Qu’est ce que le festival Politikos ?

Politikos, d’après sa propre description, est "le premier festival du film politique consacré à l’exercice du pouvoir".
Analyse.

Le festival se tiendra du 1 au 4 novembre 2018 au Couvent des Jacobins, le "coeur du festival", "à 90 minutes de Paris". Au programme : projections, débats, librairie politique et expositions. L’organisation est rassemblée sous l’association du même nom, créée il y a moins d’un an et hébergée par le cinema associatif Arvor à Rennes. Son président, Jean-Michel Djian, est un journaliste et politologue français, ancien rédacteur en chef du Monde de l’éducation (groupe le Monde), fondateur de France Culture papier, auteur de nombreuses tribunes dans Ouest France et réalisateur de films documentaires, notament sur De Gaule, Mitterand, Hollande et la France Afrique.

Dès sa première édition, le festival se dote d’un casting très impressionnant et très nuancé politiquement.
François Hollande, Manuel Valls, Jean-Yves Le Drian, Jean Louis Debres, Frédérique Mitterand, Xavier Bertrand, Roselyne Bachelot, Franz Olivier Gisberg, Cedric Villani et bien d’autres. Editorialiste, président, députés et ministres, parfois encore en fonction, se réuniront pour des débats autour de thèmes comme :
- Les femmes au pouvoir, ça change quoi ?
- Le charisme en politique.
- Gouverner est-il un art ?
- L’exercice du pouvoir en Afrique, quoi de neuf ?
- La France est-elle une monarchie contrariée ?
- La figure fantasmée du maire.
Tout un programme pour des personnalités au bilan politique irreprochable, qui savent de quoi elles parlent et que l’on n’a pas l’habitude d’entendre et de réentendre sur ces sujets cruciaux. Clémentine Autain et Adrien Quatennens, députés de la France Insoumise, donneront la réplique au nouveau et à l’ancien monde devant des gens venus les observer pour 12€/j, 40€ les 4 jours et 100€ pour le pass "Master class".

Cependant, les recettes de la billetterie ne suffisent pas à assumer les conférences de l’élite politique française. L’association a besoin de l’argent des collectivités pour combler ses invités. 320 000€ d’argent public, 100 000€ de Rennes métropole, 190 000€ de la région Bretagne, et 30 000€ du département. Hasard ou marque de confiance ? En juin, le président de l’association donnait son avis à l’Express en ces termes :
"On partait de zéro, sans un centime pour monter ce festival, donc il a fallu mobiliser les pouvoirs publics. J’ai d’abord rencontré le président de région Loïg Chesnais-Girard, qui a été convaincu par le projet, puis les collectivités (ville, département, NDLR). Elles financent Politikos à hauteur de 450 000 euros. C’est une marque de confiance, je crois."
L’hypocrisie est palpable, quand les financements publiques servent à la rémunération d’invités occupant ou ayant eux même occupé les postes qui autorisent ces financements. Ce n’est pas de la confiance, c’est du traffic d’influence, de la corruption.

Alors même que les collectivités locales ne trouvent plus un centime pour les associations, que la mairie est incapable ne serais-ce que de mettre à disposition un bâtiment public abandonné pour les réfugiés (en plus de faire la chasse aux SDF entre le couvent et la nouvelle ligne lgv) , 320 000€ tombent du ciel soit disant pour promouvoir la région Bretagne. En réalité c’est toujours la même élite qui se promeut elle même avec de l’argent publique, juste avant les élections municipales et européennes, écrasant au passage les budgets des acteurs socio-culturaux locaux. Nul doute que les Rennais.es se verront à nouveau confisquer le centre ville qui, afin d’assurer la sécurité de ces prestigieux invités, sera transformé en forteresse militaire comme la mairie sait si bien le faire.

Contre le traffic d’influence, le copinage et la campagne électorale financé par des subventions, toutes forme de résistance est la bienvenue. Qu’ils dégagent tous ! Du simple piquet à l’action direct, du tractage au sabotage en passant par le rassemblement, du moment que le message passe : nous ne sommes pas vos mécènes, nous ne vous avons pas invité et nous ne vous laisserons pas faire.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Cultures - Contre-cultures » :

Cabaret Zombies Part I, zombies d’hiver

Soirée de soutien à "L’ACCIDENT", un moyen métrage de fiction post-effondrement auto-produit en cours de réalisation. Entrée prix libre, repas vegan, spectacles, concerts. Le vendredi 23 novembre à 19h.

> Tous les articles "Cultures - Contre-cultures"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org