Contre la bureaucratie et le greenwashing : quittons Greenpeace !

1 complément

Texte écrit par des militants de Greenpeace Rennes, décidant de poursuivre leur engagement écologiste en dehors de l’ONG.

Greenpeace, ONG mondialement connue ayant pour objectif apparent de sensibiliser le plus largement possible, est le premier organisme vers lequel se tournent beaucoup de jeunes et moins jeunes qui commencent à s’intéresser à l’écologie. C’est donc l’opportunité pour de nombreuses personnes d’avoir leurs premiers échanges sérieux sur les perspectives environnementales. Cependant, vouloir sans cesse maximiser la médiatisation et le nombre d’adhérent-es implique d’éviter de « choquer », au risque même de trop souvent vider l’écologie de toute substance politique.

Sans être naïf-ves sur les défauts de Greenpeace, nous, militant-es écologistes, étions prêt-es à nous conformer à ses valeurs afin de pouvoir dialoguer avec les différentes personnes intéressées par l’écologie médiatique. Dans le respect des grands principes de Greenpeace, nous aspirions néanmoins à avoir un minimum d’autonomie locale pour organiser collectivement ces temps de débat et de réflexion à l’échelle de Rennes. Cela a d’ailleurs fonctionné pendant plusieurs mois.

Hélas, ça n’était pas ainsi que l’entendait le bureau national, qui n’a pas tardé à nous envoyer ses salarié-es pour prêcher la bonne parole, à grands renforts de paperboard et de cours sur la non-violence, la « sociocratie » (telle qu’en font usage les entreprises), et d’injonctions à ne plus penser et à « faire confiance au process ». Après avoir imposé de nouvelles élections totalement anti-démocratiques, iels ont harcelé les nouveaux-elles coordinateurices de mails et d’appels et se sont engagé-es à revenir sur Rennes à chaque réunion pour superviser et contrôler tout ce qu’il s’y dirait. Cette ingérence n’a fait que croître jusqu’à en devenir insupportable et à empêcher le moindre débat au sein du groupe local, coupant cours à chaque réflexion qui sortait un tant soit peu de la ligne.

L’apogée de ce procédé autoritaire est finalement arrivée la semaine passée avec la menace de fermer le groupe local si les « éléments perturbateurs » n’étaient pas « identifiés ». Mais de quoi étaient donc responsables ces éléments perturbateurs ? Les récentes actions menées par le groupe local étant des festivals et du tractage, on peut supposer que c’est une communication un poil trop incisive sur les réseaux sociaux (« capitalisme », « violences policières », « ZAD », « décroissance », pour ne citer que ces termes parmi ceux critiqués) qui posait problèmes à la belle image bien lisse de Greenpeace France…

Ainsi, cette bureaucratie parisienne, régnant sans partage, tirant son salaire et son prestige du fait que Greenpeace soit une organisation ancrée dans le système, ne semble pas prête à se contenter de ses propres compromissions face à la destruction du monde, mais prétend aussi s’imposer brutalement comme les maître-esses à penser de tous les groupes locaux. En se prétendant écologiste alors qu’elle ne se positionne pas contre le capitalisme, cette ONG sert de caution verte aux politiques et entreprises écocidaires ; elle est donc complice de la catastrophe environnementale actuelle. En refusant d’assumer que l’écologie doit être une lutte pour la survie du vivant, et plus encore en prohibant l’existence de toute pensée divergente au sein de sa structure, Greenpeace participe en réalité au greenwashing généralisé du système capitaliste.

C’est donc face à une approche inappropriée à l’ampleur actuelle du désastre écologique, et face à l’impossibilité de s’organiser démocratiquement au niveau local qu’aujourd’hui nous quittons Greenpeace et appelons tous les militant-es écologistes sincères à faire de même pour rejoindre de nouvelles organisations ou collectifs de lutte prônant une écologie plus radicale ainsi qu’une organisation plus horizontale.

Désobéissance Ecolo Rennes
(ancien-nes membres de Greenpeace Rennes)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Ecologie » :

Grève Mondiale Pour Le Futur #3

La prochaine marche mondiale pour le climat est le 20 septembre. Rendez vous à 13h au Thabor pour Rennes et à 16h place de la gare pour Vitré.

> Tous les articles "Ecologie"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org