Samedi 22 juin : Manifestation contre les centres de rétention


Manifestons samedi 22 juin, partout en France !

Rendez-vous à 15h à l’aéroport de Saint Jacques de la Lande (bus n°57), pour aller jusqu’au centre de rétention !
Des actions sont prévues à Paris porte de la Chapelle, Sète, Toulouse, Rouen...

3 mois d’enfermement...

Depuis la loi asile-immigration proposée par la majorité de Macron puis votée en 2018, la durée maximale de ré- tention des étrangers menacés d’expulsion a doublé ! La France peut enfermer les sans-papiers dans les CRA pendant 90 jours - contre 45 jours auparavant - en attendant d’obtenir tous les documents nécessaires pour pouvoir les expulser.

... c’est une violence d’Etat !

L’Etat français dit que les personnes sont « retenues » mais, en réalité, dans les CRA elles sont enfermées, derrière des grilles et des barbelés, privées de leur liberté de circuler, contrôlées et surveillées par la police, sous le regard des caméras. Chaque semaine, des sans-papiers dénoncent les conditions de vie à l’intérieur des CRA et les violences policières : le fait d’être privés de leur téléphone, de rencontrer de nombreuses difficultés à faire valoir leurs droits de recours, d’être attachés ou masqués lors des expulsions, de ne pas être avertis du moment de leur expulsion, d’être réveillés et embarqués de force en pleine nuit... À Rennes, le CRA est collé à l’aéroport. «  Tous les jours, tu vois les avions, tu te demandes si ça va être le tien ». Résultat de cette violence d’Etat, régulièrement dans les 25 CRA que compte la France, des sans-papiers « pètent les plombs », s’automutilent, tentent de se suicider.


Des mouvements de protestation que les sans-papiers paient cher !

Grèves de la faim, « émeutes », tentatives d’évasion, face à cette situation insupportable, un peu partout dans les CRA, des sans-papiers résistent et se révoltent, individuellement et collectivement.
Ces mouvements de protestation ont jusqu’à présent toujours mené à des regains sécuritaires. Suite à la dernière révolte au CRA de Rennes, 4 retenus ont été condamnés jusqu’à deux ans de prison ferme. De plus en plus d’étrangers se retrouvent ainsi emprisonnés pour avoir résisté.
On trie, on isole, on violente, on enferme des personnes étrangères. Et les CRA sont les ultimes stades d’un arsenal répressif raciste qui ne cesse de se durcir. Il vise et touche en priorité les étrangers non-européens.

Soutenons les résistances, individuelles et collectives,
des sans-papiers face à la violence d’État !

« Rétention révolte prison rétention.... »
Le système d’enfermement s’autoalimente. Il faut stopper cette politique répressive et raciste contre ces personnes qui n’ont juste pas les bons papiers pour pouvoir vivre, là où elles le souhaitent !

MANIFESTONS CONTRE
- Le traitement des sans-papiers à l’extérieur comme à l’intérieur des CRA !
- L’enfermement qui porte atteinte à la liberté de circuler et de s’installer !
- Les violences policières et le racisme institutionnel que subissent les sans-papiers !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Migrations - Luttes contre les frontières » :

Les Veyettes s’éveillent

Bilan et appel à soutien après 72h de réquisition d’un bâtiment à Rennes destiné à accueillir des personnes exilé.e. s à la rue.

> Tous les articles "Migrations - Luttes contre les frontières"

Derniers articles de la thématique « Répression - Justice - Prison » :

> Tous les articles "Répression - Justice - Prison"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org