information par et pour les luttes, Rennes et sa région

Face aux fafs et aux réactionnaires : Organisons la riposte trans et non-binaire !

Partout
Féminismes - Genres - Sexualités

Bon, globalement vous etes au courant de ce qu’il se passe.... La monté en intensité des attaques transphobes, on la voit quotidiennement ces derniers temps.

Revenons tout d’abord sur les propositions de loi émanant des réactionnaires des Républicains (LR), et des fachos du Rassemblement National (RN), sur la base des "experts" transphobes les plus abjects, pronant les thérapies de conversion (observatoire de la petite sirene, M et M etc...).
Ces lois s’attaque grosso merdo à ce qu’on a maigrement gagné aux prix de décennies de luttes. Ces lois s’attaquent aux jeunes, à l’accès aux soins, à la dépsychatrisation des parcours trans etc... En bref elles s’attaquent à notre droit (et notamment aux droits de nos adelphes mineur.es) à l’existance. Elles pronent plus largement l’enfermement des personnes trans dans des parcours psychatriques, et a des thérapies de conversions.

Parlons aussi des nombreuses affinités non cachées d’une (grande) partie des membres de la majorité à ces propositions de lois. Les néolibéraux embrassent de plus en plus les theses et idées fascisantes et cela ce voit, que cela soit avec la reforme des retraites, la "loi immigration", la répression sanglante des révoltes populaires survenues suite a l’assasinat de Nahel, les attaques permanantes contre la gauche, le culte de la discipline (via la volonté d’attaquer la jeunesse via le SNU et les uniformes) etc...
Cela est d’un cynisme absolu, et en plus, pire que tout, c’est du bullshit.
Leurs solutions ne vont rien apporter de positif pour les trans. Lutter contre l’accès aux soins et contre les reconnaissances sociales des personnes trans... c’est lutter pour notre effacement. C’est un processus qui vient augmenter les violences anti-trans et augmenter les suicides (déjà beaucoup trop nombreux !). Suffit de voir en UK, les violences transphobes sont en nette hausse (+11% en 2023), elles sont interconnectés avec les violences médiatiques, et les violences législatives venant restreindre massivement l’accès aux bloqueurs de puberté, aux hormones... En bref restreignant l’accès aux soins des personnes transgenres.

En plus de ces propositions de loi immondes, voilà que notre duo de TERFs "préférées" (Stern et Moutot pour ne pas les citer), nous chient un torchon transphobe reprenant toutes les inepties les plus classiques et convenues. Inutile de faire ici un listing des horreurs parfois uniquement affligeantes et insultantes qu’elles nous déballent en 400 pages (quel gâchis de papier).
Un mot cependant sur une expression employée : "Grand Remplacement", pour désigner ce fantasme de ces femmes trans qui remplaceraient les "vraies femmes" dans les espaces féministes, mais plus largement dans les espaces publics (les chiottes en tête), ect.

L’utilisation à des fins de transphobie de cette expression raciste et complotiste chère à l’extrême droite est loin d’être anodine. Ce ne sont plus des porosités qui existent entre les TERFs et les fascistes, il s’agit bien de fusions idéologiques. Ce fait est acrédité par les nombreuses interviews de nos TERFs nationales dans les pires médias d’extrême droite, ce qui s’ajoute à leurs liens manifestes avec des collectifs fascistes comme Némésis.
Les TERFs et autres orgas transphobes et les fafs, main dans la main, cherchent à diffuser massivement cette idée que les personnes trans sont dangereuses pour la société, pour les belles valeurs qui feraient la France, et pire : un danger pour les enfants. Le discours ne change pas depuis des décennies, et fait écho au "Protégeons nos enfants" que scandait La Manif Pour Tous, slogan qui n’est qu’une redite des angoisses réactionnaires nées à la création du PACS.

De plus, ces propositions de loi s’inscrivent dans un contexte politique de violentes attaques contre la jeunesse, de son uniformisation et de sa mise au pas. SNU, uniformes (fabriqués par des enfants au Bengladesh...), stigmatisation des élèves dits "perturbateurs" et leur enfermement dans des "internats à encadrement militaire", pénalisation de ces élèves sur Parcoursup et ainsi pour toute leur vie, etc.
La liste de ces mesures répressives est longue et scandaleuse.

Comment seront traitées les personnes trans qui dévient des codes genrés ? Plus largement, comment seront traités les personnes LGBTI qui dévient de la norme cis-hétéro-normative ? Pour Attal et Belloubet, la question, elle est vite répondue. Et pour l’ensemble des réacs, cela passera par l’interdiction aux mineurs de transitionner et de vivre leur identité.

Aujourd’hui, ils attaquent les personnes trans mineures. Ne soyons pas naïfves : demain ils attaqueront toutes les personnes trans. Rappelons que Macron a menacé de couper dans les ALD pour faire des économies, ALD dont bénéficient les personnes trans dans le cadre de leurs transitions médicales. Regardons ce qui arrivent dans les pays où les offensives réactionnaires contre les minorités sexuelles et de genre aboutissent. Cela commence par des interdictions de la "propagande LGBT", l’effacement de leur existence dans l’espace public, les livres et les médias. Puis la criminalisation de leur existence même. Dans le même temps, les femmes dans leur ensemble sont également des cibles. Interdiction de l’IVG, interdiction/limitation d’acces aux soins et protections sexuelles, masculinisme croissant. Cette vague réactionnaire contre les droits des femmes et minorités de genre est en nette progression. L’exemple des USA est très révélatrice... Les réacs luttant contre l’IVG luttaient aussi contre les personnes trans. Aujourd’hui, 18 états américains interdisent l’IVG et deslois restreignant le droit des personnes transgenres ont été adoptées dans 14 États.

Alors que fait-on ?
Depuis quelques jours, la riposte contre cette offensive transphobe et réactionnaire commence à s’organiser. D’abord sont apparus en nombre des textes, et des tribunes expliquant la situation et appelant à la mobilisation. Aujourd’hui, la mobilisation se concrétise, avec des appels à manifester le 5 Mai (ce sera la 4 Mai pour Rennes).
Mais les textes, les tribunes, les pétitions et les manifestations ne suffisent pas. Il est nécessaire de nous organiser en un front commun et d’unir toutes nos forces contre la transphobie, contre le fascisme, contre le patriarcat, contre les LGBTIphobies. Il est nécessaire de sortir de notre isolement et de notre sentiment d’impuissance, de nous rencontrer, de partager nos savoirs, de nous entraider et développer des solidarités.

Il est également nécessaire d’aller chercher nos allié-es, partout, y compris au delà de nos cercles militants et politiques ou affinitaires habituels. Parlons aux personnes cis, parlons aux organisations féministes et antipatriarcales, parlons aux orgas de jeunesse, aux syndicats de l’éducation, au monde du travail et aux travailleurses, notamment dans les domaines de la santé, etc etc. Etablissons ainsi le rapport de force contre les réactionnaires. Exigeons de nos allié-es qu’iels soient effectivement des allié-es, mais ne nous coupons pas non plus de leur soutien. Car nous n’arriveront à rien si nous restons seul-es et marginal-aux.

Enfin, rappelons nous de la dimension internationale des attaques transphobes. Au Royaume-Uni, les bloqueurs de puberté ont été interdits aux personnes trans mineures. En Belgique et en Suisse, des propositions de loi visant à empêcher les personnes mineures de transitionner sont également déposées. Notre riposte doit être internationale.

Commençons par prendre la rue le 4 Mai à Rennes, le 5 Mai dans les autres villes où des rassemblements et manifestations se tiendront.
Mais ne nous arrêtons pas là. Construisons un réel mouvement social s’inscrivant dans la durée, non seulement pour défendre les droits de personnes trans mineures, mais aussi ceux des personnes trans, et des personnes LGBTI dans leur ensemble

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Féminismes - Genres - Sexualités » :

Les identités trans contre l’Etat-nation

Le weekend du 25-26 mai a eu lieu des mobilisations contre les propositions de loi transphobes de LR et RN. Parmi les collectifs à l’origine de cette intiative, on compte entre autres Du Pain et des Roses, déjà à l’origine des rassemblements réussis du 5 mai. Ces mobilisations ont pour but de...

Réunion publique noustoutes35

💥 Puisque le patriarcat ne tombera pas tout seul : viens t’organiser avec noustoutes35 pour lui péter la gueule !💥

> Tous les articles "Féminismes - Genres - Sexualités"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter