« La non-mixité fait réagir ceux qui détiennent le pouvoir car ils ont le désir de tout contrôler »

Antiracismes - colonialismes Féminismes - Genres - Sexualités

L’intellectuelle et auteure française revient sur la polémique du festival Nyansapo, qui oppose notamment différentes tendances du mouvement antiraciste et féministe. Pour elle, la non-mixité est légitime comme forme d’organisation. Interview.

Le collectif afro-féministe Mwasi – « Femme » en Lingala – a annoncé l’organisation du festival Nyansapo – « nœud de la sagesse » ou « intelligence » dans la culture akan – à Paris, du 28 au 30 juillet prochain. Mais une polémique a éclaté autour de l’événement qui consiste en une série d’ateliers, de concerts et de tables rondes autour de l’afro-féminisme. Le président du groupe Front national au Conseil général d’Île-de-France, Wallerand de Saint-Just, a accusé l’événement d’être « interdit aux blancs », le 26 mai. Puis, dans une de tweets en date du 28 (retirés depuis), la maire de Paris Anne Hidalgo a relayé ces accusations et condamné « avec fermeté l’organisation à Paris de cet événement ». Elle a été soutenue par des associations de lutte contre le racisme, comme la Licra ou SOS Racisme, avant de finalement annoncer, toujours sur Twitter : « à la suite de mon intervention ferme hier auprès des organisateurs, une solution claire a été établie. Le festival organisé dans un lieu public sera ouvert à tous. Des ateliers non-mixtes se tiendront ailleurs, dans un cadre strictement privé. »

Sur le réseau social, le Mwasi, soutenu entre autres par l’association Osez le féminisme, ironise : « Donc en gros notre programme originel n’a absolument pas changé. » Il semble en effet, que dès le départ, le festival comprenait des espaces non-mixtes, réservés aux femmes noires notamment, et d’autres espaces, ouverts à tous, mais qu’il n’avait pas été précisé si les moments de non-mixité étaient tenus dans des endroits publics ou privés. Le Mwasi affirme que dès le départ, il était clair que les ateliers de travail non-mixtes se tiendraient dans des espaces privés, contrairement donc, à la version de la maire de Paris. Un point de droit qui continue d’occuper les « pour » et les « contre », notamment sur Twitter.

Lire la suite sur : http://www.jeuneafrique.com/443803/societe/francoise-verges-non-mixite-reagir-detiennent-pouvoir-ont-desir-de-controler/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Féminismes - Genres - Sexualités » :

 !" >Mini fest feministe non mixte, prol et rural !

Le 12 et 13 septembre 2020, Meute de Chiennes vous invite en campagne sarthoise pour un week end sans mec cis autours d’ateliers et discussions autogérées ! Ce sera l’occas de se rencontrer, de se reposer et puis de faire la boom !

Fête du Bocal

Cette soirée c’est l’occasion de rencontrer tous les collectifs qui s’organisent au Bocal, de faire des ateliers, de passer boire un coup, papoter, chiller dans l’herbe ou sur un canap !! Samedi 5 septembre de 15h à 23h.

> Tous les articles "Féminismes - Genres - Sexualités"

Derniers articles de la thématique « Antiracismes - colonialismes » :

> Tous les articles "Antiracismes - colonialismes"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter