Victoire dans la baie de Lannion contre l’extraction de sable !

Lannion
Ecologies - Aménagement du territoire

– Une bonne nouvelle pour l’environnement –

L’histoire se déroule dans le Trégor, superbe endroit situé au nord-ouest de la Bretagne, en bord de mer. Les décideurs souhaitaient extraire des quantités phénoménales de sable dans la baie de Lannion, destinées notamment à l’agriculture intensive. C’était une décision d’Emmanuel Macron lorsqu’il était ministre de l’économie : pomper 250 000 m3 par an de sable coquillier dans la baie. Au risque de détruire la biodiversité, menacer la pêche, entre deux zones classées « Natura 2000 », c’est-à-dire des sites naturels ayant une forte valeur patrimoniale.

Depuis 10 ans, les habitants et habitantes de battent contre ce pillage. Un collectif baptisé « Le Peuple des Dunes » s’est constitué. Des manifestations massives ont eu lieu. Les marins se sont mobilisés. La Compagnie armoricaine de navigation – CAN – officialisait « l’arrêt définitif de ses travaux miniers sur la concession de pointe d’Armor » le 30 janvier, annonce faite par le député LREM des Côtes-d’Armor. « C’est une victoire un peu par K.-O. parce que c’est eux qui abandonnent » expliquait le président du « Peuple des Dunes ». La lutte paie.

C’est une question méconnue, mais il pourrait bientôt y avoir une pénurie mondiale de sable. L’industrie utilise massivement ce bien commun dans de nombreux secteurs. Celui qui consomme le plus de sable est la construction : les deux tiers de ce qui est construit est en béton armé, le béton armé est constitué lui-même de deux tiers de sable. Cela représente des volumes astronomiques : 200 tonnes pour une maison individuelle, 30 000 tonnes pour un bâtiment de la taille d’un hôpital. Et l’on construit toujours plus ! La Chine en 4 années a consommé autant de sable que les Etats-Unis en un siècle. L’humanité extrait 50 milliards de tonnes de sable et granulats par an. Dans cette croissance devenue folle, y a même un risque de pénurie : les écosystèmes marins sont affectés, et certains côtes sont menacées d’érosion. Il y a même des « mafias du sable » liées à l’industrie de la construction. Le désastre capitaliste est partout.

La victoire de la baie de Lannion s’inscrit dans un territoire riche en lutte : la Bretagne. Ces dernières années, des mobilisations massives et déterminées ont empêché le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le centre Amazon géant au sud de Nantes, un Surf Park, mais aussi avant, des centrales nucléaires à Plogoff ou au Carnet. Une constellation de combats victorieux. L’appétit des décideurs n’a aucune limite, mais il est encore possible de les arrêter.
— -
Source : https://www.humanite.fr/planete/baie-de-lannion-le-projet-dextraction-ensable-736647?fbclid=IwAR2_0Kzt-SQHrbfYzRwbuHpPYSCItCDx6otcrQPmM54YIC3lOtPfEaENTkM

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Ecologies - Aménagement du territoire » :

Pas une bassine de plus !

En pleine sécheresse, plus de 30 collectifs, syndicats et associations s’engagent à se mobiliser contre les méga-bassines en cas de démarrage d’un nouveau chantier. Elles donnent rendez-vous pour l’arrêter le 3e week-end suivant le début des...

> Tous les articles "Ecologies - Aménagement du territoire"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter