Contre le G7 et son monde - Premier appel

Le prochain G7 est annoncé pour le mois d’août prochain dans la ville de Biarritz.
Divers collectifs et associations s’organisent depuis plusieurs mois pour lutter contre ce rassemblement et lance un premier appel à mobilisation.

Appel à la mobilisation contre le G7 et son monde

Le G7 quésaco ?

Le G7 regroupe les 7 puissances économiques occidentales (États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada). Il établit une hiérarchie entre les pays, qui distingue ceux qui sont puissants, idéologiquement bien alignés, et rejette ceux qui ne le sont pas. Dès le départ, le G7 est remis en cause pour son illégitimité. En soutenant le libre-échange, la déréglementation, l’austérité budgétaire, les pays du G7 ont contribué à ce que les inégalités sociales soient en croissance constante et à un niveau jamais atteint depuis près de cent ans.

Les sommets du G7 symbolisent la domination des principales puissances occidentales, ils servent à passer les compromis les plus favorables aux intérêts du capitalisme. C’est dans le cadre de ces compromis que se décident les politiques économiques et financières qui seront imposées aux peuples du monde.

Le prochain sommet aura aussi une spécificité : il se déroulera au Pays Basque sur un territoire où la résistance à l’exploitation capitaliste, à l’oppression impérialiste et hétéro patriarcale sont enracinées et vivaces ainsi que la solidarité et la volonté de construire un autre monde.

Le monde du G7

L’objectif des sommets du G7 a longtemps été de colmater au mieux les crises successives du capitalisme en imposant au monde le carcan néolibéral. Il s’agit aujourd’hui pour les participants de sauver le système des conséquences des politiques adoptées par eux-mêmes depuis plus de quarante ans. Pour autant l’efficacité à laquelle ils prétendent est mise à mal par l’instabilité internationale, les multiples crises enchevêtrées, la puissances des intérêts capitalistes et les mesures adoptées qui ne traitent jamais le mal à la racine. Ces sommets organisés à grands frais (500 millions de dollars en 2018) se réduisent à des opérations de communication.
L’état du monde symbolisé par le G7 est aujourd’hui profondément mortifère. Ses aspects néfastes sont évidents et incontestables :

  • dérèglement climatique,
  • empoisonnement de l’environnement et réduction de la biodiversité,
  • augmentation des inégalités entre les pays et les classes sociales au sein de chacun d’entre eux,
  • guerres impérialistes, conflits attisés et pauvreté pour des millions de gens,
  • migrations forcées et fermeture des pays riches,
  • montée de l’autoritarisme, du fondamentalisme religieux et des idées racistes,
  • augmentation de la violence de genre alimentée par les politiques néolibérales,
  • dépossession des citoyen-ne-s, des peuples et des territoires par la toute-puissance des transnationales.

Une bonne partie de l’humanité est privée des droits élémentaires contenus dans la déclaration universelle des droits humains. Des peuples sont toujours niés ou violemment opprimés et leur droit à l’autodétermination, toujours refusé, y compris au cœur de l’Europe. Au sein même des pays du G7 les politiques d’austérité entraînent la dégradation des conditions de vie et de travail.

Nous sommes dans une situation de crise systémique multidimensionnelle : sociale, politique, environnementale, géopolitique... mettant en jeu les conditions de la vie sur terre.

Quelles seront les thématiques mises en avant en 2019 ?

Chaque année, dans un souci de répondre aux critiques sur son illégitimité, le G7 met en avant des thèmes d’actualité et invite des acteurs de la société civile à débattre. La réalité est que le G7 n’a jamais tenu ses engagements. Ses déclarations finales sont une liste de bonnes intentions jamais suivies de mesures concrètes ou contraignantes : aide au développement (en Écosse en 2005), paradis fiscaux (en 2013 en Irlande) ou sur les droits des réfugié-e-s (Italie 2017), les exemples abondent.

La réunion du G7 pour le territoire concerné

La réunion du G7 sur le territoire concerné implique enfin une importante limitation des libertés publiques de circulation ou de manifester. Elle impose un véritable état de siège et une occupation policière étouffante (on annonce la venue de 15.000 militaires et policiers).

Pourquoi devrions nous accepter tout cela sans réagir ?

L’utilité du G7, personne n’y croit plus. Le G7 personne n’en veut plus. C’est un gaspillage d’argent public et la meilleure solution est sa dissolution pure et simple.

Du Pays Basque aussi construire un autre monde

Nous nous mobiliserons à l’occasion du G7 d’août 2019 au Pays Basque parce que le monde qu’il incarne doit changer profondément et dès maintenant. Construire un autre monde est possible et urgent ; et depuis le Pays Basque nous devons également y prendre part. Ici aussi les mobilisations et projets en vue de changer de modèle se sont multipliées : pour freiner le changement climatique, en faveur de la liberté de circuler, pour la défense des intérêts des travailleurs/lleuses, contre les dominations de genre, pour la diversité culturelle et linguistique, contre la guerre et en faveur de la paix, divers projets auto-organisés.

C’est pourquoi, en même temps que nous refusons le G7, nous voulons renforcer nos luttes pour le changement social.
Nous nous mobiliserons pour défendre et construire d’autres modèles, ouvrir d’autres voies pour un monde où justice sociale, solidarité et égalité sont des exigences et des réalités concrètes. Un onde déjà à l’œuvre dans les luttes aux quatre coins de la planète pour :

  • la rupture avec la logique capitaliste basée sur l’exploitation ;
  • la fin du patriarcat et de la division sexuée du travail ;
  • l’action déterminée contre le dérèglement climatique et en faveur de modes de vie respectant et réservant les écosystèmes ;
  • un monde basé sur la solidarité entre les peuples, l’anti-impérialisme et l’internationalisme ; des relations internationales démilitarisées ;
  • le pouvoir de décider démocratiquement de toute l’organisation de la vie en commun ainsi que le droit à l’autodétermination pour tous les peuples ;
  • la défense de la diversité culturelle et linguistique ;
  • l’égalité réelle des populations soumises au racisme ; les mêmes droits pour tou-te-s les habitant-e-s de la planète.

Nous invitons toutes les entités en accord avec cet appel à rejoindre la plateforme. Nous appelons tous les personnes d’ici ou d’ailleurs qui partagent cette vision à se mobiliser pour rassembler le maximum de forces lors du G7 d’août 2019 à Biarritz.

G7 EZ !
Plateforme Pays Basque
non au G7, pour un autre monde

P.-S.

Le site de la plateforme : https://g7ez.eus/fr/appel/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Aménagement du territoire » :

Bure : Le bois Lejuc est réoccupé !

Près de Bure, le bois Lejuc est réoccupé depuis le 18 juillet à 14h. De nombreuses personnes ont réinvesti ce lieu au sol comme dans les arbres pour réaffirmer leur opposition au projet de centre d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo, au nucléaire et à son monde, industriel, colonial,...

> Tous les articles "Aménagement du territoire"

Derniers articles de la thématique « Guerres - Armement » :

La menace sur le Rojava

Un anarchiste en Syrie parle de la vraie signification du retrait des troupes par Trump (texte de fin 2018 issu du site états-uniens crimethinc).

La dictature n’attend pas

Le 20 mars, le gouvernement annonce la mobilisation des forces sentinelles pour protéger les bâtiments lors des prochaines émeutes du mouvement des Gilets Jaunes. Nous n’avons jamais été libre. Débattre sur ce qui arrivera est inutile, tout est déjà...

> Tous les articles "Guerres - Armement"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org