Convergences & Détournements #72 L’écologie du mensonge à terre

Des grands parents à la nièce de 12 ans, voilà un support de politisation idéal pour l’ensemble de la famille.

Pour un devenir révolutionnaire intergénérationnel, de 7 à 77 ans.
Convergences & Détournements

#72 L'écologie du mensonge à terre

TOUT BRÛLE DÉJÀ

Écologie sans transition


"La différence entre les gilets jaunes et les marches pour le climat tient en un mot : le sérieux. Le malaise des gilets jaunes est un malaise vécu, depuis lequel ils se débattent avec hargne. La plupart des écolos ne vivent leur cause qu’à travers les discours des experts et les images du désastre télévisé – la nature n’est pour eux qu’un « environnement », un confin situé loin du cœur des métropoles où ils habitent. Les uns peuvent au fond se permettre que le changement prenne du temps, les autres vont au plus efficace car ils se savent déjà au pied du mur. De là, la différence de conviction qui s’exprime dans leurs actions, et qui distingue aussi deux écologies : celle de la ZAD, l’écologie vivante ; et le colibri, l’écologie « des petits pas », parodique et impuissante devant le désastre, quand bien même elle serait sincère. Des ponts existent bien sûr entre les deux, et « il est encore temps » que certains les franchissent.

(...)

On peut se rassurer : il y aura des suites. Car la semaine a bien commencé : comme pour faire écho au 8 décembre, lundi 10, à Trèbes, des gilets jaunes ont bloqué les camions de Monsanto. Un journal rapporte : « Un groupe d’une trentaine de manifestants bloque l’accès des camions de Monsanto depuis lundi 5h du matin [...]. Cette nouvelle action des « Gilets Jaunes » met en avant l’intention de bloquer les multinationales qui polluent, tuent et détruisent l’environnement. C’est une véritable action coup de poing, puisque qu’une trentaine de poids-lourds s’est vue contrainte de faire demi-tour. ». Il y a là de belles pistes pour les prochaines semaines. Le mouvement des gilets jaunes n’est certainement pas encore « la première politisation de masse de la question écologique dans ce pays », mais il pourrait le devenir."
Lire l'article

L'écologie du mensonge à terre - Jean-Baptiste Vidalou


"Ce qui est certain, c’est que nous ne sommes pas face à une « fracture territoriale » entre les métropoles écolo-smart et les périphéries de ploucs-pollueurs, contrairement aux dires des cartographies d’experts patentés ; mais bien en face de l’éclatement des rouages du pouvoir lui-même. La taxe carbone n’a été qu’un déclencheur de la mise à nu du mensonge gouvernemental. Partout, l’évidence saute au yeux, sans besoin de grandes démonstrations : mais quoi, on nous parle de transition écologique alors qu’il s’agit avant tout de renflouer les caisses de l’état !? Et puis, comment encore croire ceux qui prétendent « sauver le climat », alors qu’ils poursuivent une politique incompatible avec le vivant lui-même !? Le constat fait par quelques écologistes il y a dix ans, est devenu une vérité partagée de tous : les 10 % les plus riches sur ce globe comptent pour 45 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone. Les riches détruisent la planète, à bas les riches, titrait efficacement Hervé Kempf dans une tribune de Reporterre le 4 décembre. Un tag inoubliable, quant à lui, claquait ceci : « Eh bien donnez-leur du biocarburant ! » Brigitte Macron"

Lu dans lundimatin.
La reconnaissance faciale testée dès janvier 2019 à l'entrée d'un lycée de Nice :

Le portique visuel doit "apporter une assistance aux agents assurant l’accueil du lycée afin de faciliter et réduire la durée des contrôles, lutter contre l’usurpation d’identité et détecter le déplacement non souhaité d’un visiteur non identifié".

Vu dans Nice-Matin.
Le Parlement européen appelle à la censure automatisée et privatisée du Web à des fins sécuritaires
 
Le Parlement européen vient d’adopter un rapport proposant, au prétexte de la lutte contre le terrorisme, de déléguer la censure du Web européen à Facebook et Google.

Via La Quadrature du Net.
Des oreilles et des yeux :

Afin de collecter des informations sur les dispositifs de surveillance physiques dissimulés dans les espaces traversés par les individus ou groupes militants, un appel à contributions a été publié par le blog collectif Des Oreilles et des Yeux.

En septembre 2018, dans une petite campagne sarthoise de 300 habitant·e·s, 3 caméras de surveillance sont trouvées lors d'une journée de soutien à Bure.

Ne jamais éteindre son téléphone : une nouvelle approche à la culture de la sécurité
 
Aujourd'hui, il nous est nécessaire de repenser nos stratégies : la collecte d’informations s’est améliorée, il faut en tenir compte.

Lu sur Attaque.

Le vertige de l’émeute

"Toute la puissance séductrice de l’émeute réside dans le fait qu’elle "objective" le pouvoir. Ceci signifie qu’elle est le moment où le pouvoir devient visible, porté par des corps (ceux des forces de police) dans l’espace concret des rues dans lesquelles les gilets jaunes, les syndicalistes et autres professionnels des mouvements sociaux ne vont d’ailleurs généralement pas. Au sentiment de l’inhumanité du pouvoir sans visage, répond l’espèce de fureur, où – têtes baissées – les corps tentent de griffer le pouvoir.
(...)

Objectiver le pouvoir signifie que celui-ci, en réponse à l’action émeutière, est obligé de se manifester dans sa forme la plus élémentaire et la plus brutale, c’est-à-dire par la violence. Objectiver le pouvoir, c’est l’obliger à se rendre visible, à frapper et blesser les corps des manifestants. En bref, c’est l’obliger à se mettre en actes corporellement.

Or, ceci est assez inédit car le pouvoir a plutôt tendance à se faire discret, imperceptible, indéchiffrable, diffus, dispersé et sans centre. L’émeute est alors une réponse à cette illisibilité du pouvoir. En d’autres termes, le sens politique d’une émeute est de provoquer le surgissement du pouvoir en l’obligeant à des actes de violence dont la portée et le sens sont sans équivocité."

Un texte de Romain Huët, maitre de conférences en sciences de la communication.

Des gilets jaunes face à la justice… de classe

 
"Une des particularités de ce mouvement, c’est qu’une grande partie des gens qui descendent dans la rue n’ont jamais eu affaire à la justice et ignorent bien souvent tout ou presque de son fonctionnement. Et comme ce ne sont pas des bourgeois, ils subissent de plein fouet la violence de classe qui s’exerce quotidiennement dans les tribunaux ; en particulier dans les comparutions immédiates qui pratiquent une justice d’abattage. Ils n’ont ni les connaissances juridiques et les stratégies qu’apprennent et échangent les « habitués » des tribunaux et des prisons… ni le langage et les attitudes légitimes – et l’aide d’un bon avocat payé en conséquence – qui tendent à adoucir la sentence pour les bourgeois. Chacun sent bien qu’il va sans doute falloir faire profil bas, s’excuser, regretter… mais ça ne suffit pas pour se défendre."

À lire dans l'Envolée, quelques observations générales sur les audiences en comparutions immédiates de gilets jaunes.

L'école du chat noir

Bienvenue à l'école du chat noir. C'est l'école de la révolte et de la liberté. Autrement dit une chaîne de vulgarisation de la pensée anarchiste. Vous pouvez soutenir leur extraordinaire travail sur Tipeee.

Cette revue vous plaît ? Partagez-la !

Transférer
Partager
Twitter

Qui est Convergences & Détournements ?

Collectif révolutionaire, notre objectif est d'accompagner toutes et tous dans leurs premiers pas vers les luttes sociales. Chaque semaine, nous réalisons une revue de presse, à mi-chemin entre un outil d'éducation populaire et un pastiche de la revue Le Voleur.

Abonnez-Vous







This email was sent to <<Adresse Email>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Convergences & Détournements · Lægårdvej 13 · Holstebro 7500 · Denmark

Email Marketing Powered by Mailchimp

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Médias libres - Automédias » :

> Tous les articles "Médias libres - Automédias"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org