Le collectif Réquisitions occupe en ce moment la Place de la Mairie

Rennes
Logement - Squat

14 avril - Communiqué de presse du collectif réquisition.

  • Bilan du collectif réquisition à la fin de journée du 15 avril 2021

    Une nuit de plus, les 7 familles exilées, dont 24 enfants, ont encore dormis dehors la
    nuit dernière.

    Ce matin, nous avons poursuivi notre mobilisation sur la place de l’hôtel de ville à
    Rennes. A 10 heures, alors que nous n’avions toujours pas eu de réponse des institutions et
    collectivités territoriales, une partie des citoyens mobilisés au sein du collectif réquisition ont
    été contrôlés (19 verbalisations potentielles représentant la somme de 2765€), une partie du
    matériel mis à disposition par les associations a été “appréhendé” par la police.
    A la suite de l’intervention policière, l’élu de permanence nous a reçus, forcé et contraint par
    sa hiérarchie, sans grande volonté de répondre à nos demandes.
    La préfecture, contrairement à ce qui est dit dans Ouest France du 15/04 n’a pas
    relogé les familles. Et la Mairie contrairement à son engagement de “0 enfants à la rue” n’a
    rien fait de plus.
    Ce soir jusqu’à lundi matin, grâce au travail des associations la plupart des familles
    ne dormiront pas dehors. A partir de lundi la question va se reposer, heureusement nous
    avons rendez-vous avec l’adjoint à la solidarité dans le but d’obtenir entière satisfaction nous
    appelons à un rassemblement à 10h lundi 19 avril devant la Mairie (Manifestation en cours de
    déclaration).

    Le collectif réquisition :
    Droit Au Logement
    Groupe Logement 14/10
    Utopia 56
    Un Toit c’est Un Droit
    avec le soutien de :
    l’inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes
    L’association L’Autre Cantine, Nantes

  • La préfecture interdit le rassemblement

    " Le collectif Réquisition dénonce la décision de la Préfecture d’interdire le rassemblement qu’il avait prévu le lundi 19 avril à 10h devant la mairie de Rennes pour exiger le logement des familles d’exiléEs à la rue (37 personnes au total). Après avoir envoyé la police pour disperser le campement installé mercredi soir dans l’urgence, après avoir envoyé la police pour confisquer nos tentes et contrôler les militantEs jeudi matin, l’état, via la préfecture, interdit maintenant notre rassemblement au motif que la déclaration est hors délai... L’état est moins regardant sur les délais de mise à l’abri des familles à la rue ! Pour autant, la mobilisation a commencé à porter ses fruits : grâce à des associations, la plupart des familles concernées par notre mobilisation ont été mises à l’abri, et le 115 semble prêt à accueillir à nouveau...
    Le collectif prend ses responsabilités : nous annulons le rassemblement de lundi, mais nous appelons d’ores et déjà à un rassemblement le vendredi 23 avril (heure et lieu seront communiqués plus tard) pour nous assurer que les solutions proposées débouchent sur une prise en charge pérenne par l’état ou la mairie"

Malgré le contexte sanitaire actuel, les solutions d’hébergement d’urgence pour les familles à la rue sont insuffisantes, et de jeunes mineur.e.s isolé.e.s sont remis à la rue chaque semaine par le département. Afin d’interpeller la mairie de Rennes et la préfecture d’Ille-et-Vilaine, et ce dans la lignée des actions menées à Paris, un collectif Réquisitions, composé du groupe logement 14 octobre et des associations Un Toit c’est un droit, le Droit Au Logement et Utopia 56, se forme à Rennes et s’associe à ces femmes, hommes et enfants à la rue afin de visibiliser leur situation et obtenir des solution d’hébergement.

En 2020, La mairie de Rennes a mis en place un dispositif d’hébergement d’urgences de familles déboutées du droit d’asile en France. Leur action a permis le logement de vingtaine de familles. Les associations rennaises ont averti la mairie sur l’insalubrité de ces logements, et dénoncent le refus d’ouverture de nouvelles places d’hébergement, laissant ainsi quotidiennement de nombreuses personnes à la rue.

Parallèlement, le département d’Ille-et-Vilaine continue de remettre à la rue des mineurs.e.s dont la minorité est contestée, sans aucune autre solution, et ce, malgré le 3e confinement. Isolé.e.s et mineur.e.s, ils ne peuvent pas bénéficier d’une prise en charge d’urgence par le 115 et sont livré.e.s à eux-mêmes.

« Je n’ai jamais vu autant de monde dans la rue que cette semaine. Une trentaine de personnes à Saint-Anne dont une famille de 8 avec 6 enfants en bas âges. » Léo - Bénévole chez Utopia 56. Nous voyons en moyenne 120 personnes dans la rue par semaine.

Le collectif Réquisitions à Paris a permis, grâce à ses actions, la mise à l’abri de plus de 720 personnes. S’il ne devrait pas être nécessaire de mener de telles opérations afin de trouver des solutions d’hébergement et ainsi faire respecter la loi, ces actions ont jusqu’ici prouvé leur efficacité.

En France, plus de 300 000 personnes sont sans abri et plus de 750 000 personnes vivent dans des logements de fortune où sont hébergées contraintes chez des tiers (Fondation Abbé Pierre). L’INSEE a recensé 3 millions de logements vacants sans compter les bureaux et locaux vides, mais le gouvernement refuse de faire appliquer la loi de réquisition.

Face à ces situations et après avoir alerté une fois encore vendredi dernier par courrier la préfecture et la mairie, nous somme réunis aujourd’hui pour demander la mise à l’abri de l’ensemble des personnes à la rue et la mise en place d’une réelle politique d’accueil envers les personnes exilées, dans le respect des droits fondamentaux et de la loi.

Nous resterons sur place tant
qu’aucune solution digne ne sera proposée.

Signataires :

  • Le collectif Réquisitions :
  • Utopia 56 - Coline, coordinatrice Utopia 56 Rennes - 06 24 86 97 21
  • Un toit c’est un droit - Camille, 06 07 64 26 69
  • Groupe Logement du 14/10 - Vincent 06 08 76 05 44
  • Interorganisation de Rennes en Soutien aux sans-papiers

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

La fête au Manoir

Le 17 juillet le squat du manoir ouvre ses portes pour une fête estivale. Venez boire un coup, danser, jouer, vous renseigner, aider, reparer, manger un bout ou proposer des activités pour animer l’après midi et la soirée !

> Tous les articles "Logement - Squat"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter