Action au CRA de St Jacques, contre les expulsions !

Lundi 18 dans l’après-midi, cinq personnes en demande d’asile, en procédure dublin étaient convoqués à la police aux frontières (PAF) pour une « audition administrative » avec « execution de la mesure d’éloignement ».
Les quatres personnes qui s’y sont présentées ont été placées en rétention, au Centre de Retention Adinistrative (CRA) de saint jacques de la lande, (la prison pour les personnes exilées près de l’aéroport de Rennes). L’intention de la PAF étant de les expulser le lendemain matin vers l’Italie, pays dans lequel leurs empreintes ont été relevées pour la première fois.

Stratégie de l’Etat pour expulser les personnes sans qu’elles puissent recourir à leur droit

La convocation était à 17h, ce qui a permis à la police d’enfermer ces personnes, en étant assurée qu’aucun de leurs droits ne serait respecté. En effet à 17h, il n’y a pas d’association sur place au CRA de présente, plus d’avocat disponible et plus de possibilité de protester contre la privation de leur liberté, et leur expulsion…
Stratégie classique de la police aux frontières et de la préfecture, qui se généralise de plus en plus.
Heureusement des amis à l’extérieur ont eu l’information, et une mobilisation collective a pu s’organiser.
Le mardi matin, dès 8h, une trentaine de personnes étaient présentes devant le CRA, pour protester contre cette expulsion, et de manière plus générale pour visibiliser les stratégies dégueulasses à l’encontre des personnes exilées qui ne leur laisse aucune possibilité de se défendre. Souvent tout se passe en silence, cette fois-ci cela a fait plus de bruit.
Sous pas mal de slogans, les flics sont passés en force pour faire de la place et permettre la sortie d’une camionnette banalisée, où les quatres personnes étaient retenues.
Ils étaient une vingtaine et nous ont violemment poussé.e.s, dont certains en mode mêlée de rugby, certains étant venus spécialement pour l’occasion, à la recherche d’adrénaline.
Nous avons été à l’aéroport de St Jacques en pensant que potentiellement les quatre personnes seraient embarquées dans un avion de ligne soit direct pour l’Italie, soit passant par Paris.
Sur place, l’écran annonçant les départs indique des avions partant pour Amsterdam et Paris.
Nous commençons à aller parler, seul.e ou en équipe, aux passager.es du vol pour Paris.
Nous leur expliquons la situation, malgré les incertitudes quant au fait que l’expulsion se fasse par un avion de ligne. En effet il est déjà arrivé que des expulsions se fassent via des avions particuliers affrétés expressément. Et sur le tarmac, un petit avion est présent. On nous dira par la suite que si c’était le cas, l’avion serait rouge et blanc. On retrouve la camionnette de la police avec les vitres teintées, stationnée près d’un local de gendarmerie, près du portail qui donne un accès direct sur le tarmac.
Dans l’attente, on informe les passager•es qu’iels peuvent rester debout dans l’avion tant que les personnes en cours d’expulsion sont présentes pour protester contre cette situation, et que cela ne leur coûte rien ni vis-à-vis de la justice, ni vis-à-vis de la compagnie. Cela permet de faire pression sur le.la pilote de l’avion qui est maître à bord et peut demander à débarquer les personnes en cours d’expulsion car il ne peut pas décoller tant que tout le monde n’est pas assis. Dans la file de l’embarquement, plusieurs échanges ont été assez encourageants mais nous ne sauront jamais si elles se seraient levées au moment décisif.
Le brouillard a eu raison de l’avion qui n’est pas parti, entrainant le retour des quatres camarades au centre de rétention.
Puisque cette expulsion faisait suite à une mise en rétention dont les conditions ne permettaient pas aux personnes de contester leur renvoi, et que la police savait très bien que lors d’une audition devant une juge des libertés ces quatres personnes seraient immédiatemment relachées, la PAF a pris les devants, et les quatres personnes sont sorties du CRA vers midi.
Avec une nouvelle notification d’audition administrative, la semaine prochaine...
Depuis l’intérieur, les autres détenus ont pu crier un peu leur colère avant que nous repartions, à coup de « on est traités comme des animaux » « pensez à nous ».
La situation à l’intérieur est très tendue depuis quelques semaines, suite à des expulsions particulièrement violentes.
Le système DUBLIN joue avec la vie des gens, fabrique des sans papiers, et cela de façon délibérée.
Que cette expulsion soit à la limite de la légalité et que ce scénario se joue régulièrement au CRA de saint jacques, montre bien l’impunité avec laquelle la police agit, sous les ordres de la préfecture et de l’état français, surtout quand il s’agit de personnes racisées et/ou exilées.
Illégale ou non, toute expulsion est à combattre et tout enfermement est dégueulasse.

Stop aux expulsions et aux enfermements !
Solidarités avec les exilé.e.s et les enfermé.e.s du monde entier !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Antiracismes - colonialismes » :

Marche « Justice pour Babacar »

Dans la lutte menée par Awa Gueye avec le collectif Justice et Vérité pour Babacar, de nouveaux éléments juridiques rendent possible l’ouverture d’une procédure à l’encontre des responsables de la mort de Babacar. Le collectif appele à une marche le 7 décembre à Rennes (14h, quartier Maurepas) pour...

> Tous les articles "Antiracismes - colonialismes"

Derniers articles de la thématique « Dynamiques collectives » :

Vincenzo Vecchi bientôt libéré ?

Les soutiens du militant italien condamné pour avoir pris part aux manifestations à Gênes en 2001 espéraient avoir gagné une première bataille judiciaire fin août à Rennes.

Convergences & Détournements #92 Lectures estivales

Cela ne vous aura peut-être pas échappé, la parution de la revue de presse est en pause depuis un petit mois. [...] Nous vous recommandons donc de porter une oreille attentive aux camarades de Floraisons et Sortir du Capitalisme.

> Tous les articles "Dynamiques collectives"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org