
Dans une écrasante majorité, les auteurs sont des hommes et les victimes sont des femmes.

Il s’agit notamment des fĂ©minicides, des viols, du harcèlement, de l’inceste. Ces violences sont nombreuses et inscrites dans l’histoire : elles ne sont pas des dĂ©rapages individuels. Les trop nombreux fĂ©minicides en sont une illustration.
En France, au 10 octobre 2022, ce sont 101 hommes qui ont assassiné 101 femmes. Parmi elles, Marie, tuée par son ex-conjoint en avril à Villejean.

Depuis 2017, la lutte contre les violences sexistes et sexuelles est annoncĂ©e comme prioritĂ© gouvernementale. Or, entre leur communication et la rĂ©alitĂ©, le fossĂ© est immense. Dans les faits, le budget allouĂ© Ă  cette cause est largement insuffisant : seulement 79 millions d’euros contre le demi-milliard voire le milliard d’euros que prĂ©conisent les associations. Au lieu de financer l’Ă©cole et la santĂ©, le gouvernement augmente les budgets de la sĂ©curitĂ©, de l’armĂ©e, et construit de nouvelles prisons.

De Marlène Schiappa à Marine Le Pen en passant par Eric Zemmour et Gérald Darmanin, un stéréotype raciste se diffuse massivement : les étrangers, les noirs, les arabes, les musulmans, et les hommes sans-papiers seraient les auteurs principaux, même exclusifs, des violences faites aux femmes. Or, ces violences sont partout. 91% des victimes de viol ou de tentative de viol connaissent leurs agresseurs : le plus souvent, ce sont leurs oncles, leurs frères, leurs amis, leurs supérieurs hiérarchiques, leurs compagnons, leurs collègues… On estime qu’aujourd’hui, en moyenne, 2 à 3 enfants par classe seraient victimes d’inceste. Et malgré ces chiffres accablants, la parole des victimes continue d’être remise en cause.

Le problème dĂ©coule du système patriarcal. De nombreuses personnalitĂ©s politiques utilisent les combats fĂ©ministes pour nous faire croire que le problème viendrait d’une origine ou d’une religion. Ces discours leur servent d’argument pour leur politique sĂ©curitaire et de renforcement des frontières. Pendant ce temps lĂ , GĂ©rald Darmanin, accusĂ© de viol(s), peut conserver son poste de ministre de l’IntĂ©rieur. Nous ne rĂ©glerons pas le problème des violences sexistes et sexuelles en fermant les frontières ni en ouvrant des prisons. Nous pensons qu’il est nĂ©cessaire, au contraire, de renforcer les liens qui existent entre les luttes fĂ©ministes et les combats contre le racisme.

Si les violences sexistes et sexuelles sont omniprésentes, nous rappelons que chaque violence est une violence de trop. Il est temps de prendre le problème à la racine et de riposter : rendez-vous pour une déferlante féministe contre les violences sexistes et sexuelles.

Nous appelons Ă  deux mobilisations pour lesquelles nous attendons des milliers de personnes.
D’abord une manifestation en journĂ©e - le samedi 19 novembre - que nous voulons aussi festive que revendicative. Quelques jours plus tard - vendredi 25 novembre, journĂ©e internationale de lutte contre les violences sexistes et sexuelles - nous appelons Ă  une manifestation de nuit, pour se donner de la force, honorer les mort·es et lutter avec dĂ©termination pour les vivant·es.

Tout au long de l’année, au sein de Nous Toutes 35, nous nous organisons en collectif, dans différents quartiers de Rennes et dans les villes et villages alentour, tout en unissant nos forces à celles d’autres organisations féministes et syndicales.
S’unir et se réunir nous permet de tisser des liens et de rompre l’isolement au travail, au sein de son foyer, ou plus globalement dans cette société capitaliste et patriarcale. Nous voulons renverser le rapport de force pour imposer un autre monde qui permette l’émancipation et une vie digne.

Nous appelons d’ores et déjà à construire la grève féministe le 8 mars 2023.

Ensemble, organisons nous et construisons la rĂ©volte de demain ! 📣

P.-S.

+ d’infos ou nous contacter :

mail : noustoutes35@gmail.com
Facebook : Nous Toutes 35
Instagram : noustoutes35

samedi 19

25 NOVEMBRE : JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES

Plac de la RĂ©publique
vendredi 25

Journée internationale de lutte contre les violences sexistes et sexuelle

Dalle Kennedy

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour crĂ©er des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thĂ©matique « FĂ©minismes - Genres - SexualitĂ©s » :

[Wallonie] Internement et refus de torsoplastie : appel à soutien

Aurélien est un homme trans* de 21 ans, enfermé en Défense sociale depuis le mois de février 2022 à Mons. Récemment, la direction lui a retiré la possibilité d’accéder à une torsoplastie, qui lui est vitale ! Ce texte est un appel à soutien

> Tous les articles "Féminismes - Genres - Sexualités"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter