La récup’ alimentaire

Jeune personne depuis longtemps dans les luttes, Gwendoline vous dévoile les dessous des milieux. "Les dessous de Gwendoline" sont une rubrique mensuelle. Son but est de vous donner des clés pour vous retrouvez dans toutes les façons de vie et les codes des milieux "alternatifs", surtout si vous venez d’y arriver :) Gwendoline vous guidera pas à pas, vous en montrera juste un peu, de quoi se mettre en appétit, comme elle le ferait de ses dessous ;)

Ah lala je suis en retard ! Désolée, ça a été une plaie de finir cet article, mais, pour vous public, je gravirai des montagnes \o/ c’est parti :

La récup’, abréviation du mot "récupération", est une pratique courante que nous n’avons pas inventée, loin de là. Depuis que la propriété privée a été inventée en Europe au moyen âge, les personnes "vagabondes" ont le droit de ramasser dans les champs ce qui reste après la récolte (des légumes cassés, oubliés sur le côté, ...). On appelle cela : le glanage. Et Varda en a fait un film toujours très actuel que vous pouvez regarder en cliquant sur le lien.
Avant

Maintenant

"Parler de faire la récup’, concrètement ça veut dire quoi ?"

Faire la récup’, c’est aller chercher les produits qui sont destinés à sortir du système économique capitaliste individualiste. Dans cet article, je vais parler de la récup’ de produits alimentaires mais cela peut concerner aussi les vêtements, matériaux, produits pour la maison, etc. Ces produits sortent du commerce car ils sont endommagés/périmés/hors calibre/passés de mode/des fois on ne sait pas trop pourquoi ?! Destinés à rejoindre la déchetterie ou à pourrir sur place, ces produits sont pourtant toujours utilisables.
Le capitalisme se basant sur la circulation des produits, toute marchandise qui ne peut être commercialisée n’a pas de valeur, MAIS elle peut être dangereuse pour le système économique en place en créant une brèche dans les possibles. Le capitalisme se fondant sur l’absolu, sur l’idée que rien n’est possible en dehors du capitalisme, toute pratique prouvant sont inefficacité est dangereuse pour lui.
C’est pour cela qu’il est si important de cadenasser les poubelles des magasins et d’y placer des caméras de vidéosurveillance. Voire de faire des procès aux personnes qui font la récup’. En vivant des poubelles, l’individu s’extrait d’un système économique qui se fonde sur son omniprésence : FAIL !
Vivez dangereusement, faites des récup’ !

"Ouais, c’est trop une mode, tous les bobos font la récup’ maintenant, y’a qu’à voir le nombre de bourges qui passent après le marché de sainte thérèse."
C’est carrément vrai, et c’est une faille !!! Cette pratique permet aux personnes les plus exclues du système capitaliste individualiste d’avoir accès à des ressources grâce, notament, au "tabou" de la poubelle (eh oui, pas facile d’assumer de fouiller des poubelles). Et jusque là, ce "tabou" préservait en quelque sorte l’accès à ces ressources aux personnes les plus exclues (car il faut vraiment le vouloir pour faire les poubelles). Malheureusement, une sorte de boboïsation de la récup’ a entamé le pouvoir répulsif de la "poubelle" et de nombreuses personnes moins exclues se sont mises à profiter de ces cornes d’abondance comme je crois qu’on dit. Ce qui ne serait pas un problème s’il y en avait pour tout le monde...
En effet, la venue d’une population plus "aisée" sur les points de récup’ perturbe la collecte des plus pauvres qui, par honte souvent mais aussi par peur de les croiser, s’auto-exclut désormais de nombreux spots. Ce n’est pas forcément la quantité de nourriture qui manque sinon son accès. Un autre facteur d’auto-exclusion est que les spots, en étant connus et fréquentés, attirent plus de passage et se font plus remarquer.
Dès lors, les magasins ou les collectivités s’en affolent et versent de la javel dans les conteneurs, dressent des barrières et des barbelés autour des spots. Évidemment, ce ne sont pas les barbelés qui nous feront reculer, ahah ! Mais par contre, toute une population qui vivait de ces spots, elle, ne se sentira pas la possibilité d’y retourner.
Et là c’est très chiant, politiquement on est face à un dilemme : se nourrir en fuckant le système mais en participant à l’exclusion des personnes plus défavorisées que nous-même. Merde, ce système n’aura-t-il jamais fini de nous monter les unEs contre les autres ??? Autre conséquence : la mise en place de plus en plus fréquente de "compacteurs" : saoulés d’être répétivement "victimes" d’intrusions dans leurs locaux à poubelles, de plus en plus de grands magasins installent de grosses machines qui réduisent leurs produits en une bouillie informe. Super !

Mais bon, j’ai un parti-pris très anti-bobos qui ne me permet pas d’être objective. Il est facile de taper uniquement sur les doigts des "bobos" de la récup, comme il est plus facile d’accuser un ennemi visible qu’un ennemi invisible : si on considère l’augmentation de la fréquentation des spots de récup’ et des fins de marchés avec un peu de recul, on peut y voir aussi la conséquence directe de l’augmentation du nombre de personnes concernées par la pauvreté. En effet, le mensonge du capitalisme continue alors qu’il est prouvé à répétition qu’on ne peut pas humainement vivre à l’infini dans un modèle économique de croissance. Les excluEs du système capitaliste individualiste augmentent, les personnes qui font la récup’ augmentent, c’est un phénomène à regarder aussi d’un point de vue macropolitique. En Espagne, et ailleurs sans doute, les personnes de nos milieux tentent actuellement d’analyser les effet des politiques d’austérités sur l’exclusion des personnes issues de minorités. Je n’ai pas encore de liens à vous proposer, et cela pourrait être intéressant d’aller fouiller un peu pour faire des traductions si ça vous dit :)

"Ouai, je le savais que c’était trop craignos de faire la récup’ !"
Pas forcément, ça dépend comment c’est fait. Faire la récup’ n’est pas un problème en soi. Le problème, c’est le système. À nous de trouver des façons d’y survivre qui soient les plus en accord avec nos idéaux.
Certains groupes s’organisent depuis longtemps pour faire de la redistribution de récup’, d’autres proposent des cantines de rue ou dans des locaux à partir des produits trouvés dans les poubelles. D’autres encore mettent en place des points de redistribustion près des accueil de jour (endroit où tu peux aller quand t’es à la rue, pendant la journée mais qui ne fait pas accueil de nuit, tu ne peux pas y dormir). Tu peux aller tchéker les liens en bas de pages.

Mais beaucoup reste à faire, notament depuis que ce BIIIP de guillaume garrot, député ps de mayenne, a porté en 2015 une loi dites de "transition énergétique" (lol) qui "oblige" (en vrai ils se trouvent des passe-droits, comme d’ab’) les magasins et commerces à faire dons de leurs produits qui finissaient à la poubelle jusque là. Concernant la pratique de la récup’, cette loi n’a pas changé grand chose à part se voir faire remettre à sa place avec un argument de plus quand on demande à un boulanger ses invendus. Mais il serait justement intéressant d’en tirer parti ! Montons des associations, démarchons les enseignes alimentaires, louons des salles de stockage et redistribuons ! Ce qu’on pourra récupérer de ce filon est redistribuable.

la dérive de la récup :
Quand la récup est récupérée (ahah) par les gauchos, elle devient une "lutte contre le gaspillage" et c’est un problème car :
1- On ne veut pas lutter contre le gaspillage, on lutte contre un système qui nous affame en même temps qu’il jette des tonnes.
2- Lutter contre le gaspillage ce n’est que le versant facile d’un problème à double face : gaspillage VS inégalité d’accès aux ressources. Or le gaspillage est le résultat d’une société malade dans laquelle les gens se nourrissent grâce au gaspillage. Si on ne fait que lutter contre le gaspillage, cela revient à durcir un système d’exclusion des plus pauvres sans proposer d’alternative.

Faites des récup’
Faites des récup’ en ayant pleinement conscience de ces enjeux. J’espère que cet article vous aura offert des armes pour remettre en question ce que les médias appellent une évidence.

Pour voir comment les récup’ sont détournées politiquement comme argument libéraliste et nationaliste :
Le même article (nul d’ailleurs) se retrouve sur une plateforme d’échanges interécoles de journalisme, appartenant au groupe de presse l’express, ET sur un site d’actu facho [1] :
http://defigrandesecoles.lexpress.fr/em-lyon/2014/05/01/les-gars-pilleurs-ces-lyonnais-qui-luttent-contre-le-gaspillage-alimentaire/
On peut se demander qui a profité de l’article de qui ? Est-ce que ce sont des gens d’extrème droite qui ont infiltrés les réseaux de récup’ à lyon et qui ont publié un article OU est-ce que c’est un relai d’article de la plateforme de l’express par son auteur, lequel serait donc aussi en école de journalisme ?

Pour voir une dérive interne aux milieux alterno :
le freegan pony, resto-squat de produits issus de récup’ mais où les repas sont vendu à prix fixe : http://freeganpony.com/
Enfin des liens pour vous aider à trouver des partenaires de vices et à vous construire votre propre avis :
http://forum.freegan.fr/
Food not bomb : http://www.foodnotbombs.net/new_site/
Ici une version traduite mais pas sexy : http://foodnotbombs.net/fr-index.htm
Et là en version brochure imprimable : http://cftp.lautre.net/telecharg/PDF/foodnotbombs.pdf
Près de chez nous : https://www.facebook.com/fnbquimper
Super article de wikipedia qui développe des enjeux économiques et sociaux nord-sud : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9cup%C3%A9ration_informelle_des_d%C3%A9chets

P.-S.

J’ai mis plein d’images parce qu’il est long cet article :/
Message à mon hater : et si tu employais cette haine pour combattre plutot nos ennemis communs ? Bisous !

Notes

[1note d’expansive : en l’occurence fdesouche, à qui on ne fera pas plus de pub... le lien a été supprimé

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Cultures - Contre-cultures » :

Convergences & Détournements #92 Lectures estivales

Cela ne vous aura peut-être pas échappé, la parution de la revue de presse est en pause depuis un petit mois. [...] Nous vous recommandons donc de porter une oreille attentive aux camarades de Floraisons et Sortir du Capitalisme.

> Tous les articles "Cultures - Contre-cultures"

Derniers articles de la thématique « Ecologie » :

Gilets jaunes, écologistes : marchons ensemble le 21 septembre !

Alors que deux mobilisations sont, notamment, prévues à Paris et dans le reste de la France les 20 et 21 septembre pour rappeler l’urgence climatique, les Gilets jaunes ont prévu une mobilisation historique le samedi 21. Plusieurs collectifs — voir la liste des signataires en fin de tribune — ont...

Grève Mondiale Pour Le Futur #3

La prochaine marche mondiale pour le climat est le 20 septembre. Rendez vous à 13h au Thabor pour Rennes et à 16h place de la gare pour Vitré.

> Tous les articles "Ecologie"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org