Récit de la journée en hommage à Babacar Gueye

Rennes
Antiracismes - colonialismes Répression - Justice - Prison

Ce samedi 1er décembre, le collectif Justice et Vérité pour Babacar organisait une conférence de presse et une marche de commémoration et de lutte dans le quartier de Maurepas où Babacar a été tué par la police il y a 3 ans.

Conférence de presse au Babazula. Plusieurs journalistes de Ouest France, France 3, France Bleu Armorique, ... étaient au rendez-vous, avec le stress évident de voir ses propos être détournés tant on sait que la pensée dominante ne va jamais dans le sens des victimes de violences policières. L’exercice de la conférence de presse a été plutôt bien réussi, et le risque prit a été récompensé par des publications révélatrices du combat du Collectif Justice et Vérité pour Babacar.

Le rassemblement était appelé à 13h12 au centre commercial du Gast. Le départ a lieu à 14h. Malgré la pluie, 300 personnes se sont rassemblées pour soutenir Awa et ses proches pour demander Vérité & Justice pour Babacar.

Le Réseau de Ravitaillement des luttes était présent avec pâtisseries, café et boisson au gingembre. Une équipe de la ZAD était également venue participer à l’effort déployé pour cet événement en proposant de la nourriture, des boissons chaudes, et un atelier sérigraphie pour imprimer le logo "Justice et Vérité pour Babacar" sur des sweats. Enfin, Aurélia de l’association déCONSTRUIRE proposait de multiples brochures à lire sur les questions d’oppressions liées à la race.

Une fois la marche lancée, nous marquons une première pause devant l’immeuble où Babacar a été assassiné : Awa prend la parole, puis le frère de Gaye Camara - Mahamadou, la sœur d’un détenu de la prison d’Alençon décédé en cellule - dont nous cherchons toujours le prénom, des personnes exilées qui ont lu le texte qu’elles avaient rédigé pour appeler à cette marche.

Une deuxième prise de parole a lieu au centre commercial du Gros Chêne : Farid, le frère de Wissam El Yamni tué par la police à Clermont-Ferrand en 2012, un membre de l’Assemblée des blessé·es de Paris, un texte du Collectif Justice et Vérité pour Angelo - étant présent à la Marche du Collectif #RosaParks ce même jour à Paris - lu par une membre du Collectif Justice et Vérité pour Babacar.

Enfin, dernière halte pour des prises de parole : c’est un facteur gréviste du syndicat Sud Ptt qui a donné quelques éléments sur le croisement entre l’exploitation capitaliste, le libéralisme, et le racisme dans et en dehors de La Poste. Puis l’appel féministe à marcher ce samedi a été lu. Le cortège repart pour quelques minutes de marche, et avant de tourner vers le Babazula - où avait lieu l’arrivée de la marche - nous faisons face à plusieurs camions de CRS.

Awa les interpelle en leur rappelant que c’est à eux, en tant qu’outils permettant le maintien de l’exploitation et des oppressions, qu’incombe la responsabilité de la mort de son frère.

Cette marche, bien qu’avec moins de personnes que l’an dernier car ne partant pas du centre-ville et se maintenant dans un quartier populaire, était une expérience politique originale car cassait plusieurs codes des manifestations plus classiques. Moitié tribune politique très diversifiée, moitié déambulation / tractage dans le quartier de Maurepas autant délaissé par les politiques que par les militant·es, elle a été d’une qualité et d’une énergie qui nous ont fait oublier la longueur et la froideur humide de ce samedi pluvieux. La rencontre autour de sujets aussi puissants, déstabilisants, bouleversants, que la mort, les violences racistes, et le rôle de la police dans la société, n’a pas été une simple commémoration emprunte de tristesse et chargée d’émotions. Elle l’a été, en effet, mais a aussi été l’occasion de rappeler qu’ensemble, nous pouvons faire reculer l’ennemi, et qu’avancer grouper nous expose moins que l’isolement. Mieux, c’est de l’organisation collective que nous tirons la force de transformer le deuil en énergie de vie et d’espoir ambitieux : pour qu’un jour, Noirs, Arabes, Rroms, Asiatiques, musulmans, habitant·es des quartiers populaires ne tombent plus sous les balles de la police.

P.-S.

Le Collectif Justice et Vérité pour Babacar est en recherche de photographies et de vidéos de la marche : n’hésitez pas à leur en envoyer sur la page facebook du collectif ou par mail à justicepourbabacar@gmail.com

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Répression - Justice - Prison » :

NL #05 - Pas de justice, pas de paix !

5e newsletter d’Expansive.info qui met à l’honneur les luttes pour plus de justice, en particulier contres les violences policières et patriarcales. Pour inscrire tes ami·es à cette newsletter, c’est en bas d’une page du site !

Marches Vérité et Justice pour toutes les victimes

Ce samedi 20 mars 2021, des marches et rassemblements auront lieu partout en France, dans le cadre des Journées internationales contre les violences des forces de l’ordre et contre le racisme. A Rennes, le collectif J&V pour Babacar Gueye appel à se rassembler à Charles de Gaulle à...

Weekend anti-carcéral à la ZAD du Carnet

En réponse à l’actualité répressive et les privations de liberté qui en découlent, nous vous proposons de venir à la ZAD du Carnet pour se recontrer les 5-6-7 mars. L’idée est de partager des informations et des connaissances pour faire grandir ensemble nos outils pratiques et théoriques afin de lutter...

> Tous les articles "Répression - Justice - Prison"

Derniers articles de la thématique « Antiracismes - colonialismes » :

Urgent SôS ! Suite de l’incendie du Mesnil-Amelot et refus des tests PCR

Suite à l’incendie du CRA du Mesnil-Amelot et face à la criminalisation des refus des tests Covid, SôS appelle à manifester et à soutenir toutes les personnes retenues dans les centres de rétention de france, jeudi 28 janvier à 14h : Lille, Marseille, Vincennes, Rennes, Lyon, Toulouse, Cocquelles,...

Fanzine "A nos mort.e.s"

Chaque année, nous comptons nos mort-es suicidé-es, assassiné-es, silencié-es par féminicides, crimes racistes, transphobes, queerphobes et putophobes. Le 31 octobre 2020, à l’occasion de Samhain, nous avons voulu célébrer nos mort-es dans un squat queer féministe antiraciste du Far Far...

> Tous les articles "Antiracismes - colonialismes"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter