Leurs vies ne tiennent qu’à un fil !

Aujourd’hui l’existence d’humains est réduit à un discours sur “les migrants”, la “crise migratoire”, des “flux de réfugié.e.s” ... Ou à des évocations esthétisantes, d’expos photos en « Encyclopédie des migrants » pour maires et ministres distinguées et solidaires de loin... Et le Conseil d’Etat a définitivement rejeté le recours déposé par une trentaine d’associations contre la "circulaire Collomb" organisant un recensement des migrants dans l’hébergement d’urgence. Il juge les critiques des associations "infondées".
Leurs vies tiennent qu’à un fil.

Ce projet est né de la volonté de donner une visibilité à celles et ceux qui ne peuvent en avoir. Sans papier, ou dans des situations administratives plus que précaires, à la rue, en squat en hébergement solidaire, sans droit, pas même celui de travailler déclaré etc etc.

Pour les ramener dans le quotidien des rennaises, sans les exposer eux même à encore plus de risques et à du stress, nous avons choisi un dispositif artistique, consistant à accrocher, à pendre ou suspendre, des mannequins dans des lieux insolites, surprenants, passants et autant que possible , signifiants. D’ainsi susciter des questionnements, une curiosité propre à déployer nos revendications et nos appels à la solidarité et à l’engagement de chacun.e.

Rien de « joli » ou de rassurant effectivement dans ces formes humaines suspendues à différents supports.La métaphore devant traduire des morts et des souffrances , cela relève de la décence. Ces mannequins fabriqués à partir de matériaux de récupérations , bouteilles plastiques et vêtements d’occasion, ont été réalisé en collaborations avec des étranger.e.s et surtout avec les enfants qui bien-sûr se sont appropriés très vite ces grandes mais toutefois très légères « poupées ».

L’aspect anthropomorphe est une garantie d’attirer le regard et une sorte d’empathie. Ces « strange fruits » ont parfois apeuré, inquiété au moins ; chacun.e y a projeté ses fantasmes et ses préoccupations. Pratiquement personne , dans les réactions sur les réseaux sociaux à la publication de photos ou de vidéos, n’a pensé qu’il pouvait s’agir d’une évocation des personnes dont le sort est suspendue à notre attention,suspendues aux lois que nos élus votent et que nos fonctionnaires appliquent.

Le Collectif Rennais d’Action Spectaculaire (CRASP) , s’est donné pour but d’appuyer les revendications des organisations de terrain, qui militent et agissent pour l’accueil digne et humain des personnes étranger.e.s dans notre pays , riche et largement partie prenant dans les difficultés de bien des habitant.e.s de bien des pays concernés par l’émigration. Nos actions visent à rendre visible les invisibles et à faire mieux entendre par la population l’urgence de certaines mesures réclamées depuis des mois, parfois des années par les acteurs associatifs, pour résoudre ce que les autorités appellent « crise » et qui n’est qu’une mise en scène cruelle. En effet la puissance publique a tout à fait les moyens que tout se passe bien . La mise à disposition de logements, le soutien et le développement des dispositifs d’apprentissages du Français, l’accompagnement aux démarches administratives,l’accès aux soins, étant un minimum qui n’est pas fait à la hauteur des besoins. Les efforts nécessaire sont quasiment entièrement délégués aux associations, sans que les moyens de leur action leur soient donnés, euphémisme quand on sait les difficultés, les obstacles,les menaces, que les services préfectoraux mettent en permanence sur le chemin des bénévoles et des étranger.e.s. concerné.e.s.

L’ouverture d’un centre d’accueil inconditionnel 24/24 toute l’année, avec une capacité suffisante, c’est à dire plus ou moins 200 places, est une nécessité à Rennes. Le retrait des mesures scélérates de la « Loi immigration » de MM Macron et Collomb aussi, avant qu’elle ne génèrent et n’aggravent encore plus de drames et de tragédies. Le « retour », l’expulsion ,vers des pays « sûrs » comme le Congo, la Guinée, l ’Albanie ,la Tchétchénie, la Russie etc peuvent signifier la mort , la torture ...Il s’agit d’humains. Leurs vies tiennent à un fil...Soyons donc les liens d’un réseau de solidarité active, élaborons une politique d’accueil à l’échelle des besoins réels, et refusons les projets racistes et démagogiques.

P.-S.

Le Collectif Rennais D’Action Spectaculaire s’est constitué autour des problématiques du sort réservé aux exil.é.s par l’Etat et les ervices préfectoraux. Il s’est constitué spontanément d’habitant.e.s, d’artistes et de militant.e.s.

Proposer un complément d'info

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Migrations - Luttes contre les frontières » :

Festival des Solidarités

Pour promouvoir et célébrer une solidarité ouverte au monde et aux autres. Le Festisol se déroulera du vendredi 16 novembre au dimanche 2 décembre.

> Tous les articles "Migrations - Luttes contre les frontières"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

Rassemblement + Pique-Nique de soutien pour la Grande Ourse

La grande ourse passe en procès le mardi 6 novembre au Tribunal d’Instance d’Angers. Rassemblement contre l’expulsion des réquisitions, qui mettent des personnes à l’abris, ici ou ailleurs, contre la crise de l’hébergement d’urgence, contre la crise de l’accès au logement...

> Tous les articles "Logement - Squat"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org