Tribune et mobilisation contre le projet Bridor

Liffré
Ecologies - Aménagement du territoire Luttes paysannes - ruralité

Dans un contexte d’effondrement de la biodiversité et de réchauffement climatique, le projet de construction de la plus grande usine de viennoiseries et pâtisseries surgelées au monde (650Tonnes/jour, à destination de l’Asie et de l’Amérique) à Liffré est devenu l’emblème d’un modèle de développement économique et social non soutenable, en totale contradiction avec les objectifs de l’Accord de Paris.
Un modèle qui nous a trop longtemps dicté nos vies, et nous a mené tout droit au désastre en cours.
Un modèle que nous voulons révolu.

Si cette usine devait voir le jour, les conséquences directes seraient des plus négatives :
destruction de haies bocagères et de chênes bicentenaires ; destruction de zones humides et dégradation d’une tête de bassin versant ; dégradation de la qualité de l’air et augmentation des émissions de gaz à effet de serre [1].

Mais des répercussions néfastes à plus long terme sont également à prévoir :
Pour la faune et la flore, la destruction de leurs habitats, dont pour certaines il s’agit d’espèces protégées, contribuant ainsi à leur extinction ;
Pour l’agriculture, l’artificialisation de terres agricoles viables ;
Pour les humains, une saturation de la circulation routière autour du site et un impact majeur sur l’eau, puisque la construction de l’usine engendrerait un accroissement de la tension sur cette ressource [2] ;

Ajoutons à cela la promotion d’un modèle économique de gavage au profit du patron, sur le dos des travailleurs et travailleuses [3], un modèle qui prendrait la place de projets économiques d’utilité locale, reposant sur des emplois précaires et impactants pour la santé, au mépris de l’artisanat et de milliers d’années de transmission des savoir-faire.

Il est devenu vital de développer sur nos territoires des projets résilients, capables de participer à notre autonomie alimentaire et énergétique, tout en permettant de créer également des emplois socialement utiles. Pour faire face aux défis de notre siècle, proposons un projet alternatif à Bridor, respectueux de l’environnement, en adéquation avec les objectifs de souveraineté alimentaire, de sobriété, de réduction des gaz à effet de serre et de justice sociale.

Nous entrons en lutte POUR une zone naturelle préservée, des ressources conservées, un projet agricole pérenne et de qualité, la création d’activités pour répondre aux besoins locaux et à venir.

A ce jour, un premier weekend de mobilisation a été organisé sur le site, ainsi que deux marches, et deux recours en justice ont été déposés ; un contre la modification du Plan Local d’Urbanisme de Liffré ; un second contre le Permis de Construire ; et un troisième suivra sous peu contre l’arrêté préfectoral d’autorisation d’exploiter (AE+ICPE)

La lutte se poursuivra à Liffré le 5 Novembre, et nous vous invitons à nous y rejoindre pour mettre en terre les graines d’un futur débarrassé du projet Bridor (plus d’informations à venir).

Signataires

  • CoLERE Liffré Cormier
  • La Nature en Ville
  • Vitré-Tuvalu
  • GlazNatur
  • Halte Aux Marées Vertes (HAMV)
  • Nicolas Perrin, conseiller départemental Ille-et-Vilaine
  • Bretagne Vivante
  • Attac Rennes
  • Réseau de ravitaillement des luttes du pays rennais (R2R)
  • Extinction Rebellion (XR) Rennes
  • Deep Green Resistance (DGR) Ille-et-Vilaine
  • Marc Martin, boulangerie La Mie Résistante, suppléant de Mathilde Hignet, 4e circo. d’Ille et vilaine
  • Alternatiba Rennes
  • Claire Desmares, Présidente du groupe écologiste à la Région Bretagne
  • Europe Écologie Les Verts (EELV) Bretagne
  • Bretagne Ecologie
  • Mouvement National Lycéen (MNL) du 35
  • La Roulangerie, fournil associatif artisanal en pays de Redon
  • Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest
  • Youth for Climate (YFC) Rennes
  • Association Lâche Tout, paysannerie et évènement
  • Les Incroyables Comestibles (IC) du Pays de Rennes
  • Ensemble ! 35
  • LPO Bretagne
  • Mathilde Hignet & Frédéric Mathieu, député·es LFI, et les chef·fe·s de file de la France Insoumise en Ille-et-Vilaine
  • Stéphane Marrou, artisan-boulanger "Le Pain Levain"
  • Les Soulèvements de la Terre, antenne rennaise
  • La Bouëxière Environnement (LBE)
  • Chasné Environnement Nature (CHEN)
  • Confédération Paysanne 35
  • Union Syndicale Solidaires 35
  • Association étudiante Ar Vuhez
  • Pâte à Tract, association de boulange mobile artisanale
  • Eau et Rivière de Bretagne
  • Daniel Salmon, sénateur d’Ille-et-Vilaine

Notes

[1empreinte carbone évaluée à 685.235 tonnes CO2-éq, soit l’équivalent de 500 Airbus A330 faisant le tour du monde. Source 2017 de Bridor

[2prélèvement de 187 millions de litres d’eau potable par an pour cette usine de 21 ha, consommation qu’il faut additionner à celle de l’usine de Bridor à Servon/Vilaine de 9 ha qui en consomme déjà 300 millions/an. Source : enquête publique de modification du PLU de LIFFRE et PC BRIDOR

[3Source : analyses d’après le site Infogreffe "Informations sur l’entreprise Bridor"

samedi 5

Tribune et mobilisation contre le projet Bridor

Mairie de Liffré

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Luttes paysannes - ruralité » :

25 mars : prochaine grande mobilisation nationale "Pas une Bassine de plus"

Malgré la mobilisation d’ores et déjà historique de Sainte-Soline, le gouvernement a décidé expressément de reprendre le chantier après 10 jours d’interruption forcée des travaux. Face à la nécessité d’un moratoire sur les méga-bassines tel qu’exigé par le mouvement de défense de l’eau, le second passage en...

> Tous les articles "Luttes paysannes - ruralité"

Derniers articles de la thématique « Ecologies - Aménagement du territoire » :

L’effondrement, parlons-en ... les limites de la collapsologie

Depuis une dizaine d’années, la collapsologie a le vent en poupe. L’accélération des bouleversements climatiques, la perte de repères politiques et collectifs -favorisée notamment par l’épidémie de COVID-19 et sa gestion chaotique-, et le spectre d’une énième crise financière généralisée sont autant de...

> Tous les articles "Ecologies - Aménagement du territoire"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter