URGENT - Fraguas - Expulsion imminente et prison pour les habitants.

Présentation issue de leur page Facebook, Fraguas Revive :

Qu’est-ce que Fraguas ?
Fraguas est un projet de reconstruction d’un village abandonné dans lequel on renoue avec le monde rural où l’on lutte contre le dépeuplement dont souffrent les zones rurales.
Par l’occupation de ces terres appartenant à l’État, nous nous battons pour la reconnaissance d’un village qui a été rayé de la carte en 1968 et qui ne figure toujours pas dans les registres actuels, ses ancien.ne.s habitant.e.s ne peuvent même pas mettre dans leur DNI (Document National d’Identité) qu’iels sont né.e.s à Fraguas.
C’est un projet ouvert qui nécessite des gens pour le faire vivre.
Il s’agit d’un projet d’autogestion, de collectivisation rurale et de gestion durable de l’environnement. C’est aussi un projet social et éducatif d’apprentissage continu pour les personnes qui y participent.
Situé dans la Sierra Norte de Guadalajara. Depuis le printemps 2013, les membres de ce projet ont reconstruit certaines ruines de l’ancien village de Fraguas (car il a été complètement détruit et vidé). Nous luttons pour la communauté, l’écologie, l’autonomie gouvernementale, l’autosuffisance énergétique et la souveraineté alimentaire. Pour concrétiser tous ces objectifs, nous pensons qu’il est nécessaire de retourner à la campagne, de vivre nos rêves en équilibre avec l’environnement naturel, avec le maximum d’autonomie possible.

Quel changement social voulons-nous ?

Nous luttons contre le dépeuplement des zones rurales car les exodes massifs provoqués par l’État dans les zones rurales n’ont abouti qu’à la massification de personnes dans des villes surpeuplées dans lesquelles les habitant.e.s ont des moyens d’autonomisation de plus en plus limités, plongé.e.s dans la spirale du consumérisme massif promu dans ces noeuds urbains. Pour nous, ce modèle urbain a échoué : ce qui, dans le XX siècle, promettait l’abondance, fait aujourd’hui naufrage ; la vie y devient indigne et totalement insoutenable pour l’environnement.

Nous croyons fermement en un mouvement de retour à la campagne au sein duquel peuvent se créer des réseaux de soutien entre les communautés, sans oublier l’importance de la solidarité villes-campagnes afin de se réapproprier nos vies. Nous pensons qu’il est nécessaire de créer des communautés fondées sur l’autogestion et l’entraide mutuelle pour sortir de la dépendance au système capitaliste et comme moyen de vivre dignement face à l’effondrement de ce système. Il s’agit de décentraliser la population pour gagner en autonomie et renouer avec des activités du "passé" unies aux technologies actuelles pour aspirer à l’autosuffisance, toujours dans le respect de l’environnement.

À quoi sommes-nous confrontés ?

Depuis notre arrivée, nous avons été invités à quitter l’espace que nous étions en train de reconstruire par des agents de l’environnement et des gardes civils à travers menaces et amendes. Pour eux, vous ne pouvez retourner à la campagne qu’en tant qu’annexe de la vie urbaine : visites de week-end et parcs naturels comme scénarios touristiques...
Apparemment, expulser la population rurale pendant des décennies, générant un désert social et démographique, est souhaitable, tandis que la récupération de villages abandonnés revient à usurper le territoire. Le Conseil des Communautés de Castilla-La Mancha, à ce jour, nous accuse des crimes d’usurpation de forêt publique [qui est en réalité une monoculture de pins, la réelle forêt avec été rasée justement par elleux], d’infraction à l’aménagement du territoire et de dommages et intérêts. Demandant de 4 ans et demi de prison pour chacun.e des 6 accusé.e.s et une caution de 26 800 euros pour financer la démolition des bâtiments reconstruits.

Notre crime ?

Repeupler et promouvoir le monde rural et essayer de construire un modèle de vie alternatif et durable, en montrant que c’est possible.
Il va sans dire que nous nous opposerons de front à la démolition prévue par l’État.
Nous défendrons le projet Fraguas.

Nous sollicitons votre soutien dans la mesure du possible : Que vous veniez nous connaître et faire partie du projet ; que vous propagiez cette réalité ou que vous y souteniez les initiatives développées.
Avec l’expérience et les moyens que nous atteignons, nous voulons servir de plate-forme pour lancer d’autres projets dans la région. Soyons un mouvement !

Citons un ancien habitant de Fraguas qui nous adresse cette dédicace dans un livre sur l’histoire de son village :

"Pour les nouveaux habitants de Fraguas : voyons si vous pourrez retrouver l’histoire de ce village, malgré que certaines institutions, militaires et religieuses, aient essayé de le détruire et que même le gouvernement veuille le vendre à des particuliers. Je veux que vous vous souveniez de traiter ces pierres avec l’amour et le respect qu’elles méritent et qui aujourd’hui sont mortes et tombées dans les ronces et le sous-bois, qui autrefois vivaient et faisaient partie de l’histoire de ces gens qui ont tant lutté pour la vie et tant de calamités y sont passées. " - Isidro Moreno (forcé de quitter Fraguas dans les années 1960)

Malgré une pétition qui avait rassemblé presque 84 000 signatures, ainsi qu’une manifestation avec le réseau international de batukada Rythms Of Resistance dans la ville de Guadalajara durant l’été 2018, les menaces d’expulsion et d’incarcération s’affirment de plus en plus. Le 11 juin dernier, Fraguas a donc lancé un appel à soutien international pour empêcher l’expulsion et la destruction du village, iels en appellent à la solidarité des associations et collectifs écologistes, des ZAD et autres luttes environnementales, à venir sur place de toute urgence !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org