Caen – Rennes : une semaine de procès qui criminalisent le mouvement social

Solidarité avec les 3 camarades rennaises de l’affaire Alliance et communiqué du CROC sur les violences policières du 22 mars.

Dans une période de fin de mouvement social, les procès pleuvent sur les personnes qui ont osées descendre dans la rue cette année. Caen, le 4 juillet, un camarade passe en procès pour « rébellion » envers les agents de la BAC qui l’ont violemment interpellé, frappé, menacé de mort à plusieurs reprises dans le fourgon et humilié au commissariat. Rennes, le 5 juillet, 3 manifestantes passent en procès en étant notamment accusées d’avoir entravé la liberté de manifester de membres du syndicat de police Alliance dans le cortège du 22 mai.

Un procédé maintenant classique pour casser les luttes sociales, faire des exemples pour couper l’envie à certain-e-s de s’impliquer. Des violences policières et judiciaires choquantes mais régulièrement vécues par celles et ceux vivant dans les quartiers périphériques, par les personnes exilées ainsi que par celles et ceux qui sont enfermé-e-s. Le meurtre d’un jeune homme avant-hier à Nantes dans le quartier du Breil, abattu lors d’un contrôle routier, vient ainsi s’ajouter à la longue liste des personnes blessées et tuées par les forces de l’ordre [1].

Reflets d’une police ayant de plus en plus de marges de manœuvre, ces affaires comme d’autres prennent place dans un paysage qui s’assombrit avec les années : extension de la légitime défense pour les forces de l’ordre, hausse régulière des tué-e-s depuis 2010 avec 35 mort-e-s en 2017, augmentation de l’utilisation d’armes dites "non-létales" (taser et LBD 40, avec une utilisation accrue de 20% et 46% en 2017 comparé à 2016) et létales (pistolet automatique avec une hausse de 54%) [2], etc.

On ne peut plus se cantonner à une réponse purement défensive contre un arsenal législatif et policier qui se durcit de plus en plus, on ne peut plus se limiter à compter nos blessé-e-s, nos inculpé-e-s, nos mort-e-s et nos incarcéré-e-s. Constituer un rapport de force conséquent, en tissant des liens de solidarité et en se coordonnant entre personnes et collectifs impliqué-e-s dans la lutte anti-répression, sera déterminant pour les mois et années à venir.

Hier matin, le procès du camarade caennais a été renvoyé au mercredi 26 septembre 2018, un petit-déj/rassemblement de solidarité sera donc organisé dès 8h devant le Tribunal de Grande Instance sur la Presqu’Île de Caen (11 rue Dumont d’Urville).

P.-S.

CROC (Contre la Répression : Organisation Collective)
Mail : caenantirep@riseup.net
Site : antirepcaen.wordpress.com

Notes

[1Voir https://bastamag.net/webdocs/police/ pour un recensement des cas connus en France depuis 1977.

[2Chiffres issus du rapport annuel d’activité de l’IGPN de juin 2017.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Répression - Justice - Prison » :

Récit de l’audience de l’affaire Alliance

Trois camarades comparaissaient le 5 juillet pour entrave à la liberté de manifester, outrages et vol de drapeau contre la syndicat Alliance lors de la manifestation pour la défense du service public du 22 mai.

> Tous les articles "Répression - Justice - Prison"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org