information par et pour les luttes, Rennes et sa région

Nouvelle gamme tarifaire courrier. Pourquoi une décision aussi stupide ?

Partout
Syndicalismes - Travail

Qui va utiliser l’e-timbre rouge à 1,49 euros alors qu’il est si facile d’envoyer un mail gratuit. Personne ! Sans compter que l’utilisateur de ce système ne peut même pas joindre une pièce (chèque, carte..). C’est donc la suppression pure et simple du timbre rouge pour imposer un délai d’acheminement standard et général en J+ 3.

Pourquoi une telle décision ?

Depuis 1995, les dirigeants de La Poste ont tout fait pour dissuader les entreprises et les particuliers d’envoyer du courrier. Malgré cette volonté politique, le courrier est encore là en 2022 avec un chiffre d’affaire de plus de 7 milliards d’euros (25% du chiffre d’affaire total de La Poste).
La nouvelle gamme tarifaire a un seul objectif : supprimer 1/3 des emplois en modifiant l’organisation du travail des 9000 postiers qui travaillent dans les 26 Plateformes industrielles courrier (ex centre de tri) et des 70 000 facteurs.

Traitement du courrier retardé

Avec l’abandon de la nécessité de trier le courrier pour qu’il soit distribué en J+1, les dirigeants de la Poste veulent supprimer les services de nuit dans les PIC et modifier les horaires des 9 000 postiers qui y travaillent. Non seulement, la direction de La Poste entend supprimer les services de nuit mais de plus, elle compte diminuer le parc des machines à trier en les utilisant en continu sans se soucier du délai d’acheminement. Il faut rappeler que depuis 2012, on est passé de 110 centres de tri implantés au niveau de chaque département à 26 PIC ce qui a multiplié les transports routiers-gazole par 10… Ainsi aujourd’hui, le courrier des départements du Finistère, côtes d’Armor, Morbihan, Ille et Vilaine, Mayenne, Sarthe, Calvados, Manche, Orne, etc. est acheminé et concentré sur la PIC de Rennes Armorique pour y être trié et parfois repartir sur leur département d’origine !!

La deuxième phase de concentration est donc la nouvelle gamme tarifaire. L’objectif est de supprimer 8 PIC sur les 26 actuellement en service dans l’hexagone dans les 3 ans à venir. Et donc de supprimer 3 000 emplois sur 9 000…

Distribution du courrier pas tous les jours !

Comme il est indiqué dans le texte national du 6 septembre 2022 (page 48), la direction de La Poste veut modifier profondément l’organisation du travail du facteur. Les dirigeants de La Poste appellent cela : « étalement des flux en distribution ». La tournée du facteur sera découpée en 2 partie A et B. Le lundi, mercredi, vendredi, il distribue la partie A. Le mardi et le jeudi il distribue la partie B.. Et le samedi, il distribue les objets « à date ». Concrètement, cela veut dire que si le facteur travaille 6 jours sur 7, l’usager verra le facteur passer devant sa boite 2 ou 3 jours par semaine sur 6 !!! C’est le respect du J+3 !! Le facteur se voit doter de 2 casiers de préparation de sa tournée, un casier servant de stockage du courrier en attente de distribution le jour déterminé.

On comprendra aisément qu’avec ce système, le but est de supprimer 1/3 des 70 000 facteurs dans les 3 ans à venir et de faire en sorte que la sacoche du facteur soit toujours surchargée…

Aucune concertation !

La direction de La Poste procède par « expérimentation » pour contourner les instances du personnel et les syndicats. Au niveau de la Bretagne, la direction a choisi 3 sites : Landivisiau, Ploërmel, Dinard-Pleurtuit. Le syndicat SUD qui a demandé la réunion de CHS-CT extraordinaires pour être informé des impacts exacts sur les conditions de travail de ces modifications d’organisation du travail se heurte à un refus systématique de la direction, ce qui est manifestement une entrave.
Il va de soi que le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine s’apposera par tous les moyens à cette casse du service public.


Rennes le 6 janvier 2023
S. Bourgin

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Syndicalismes - Travail » :

Une journée du Détravail à Nantes !

Le collectif nantais « Travailler Moins » organise une journée début février animée de débats, ateliers, et autres conférence(s) sur la thématique bouillante du détravail

RSA sous condition

L’étrange cadeau de nouvelle année des élues socialistes et écologistes des conseils départementaux 35 et 44 aux précaires.

> Tous les articles "Syndicalismes - Travail"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter