information par et pour les luttes, Rennes et sa région

Rassemblement féministe contre les classements sans suite

Rennes // Centre-ville
Féminismes - Genres - Sexualités

Mercredi 17 janvier 2024, 16h, devant la cité judiciaire :
STOP aux violences sexuelles et aux violences judiciaires
STOP aux classements sans suite
Depuis 2013, l’association Prendre le droit, féministes pour un monde sans viol[s]*, accompagne les personnes victimes de violences sexuelles dans leur parcours judiciaire, les soutient dans leurs démarches juridiques et diffuse une critique féministe du droit.

Après 10 années d’existence, une centaine d’accompagnements et 98% de classements sans suite, les militantes de l’association sont usées d’écoper le patriarcat à la petite cuillère !**
Et leur constat est clair : culture du viol partout, justice nulle part !

À Prendre le droit, nous ne pensons pas que la répression judiciaire soit la solution pour éradiquer les violences. Nous n’aimons pas la prison. Nous voulons la révolution féministe, la fin du patriarcat, la fin des violences ! Mais en attendant ce monde merveilleux, nous écoutons et soutenons les victimes que nous accompagnons et qui ressentent le besoin d’être entendues et reconnues par la justice, par l’État.

Elle fait quoi, cette justice ? Il fait quoi, cet État ?
Malgré la communication autour des violences faites aux femmes (qui sont une des grandes priorités du gouvernement actuel LOL) et l’injonction à déposer plainte faite aux victimes de violences sexuelles, les moyens accordés sont ridicules !
Le scénario classique est le suivant : les victimes sont prévenues de la forte probabilité du classement sans suite dès le dépôt de plainte, l’enquête menée est sommaire, mais pour autant elle dure des mois voire des années, pour se solder par un classement sans suite rarement notifié aux victimes !

Mais heureusement, l’État créé des hotlines, des 3919, des hashtags... #nerienlaisserpasser, ce hashtag qui incite les victimes à parler et à se saisir de la justice, nous fait particulièrement rigoler : ce que l’État ne laisse pas passer, ce sont les plaintes !!!
80% des plaintes pour violences sexuelles sont classées sans suite par les procureur.e.s. Seulement 1% des viols aboutissent à une condamnation devant une cour d’assises !

Le message est clair
Pour les agresseurs, c’est l’impunité !
Pour les victimes, c’est la double peine : violences sexuelles, puis violences judiciaires !

En attendant une Justice féministe,
prenons notre colère et notre énergie et soyons nombreux.ses à venir dire STOP aux violences judiciaires et aux classements sans suite, à l’endroit même
où les plaintes sont classées :

RASSEMBLEMENT DEVANT LA CITÉ JUDICIAIRE MERCREDI 17 JANVIER 2024, 16H

* Englobe ici toutes formes d’atteintes physiques et psychiques à caractère sexuel même sans pénétration.
** En 2023, Prendre le droit cesse les accompagnements individuels pour organiser des formations juridiques collectives entre militantes et victimes, et des actions d’alternative à la justice.

Documents associés à l'article :

mercredi 17

Rassemblement féministe contre les classements sans suite

Cité judiciaire, 7 rue Pierre Abélard

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Féminismes - Genres - Sexualités » :

Réunion publique Nous Toutes 35

Puisque le patriarcat ne tombera pas tout seul : viens t’organiser avec noustoutes35 pour lui péter la gueule ! Le jeudi 4 avril à partir de 18h au centre culturel le Triangle

> Tous les articles "Féminismes - Genres - Sexualités"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter