Piquet de grève Worldline Rennes

Rennes
Syndicalismes - Travail
  • Reconduite de la grève votée en AG

    Communiqué de l’UCL Rennes :

    Rennes - Worldline : Ras le bol de travailler pour augmenter les actionnaires !
    Ce matin à Rennes et sur tous les sites de l’entreprise Worldline (entreprise de services de paiement et de transactions), les travailleurs.euses ont débrayé à l’appel de l’ensemble des organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO).
    Ras-le-bol de voir les actionnaires s’enrichir en augmentant le salaire du patron et les dividendes. Ras-le-bol de voir que leur entreprise ne paye pas d’impôt alors qu’il n’y a plus de moyen pour la santé et l’éducation... voilà les discussions que l’on peut entendre sur le piquet de grève organisé par la section CGT locale.
    On discute, on s’écoute les un.e.s et les autres et on prend des nouvelles des autres sites en grève : la grève est massive, la question de la reconduction se pose ! Reconduire, c’est sûr mais comment ? Grève dure ? Perlée ? Sur deux heures ? Sur quatre ?
    Décision est prise à l’unanimité lors de l’assemblée générale des grèvistes de faire un appel à la grève mardi prochain pendant deux heures comme aujourd’hui ! On se retrouve donc la semaine prochaine 10h pour discuter de la suite, le 29 septembre en ligne de mire !

Le groupe Worldline est leader européen des services de paiement et transactions. Les dirigeants de l’entreprise ne cesse d’augmenter leur salaires mais pour les travailleurs.ses le pouvoir d’achat baisse ! Pour obtenir une augmentation de salaire ils seront en grève mardi 6 septembre à partir de 10h !

Venons nombreux et nombreuses les soutenir sur leur piquet de grève devant leur entreprise 1 Allée Adolphe Bobierre, 35000 Rennes

Le communiqué de la CGT au niveau national :

L’intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO appelle les 4 000 salariés du groupe Worldline en France (Angoulême, Blois, Marseille, Paris, Rennes, Seclin, Tours, Vendôme, Villeurbanne) à se mettre en grève le mardi 6 septembre à partir de 10 heures

Worldline, leader européen du paiement électronique, se porte très bien, avec un chiffre d’affaires à 2 Milliards d’euros, en hausse de 12,6% et une marge (OMDA : Marge Opérationnelle avant amortissement et dépréciation) de 468 millions d’euros au premier semestre 2022 (contre 401 millions d’euros sur la même période de 2021) soit une marge de 23,2%, en augmentation de 80 points sur un an.

Ces profits « confortables » s’appuient sur une politique salariale d’austérité au détriment de salariés, en particulier par une baisse accélérée de leur pouvoir d’achat. Les dirigeants de Worldline, G. Grapinet et MH. Desportes, eux, se sont augmentés respectivement de 14.5% et 24% en 2021,

Face à une direction qui n’entend pas les revendications des salariés et qui refuse de négocier avec les organisations syndicales — refus de signature d’un accord d’intéressement et de télétravail en 2022 ; mesures unilatérales d’augmentations de salaires et pour les prises de congés ; dénonciation de l’usage qui permettait aux OS d’adresser par mail un tract mensuel aux salariés, etc … — , la CGT Worldline, avec l’intersyndicale, revendique :

Une augmentation de 150 euros par mois pour tous au 1er septembre 2022. Afin de prendre en compte l’augmentation moyenne des prix de 5,2% sur les 12 derniers mois.
Une compensation de la perte de la prime d’intéressement d’un montant minimum de 2500 € pour tous.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Syndicalismes - Travail » :

> Tous les articles "Syndicalismes - Travail"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter