Des nouvelles de l’immeuble occupé par 110 personnes exilées

  • Occupation de Rennes métropole

    Ce mercredi 5 décembre, le collectif de soutien aux personnes sans-papiers a occupé le hall de Rennes métropole quelques heures afin de réclamer des logements sociaux pour des personnes ayant obtenu des papiers.

    D’autres nouvelles de la mobilisation :

    APPEL d’UTUD

    Suite à la mobilisation de lundi, la Mairie a décidé de mettre à disposition dans les jours qui viennent plusieurs logements pour les personnes à la rue !

    Les occupations et réquisitions menées ces derniers mois et le cri d’alarme lancé par le collectif inter-organisations de soutien aux personnes exilées auront donc fait pencher la décision !

    Néanmoins, l’ensemble de ces logements est vide : NOUS AVONS UN BESOIN ABSOLU DE DONS !

    - > Literie (Matelas, draps, couvertures...)
    - > Electro-ménager (frigo, plaques...)
    - > Mobiliers, produits d’hygiène et de nettoyage...

    Il est possible que les choses bougent dès ce week-end, restez connecté.e.s : on aura besoin de bras et de matériel !

    Contactez-nous directement en message privé ou par mail : untoitundroit35@gmail.com

    DIFFUSEZ L’INFO AUTOUR DE VOUS !

  • Rassemblement devant la Préfecture pour des logements le 28/11

    Le 17 octobre, plusieurs dizaines de personnes exilées et de soutiens ont procédé à la réquisition d’un petit immeuble du sud de Rennes. L’ÉTAT DOIT PRENDRE EN CHARGE LES PERSONNES OCCUPANT L’IMMEUBLE, ET TOUTES LES AUTRES EN SITUATION DE VULNÉRABILITÉ !

    Pour l’heure, une centaine de personnes vivent au 4 allée d’Estrémadure

    Personnes qui dormiraient à la rue si la réquisition n’avait pas eu lieu. Personnes qui si nous ne faisions pas le travail de la Préfecture, seraient en train de braver le froid, comme c’est le cas de la cinquantaine de personnes inscrites sur la liste d’attente du bâtiment et de dizaines d’autres à Rennes.
    Car la rue tue, encore une fois jeudi 22 novembre avec la mort d’un SDF de 23 ans. La rue tue, et l’État est complice, ne respectant pas son devoir d’héberger toutes les personnes en situation de vulnérabilité, alors que l’hiver s’installe avec toute sa violence à Rennes.

    C’est pourquoi nous appelons à un rassemblement solidaire devant la Préfecture ce mercredi 28 novembre à 12h30 afin de la rappeler à ses obligations de fournir des logements aux demandeur.euses d’asile et exiger que l’État offre des solutions à tout le monde, et vite.

    RDV devant la PRÉFECTURE BEAUREGARD, le MERCREDI 28 novembre à 12h30 !

  • Manifestation - Des logements pour tou·tes ! Samedi 10 novembre à 14h

    RDV à midi devant l’immeuble réquisitionné, 4 allée d’Estrédamure, pour un grand repas partagé avec les habitant·e·s !
    Après le repas : départ en manifestation à 14h jusqu’à la préfecture de région pour réclamer un hébergement pour toutes les personnes à la rue.

⚠️ RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRÉFECTURE QUI RESTE MUETTE FACE A L’URGENCE ⚠️

Compte rendu de la journée :

Aujourd’hui nous étions environ 150 personnes, membres du Groupe logement du 14 octobre (occupant.e.s + soutiens), MRAP, D’ici ou d’ailleurs, Un toit c’est un droit, Collectif en soutien aux personnes sans papiers, Réseau de ravitaillement des luttes venu nous abreuver en café, et d’autres soutiens extérieurs réuni.e.s devant la Préfecture de Beauregard pour demander un entretien avec la nouvelle Préfète en charge de Ille et Vilaine.

Contactée par mail à plusieurs reprises, au courant de notre venue, la Préfecture n’a eu comme seule réponse la fermeture de ses grilles face à un rassemblement de plus de 150 personnes venues l’interpeller. Tout un symbole.
Une insulte même, de refuser de recevoir notre délégation. Les agent.e.s de sécurité tenteront vaguement de justifier le silence des hauts placé.e.s, n’y croyant pas elleux-mêmes. Volonté délibérée pour les pouvoirs publics de se cacher, pour ne pas assumer l’ampleur du problème. Se cacher face aux lourds faits qui aujourd’hui sont venus toquer à leur porte : des centaines de personnes bravent le froid, dorment à la rue ou sont logées dans des squats.
Mais que la nouvelle préfète en soit sûre ! Nous reviendrons, autant de fois qu’il le faudra. Car les personnes sans logement sont déterminées. Et leurs soutiens aussi.

Voici le texte qu’une camarade du Groupe Logement a lu devant les personnes présentes, avant de donner la parole à d’autres militant.e.s, français.e.s et exilé.e.s.

« Depuis septembre on ne nous a pas laissé le choix !
D’abord les « occupations amies » par le Collectif en soutien aux personnes sans-papiers pour mettre à l’abri des familles jetées dehors par la préfecture. 10, 15, 30 puis 60 personnes une fois arrivé.e.s à l’université Rennes 2 après avoir occupé le CRIJ, la Maison de la consommation, le TNB, le Diocèse et la MJC Paillettes.
Le Groupe Logement du 14 octobre constitué d’exilé.e.s et de soutiens a réquisitionné l’immeuble de 18 appartements au 4 allée d’Estrémadure.

On ne nous a pas laissé le choix !

Parti.e.s à 50, arrivé.e.s à 80, et maintenant près de 130 personnes avec plus de 50 personnes sur liste d’attente !

Pendant que la mort cueille dans la rue et que les associations et collectifs travaillent d’arrache-pied, nous sommes assourdi.e.s par le silence de la Préfecture, grande absente de la situation alors qu’il est de sa responsabilité légale de loger ces personnes !
Pour les demandeu.r.se.s d’asile comme stipulé dans le livret d’accueil, l’Etat doit leur fournir un logement jusqu’à la fin de leur démarche administrative. Et pour tou.s.tes les autres, illes relèvent du droit commun et là aussi l’Etat a la responsabilité d’organiser leur mise à l’abri !
Face à tout cela nous n’avons droit qu’au mépris des autorités !

130 personnes à Estrémadure, mais que fait la Préfecture ! »

A suivi une intervention pour rappeler la mort d’un jeune SDF de 23 ans la semaine dernière dans les rues de Rennes.

Mais aussi l’appel à la manifestation ce Samedi 1er décembre à 13h12 en partance du centre commercial du Gast par le Collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye abattu par la BAC alors qu’il se trouvait sans-papiers.

Puis, une militante a ajouté une intervention sur le sort d’un jeune Soudanais ayant tenté de se suicider suite à son arrestation et placement en Centre de Rétention Administrative dans l’attente de son renvoie au Soudan où il sera torturé.

Lorsque l’Etat ne laisse pas mourir, il emprisonne et tente de déporter !

Nous avons conclu les interventions sur l’appel à la manifestation nationale du 18 décembre journée nationale pour les migrant.e.s !

Alors bien que nous n’ayons pas été reçu et écouté, nous avons tout fait pour nous faire entendre à coup de micro et de mégaphone ! On ne lâche rien, nous multiplierons les modes d’actions, la lutte continue !

Rendez-vous demain jeudi 29 novembre à 18h à Carrefour 18 pour l’Assemblée Générale du Groupe Logement du 14 Octobre pour continuer à se battre !

LA LUCHA SIGUE ✊✊


Calendrier :

  • Dimanche 4 novembre à 15h devant l’immeuble : AG des habitant·es
  • Lundi 5 novembre : prépa de la journée d’actions
  • Mercredi 7 novembre à 18h devant l’immeuble : AG de lutte
  • Samedi 10 novembre : journée d’actions : cantine + manifestation

La vie continue allée d’Estramadure, où 110 personnes sont installées depuis le 17 octobre dernier. Après deux semaines d’organisation et de gestion du lieu, l’heure est à remettre la question politique sur la table : il est scandaleux que les pouvoirs publics ne fassent rien et laissent des êtres humains dans le froid et la peur.

Une assemblée générale d’une cinquantaine de personnes s’est donc réunie devant l’immeuble réquisitionné allée d’Estramadure, ce jeudi 1er novembre à 18h. Soutiens, exilé-e-s avec ou sans papiers nous avons discuté collectivement de l’organisation de la vie sur le lieu, et des perspectives de lutte qui s’annoncent. Des groupes de traduction ont été mis en place afin d’assurer une circulation fluide de l’information en direct pendant l’AG, et une participation des habitant-e-s de l’immeuble.

Tout d’abord, face au flou qui entoure la situation administratives de certain-e-s habitant-e-s de l’immeuble, et face au constat que certaines personnes sont en situation de demande d’asile ou sont réfugié-e-s, et ont dès lors droit à une prise en charge de l’État, le collectif de soutien aux sans papiers tiendra une permanence juridique ce vendredi 2 novembre à partir de 17h. Les habitant-e-s pourront bénéficier d’une clarification juridique, et de conseils pour réclamer leurs droits. Cela nous permettra également de pouvoir adopter des stratégies vis-à-vis des pouvoirs publics, notamment en vue d’un rendez vous avec la préfecture que nous allons organiser cette semaine.

Côté pratique, nous avons décidé d’interrompre la présence des soutiens la nuit. Les problèmes du quotidien, de voisinage, ainsi que les aspects pratiques de la vie en collectivité pourront être traités lors des assemblées générales réunissant les habitant-e-s, prévues les dimanches après midi. Ces AG auront lieu toutes les semaines.

La première de ces AG aura lieu ce dimanche 4 novembre à 15h devant l’immeuble. Nous appelons à ce que des soutiens s’y joignent, notamment des traducteurs-ices qui parleraient les langues suivantes : russe, allemand, géorgien, albanais, érythréen, arabe.

Côté actions, nous avons voté dimanche dernier la tenue d’une action le samedi 10 novembre, avec une cantine festive le midi à l’immeuble avant de partir en manifestation en direction de la Préfecture Martenot en centre ville. On se retrouve lundi 5 novembre 17h devant l’immeuble pour nous préparer à cette journée, soutiens et habitant-e-s.

Nous avons également réfléchi sur la manière à laquelle nous pouvions produire du contenu informatif sur la lutte qui se mène, de manière autonome. Nous avons donc créé une commission automédia dans cette optique, qui se réunira lundi 5 novembre sur le temps du midi devant l’immeuble, afin de parler info en partageant un repas.

Programme très chargé mais qui n’occulte pas les besoins quotidien sur le site ! Nous avons toujours besoin de matelas, de couvertures, et plus que jamais de matériel scolaire car la rentrée arrive ! On a aussi besoin de palettes ! Si vous en avez, ou si vous avez un véhicule pour les transporter faites nous signe. Besoin également de plaques, machine à laver, et de bricoleur-euse-s et de plombiers ! :)

La prochaine AG de lutte aura lieu le mercredi 7 novembre à 18h devant l’immeuble, pour discuter stratégie tous et toutes ensemble.

Facebook : Groupe Logement du 14 octobre

Des militant.e.s du Collectif de soutien aux personnes sans-papiers de Rennes - CSP 35 étaient présent.e.s auprès des habitant.e.s de l’immeuble réquisitionné pour les accompagner dans leurs démarches.
Résultat : plus de 80% d’entre elles et eux ont droit à un logement selon les critères très restrictifs de la préfecture !
Plus que jamais, des logements pour tou.te.s !!!

P.-S.

Vous souhaitez être informé·e·s des actualités de notre lutte, échanger, proposer votre aide ?
➡️ Envoyez un mail à l’adresse gl1410rennes@framalistes.org pour vous inscrire sur notre liste de diffusion

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

> Tous les articles "Logement - Squat"

Derniers articles de la thématique « Mouvements sociaux » :

Reconnaissance du délit politique

Jeudi 7 mars s’est tenue à St Malo un procès contre un Gilet Jaune avec le chef d’inculpation tant aimé par la police pour une « participation sans arme à un attroupement après sommation de se disperser par une personne dissimulant son visage afin de ne pas être identifié....

> Tous les articles "Mouvements sociaux"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org