Marche sur le climat samedi 8 décembre : prenons la tête du cortège !

  • Récit de la manif’

    🔴 Presque 3000 personnes dans les rues de Rennes pour cette journée de mobilisation nationale #ClimateAlarm / #GiletsJaunes !

    🔴 Deux banderoles en soutien aux GuyanaisEs opposéEs à la #MontagnedOr, des slogans et une simulation de départ de course en pleine manif !

    🔴 Plusieurs banques barricadées et fermées pour la journée : au moins les coupables savent craindre les écologistes.

    🔴 Énorme présence policière (dont beaucoup habillés en tenues "militaires"), qui s’inscrit dans la continuité des première marches climat à Rennes : manifestement l’écologie fait peur à l’État aussi...

    🔴 Quand #IlEstEncoreTemps Rennes (IEET) s’est finalement arrêté devant Rennes Métropole pour organiser une "AG" (AG où les prises de paroles étaient déjà prévues à l’avance), le cortège sportif contre la #MontagnedOr a voulu repartir manifester mais IEET et le Pacte Finance Climat n’avaient manifestement pas l’intention de trop déranger (apparemment le réchauffement climatique n’est pas une raison suffisante pour manifester plus d’une heure).

    🔴 Violente charge de la BAC sur le cortège sportif qui tentait de repartir, plusieurs blessé.es et banderoles volées. Des gens sont alors allés interrompre l’AG-spectacle d’IEET pour dénoncer ces violences, mais ont alors été ignorées puis chassées par les organisateurices qui préféraient faire une sorte de one-man-show sur le climat (c’est tellement fun) pendant que la BAC matraquait les jeunes 500m plus loin.

    🔴 L’AG-spectacle d’IEET a rassemblé environ 1000 personnes et était encadrée par la police et filmée par un hélico, jusqu’à 16h, où, après 1h de monologue par 2-3 personnes qui faisaient des jeux de mot, tout le monde a sonné la #ClimateAlarm puis s’est dispersé. Un petit pas pour les colibris mais un grand pas pour le climat. Ou pas.

    🔴 Une centaine de gilets jaunes étaient présents et ont rejoint l’appel au second tour du cortège sportif, puis ont défilé en manif sauvage dans le centre-ville à 18h.

    JPEG
    JPEG

Pour une écologie radicale

Les petits pas, ça ne suffit pas

Ni colibris, ni gouvernance verte

Nous refusons de croire que l’on peut concilier croissance et respect du vivant. Ou encore, que l’on peut sauver la planète en se contentant de gestes individuels et d’augmenter les taxes sur le gasoil.
La cause de la destruction de la planète est clairement identifiable : il s’agit du mode de production intensif, de la quête de croissance et du capitalisme en général, c’est-à-dire de l’ordre économique qui exploite les milieux comme il exploite les gens.
C’est de cette logique productiviste soutenue par nos dirigeants qu’il faut sortir.

Question sociale & écologie

Nous savons que la hausse des taxes sur le carburant, à laquelle s’oppose le mouvement « gilets jaunes », n’a pas vocation à financer quoi que ce soit d’écologique. Cette mesure est d’autant plus hypocrite que l’État et les pouvoirs publics financent ou autorisent des projets aux conséquences sociales et environnementales désastreuses.
C’est le cas de projets miniers en Bretagne à Loc-Envel, Merléac, Silfiac… Mais aussi en Guyane, avec la « Montagne d’or », un projet de mine à ciel ouvert qui suscite aussi un vaste mouvement d’opposition. Sans parler de l’urbanisation des terres agricoles qui disparaissent pour faire place, à Rennes comme ailleurs, à des centres commerciaux, des aéroports, des golfs...

Appel à l’action collective

Il nous semble nécessaire de nous organiser sur différents plans :

Expression d’un refus collectif :

Marches nationales mensuelles

Luttes locales :

la destruction des milieux s’incarne concrètement dans des projets d’aménagements autour de nous, et c’est en ces points précis que nous pouvons agir. Quelques exemples : Notre-Dame-Des-Landes, Bure (où cela fait des années que des personnes se battent contre l’enfouissement des déchets nucléaires),… C’est en multipliant ces points de conflictualité que nous pouvons obtenir des victoires.

Nos revendications :

gratuité des transports en commun,
abandon des projets miniers en Bretagne et en Guyane,
arrêt de l’urbanisation des terres agricoles,
arrêt du nucléaire.

Nos moyens :

Pour construire un rapport de force, il est nécessaire de bloquer l’économie et de s’attaquer aux entreprises et aux pouvoirs publics qui collaborent à la réalisation de projets d’aménagement catastrophiques.

Rejoignez l’assemblée du 5 décembre à 18h, au bâtiment L à Rennes II pour venir débattre des actions et perspectives ! Rendez-vous le 8 décembre, à 14h à CDG pour la marche nationale !

Pour ceux qui veulent d’ores et déjà s’organiser, d’autres rendez-vous seront donnés sur le groupe Facebook !

Comité de mobilisation écologiste Rennes
Rennes en lutte pour l’environnement

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Ecologie » :

> Tous les articles "Ecologie"

Derniers articles de la thématique « Anti-nucléaire » :

> Tous les articles "Anti-nucléaire"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org