Autostop

J’ai malheureusement oublié vos noms, souvent même vos visages mais j’ai gardé un petit quelque chose de la plupart de mes trajets dans vos bagnoles. Au bout de trente mille kilomètres en stop, ça en fait un paquet d’histoires. Première chronique d’une (peut-être) longue série

Elle a belle gueule la société quand on la regarde depuis le bord de la route. On la fixe, le pouce en l’air et elle se vide de tous ses beaux atours. Bas les masques, bandes de pleutres ! Voici venu le moment de vérité… Il va falloir trancher, se mettre à nu, admettre au grand jour ce que l’on a au fond du bide. Et continuer à vivre avec. Quels que soient les gestes que vous ferez juste après nous avoir croisé, les mots que vous trouverez pour nous répondre, ils seront transparents comme de l’eau de roche. Vous aurez beau les enrober de cette mauvaise foi dégoulinante, jouer du pipeau sur une jambe jusqu’à en perdre votre souffle, nous saurons. C’est l’une des grandes satisfactions de la pratique. A force de ronger son frein à l’ombre des pompes à essence, le stoppeur développe une forme de prescience. Bien sûr ça ne fonctionne pas à tous les coups. Il existe une marge d’erreur, des failles, des surprises – nous y reviendrons – mais dans la majeure partie des cas, je sais ce que vous pensez quand je termine cette petite phrase à la con B’jour, excusez, j’essaie d’aller en stop vers Bidule, je me demandais si vous pourriez m’avancer un peu ?

Je sais si je suis en terrain favorable ou s’il va me falloir batailler un peu. Un sourire pourra suffire. Un regard de chien battu qui dit Je suis vraiment dans la merde, il caille, ça fait des plombes que je suis planté là comme une éolienne à me faire balayer par le vent. Avec un peu de chance, si vous ne me claquez pas la portière au nez, je vais vous rappeler ce fils, ce petit-fils, ce voisin que vous aimez bien et dont vous savez qu’il lui est arrivé de faire du pouce. Je sais que vous finirez par craquer même si vous ne prenez jamais de gens comme moi d’habitude. Vous avez l’air sympa, je n’ai pas l’air d’un bandit de grands chemins, on devrait finir par s’entendre.

Mais là où l’on excelle avec les années...

Pour continuer la lecture : lundi matin

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Cultures - Contre-cultures » :

Convergences & Détournements #92 Lectures estivales

Cela ne vous aura peut-être pas échappé, la parution de la revue de presse est en pause depuis un petit mois. [...] Nous vous recommandons donc de porter une oreille attentive aux camarades de Floraisons et Sortir du Capitalisme.

> Tous les articles "Cultures - Contre-cultures"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org