Petite histoire des Gauches et des Droites en France

9 familles politiques, selon les analyses : 4 à gauche, 5 à droite.
Les jeux des partis politiques avec leurs noms et leurs sigles qui changent, on s’y perd un peu.
Par chance, les familles politiques sont stables depuis longtemps et représentent des courants de pensée bien connus.

Ce petit texte s’adresse aux personnes qui cherchent des informations sur les différents courants politiques en France. C’est un résumé d’une situation complexe et mouvante, qui ne prétend ni tout dire ni tout détailler. Ce document reste toujours en travail... Bonne lecture.

Les valeurs
Égalité, fraternité, solidarité, justice sociale, humanisme, laïcité, insoumission sont considérés comme étant les valeurs caractéristiques de la gauche.
Par opposition, autorité, identité nationale, sécurité, ordre social, tradition, travail, famille, responsabilité individuelle, conservatisme sont généralement considérées comme des valeurs de droite.
Certaines valeurs ont un caractère plus transversal et peuvent se retrouver, selon les cas, à droite comme à gauche. Il s’agit par exemple de la liberté (G : liberté individuelle et collective / D : liberté à exploiter particulièrement les hommes et la nature), de la démocratie, de la justice (G : égalité / D : répression), du progrès et du militarisme !

Les Gauches
Jacques Julliard dans son ouvrage de 2012 Les Gauches françaises discerne quatre courants de gauche :

La gauche libertaire, anti-autoritaire, préconisant le respect de l’individu, anti-étatiste, anti-militariste, autogestionnaire et critique de la notion de progrès.
Elle est historiquement active dans les luttes d’émancipation (féminisme, homosexualité, pédagogies alternative, écologie), contre l’enfermement (prison, hôpitaux psychiatriques) et à la pointe dans les bourses du travail qui sont les précurseurs des caisses d’entraide (maladie, accident du travail, retraite).

La gauche collectiviste, organisant les travailleurs, centralisatrice et longtemps tentée par la rupture avec la démocratie bourgeoise.
Lutte Ouvrière, PCF historique

La gauche jacobine, étatique, souverainiste (contre l’Europe de Maastricht), centralisatrice, volontariste, rassembleuse, laïque et républicaine. Depuis peu, elle tient un discours écologiste. France Insoumise Mélenchon, PCF, ex-gauche du PS  

La gauche libérale, à cheval sur la gauche et la droite. Elle est républicaine, croit en la laïcité, en l’économie de marché, au système représentatif et parlementaire, en la séparation des pouvoirs. Elle est autoritaire et militariste. Elle a aussi été et reste colonialiste (guerre d’Algérie, France-Afrique). Rocard, Hollande, droite du PS

Les Droites
René Rémond dans son étude de 1954 Les Droites en France discerne trois courants de droite qui se créent à partir de la Révolution. D’autres auteurs ajoutent deux entités supplémentaires, ce qui ferait donc cinq courants de droite aujourd’hui :

La droite libérale (sur les mœurs et en économie), affairiste, étatiste, urbaine et liée aux puissances d’argent.
Historiquement, elle vient de l’orléanisme, courant monarchiste qui reconnaît la Révolution et assume parfaitement son héritage libéral et parlementaire, mais a préféré longtemps le suffrage censitaire au suffrage universel. Il faut toutefois distinguer l’orléanisme au pouvoir (celui de Louis-Philippe), parfois autoritaire, et l’orléanisme dans l’opposition, plus libéral.
Sarkozy, Macron

Le bonapartisme qui met tout particulièrement en avant la personne du souverain, l’exercice solitaire et autoritaire du pouvoir. Il est également marqué par le mépris des corps intermédiaires (partis, syndicats...) et la recherche du soutien populaire, à travers notamment la pratique du plébiscite. Le bonapartisme reconnaît le suffrage universel même s’il se méfie des partis politiques et du parlementarisme.
Napoléon III, De Gaulle, Sarkozy, Macron ??

Le contre-révolutionnaire dit légitimiste, héritier de l’ultra-royalisme apparaît lors de la Révolution française, à laquelle il s’oppose. C’est un courant réactionnaire, catholique et rural et qui est aujourd’hui une survivance archaïque.
Manif pour tous, Sens Commun, Fillon

La droite radicalisée, thèse que défend Jean Yves Camus, issue de scissions droitières de différents courants de droite. La droite radicalisée combine soit le libéralisme économique avec une dose de protectionnisme, soit une opposition à la mondialisation libérale et à la construction européenne fédérale (donc favorables à l’Europe des nations et à l’État-Nation).
De Villiers, Dupont-Aignan, FN « nouveau » ??

L’extrême droite désigne des mouvements variés, prenant forme à la fin du XIXe siècle et souvent caractérisés par l’autoritarisme, le nationalisme, le traditionalisme. Ils sont généralement en opposition avec les principes de liberté et d’égalité défendus par la droite dite modérée ou républicaine. Courant nationaliste, homophobe, antisémite et xénophobe dont le Front National est l’héritier.
FN « canal historique », GUD, Identitaires

P.-S.

Une échelle de gauche à droite se trouve sur le document en PDF

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Elections - Démocratie » :

> Tous les articles "Elections - Démocratie"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org