information par et pour les luttes, Rennes et sa région

Occupation de l’agence de l’eau

Orléans
Ecologies - Aménagement du territoire Luttes paysannes - ruralité

La délégation du convoi de l’eau décide de rester à l’intérieur de l’agence de l’eau lors du rdv avec la préfète après avoir appris que le chantier d’une nouvelle bassine venait de commencer dans les Deux-sèvres. L’occupation complète du boulevard se poursuit.

Une délégation de 15 personnes composée de membres de Bassines Non Merci, de la Confédération paysanne, de naturalistes, de scientifiques et de participant.es du convoi de l’eau viennent d’être reçu par la préfète de région et de bassin. Ceux-ci ont appris pendant le rendez-vous par des sources des Deux-sèvres que les grilles autours du chantier d’une nouvelle méga-bassine à Priaires venaient d’être posées.

Face à cette nouvelle explosive, véritable provocation du gouvernement face au mouvement et à la possibilité d’un retour au dialogue, la délégation dans son intégralité a décidé de rester à l’intérieur du bâtiment. La préfete n’était visiblement là que pour annoncer à ses interlocuteurs qu’ils avaient été entendus sans apporter aucune mesure concrète en vue d’un moratoire.

Les membres de la délégation ont par ailleurs décidé dinviter à une reprise en charge de l’agence de l’eau par les populations des territoires concernés, dont elle devrait être le parlement plutôt qu’une officine de la FNSEA. Pendant que la délégation se cantonne à l’intérieur quitte à s’en faire expulser de force, la foule à l’extérieur a décidé de maintenir l’occupation complète du boulevard Buffon devant l’agence de l’eau. Des centaines de tentes, tracteurs, barnums, cantines, vélos du convoi de l’eau et des soutiens venus en renfort sont sur place.

Nous appelons à être rejoint massivement sur place pour affirmer par notre présence que la suspension immédiate de l’ensemble des travaux de méga-bassines est la condition sine qua non à l’ouverture d’un dialogue.

Depuis Septembre 2021, BNM, la Confédération Paysanne et les Soulèvements de la terre exigent une seule et même chose, par des manif-actions toujours plus importantes : un moratoire sur les projets de mégabassines.

Puisque le gouvernement et l’agence de l’eau démontrent aujourd’hui qu’ils n’ont aucune volonté de dialogue réel et continuent à passer en force, sans avoir tiré aucune leçon, ni de Sainte-soline ni de la colère populaire face à l’accaparement de l’eau, nous allons devoir appeler à de nouvelles actions encore plus fortes et massives contre les chantiers.

Pour nous, un « moratoire » et un véritable processus de dialogue, signifie toujours : aucun démarrage de nouvel ouvrage, ni sur la zone couverte par l’AELB, ni sur le territoire national, et le gel de tous les financements publics des projets, en particulier alloués par l’AELB. :

  • jusqu’à l’épuisement des recours administratifs engagés,
  • jusqu’à l’établissement d’un nouveau diagnostic scientifique indépendant qui prenne en compte les effets du changement climatique, ainsi qu’une prise en compte des études HMUC
  • la prise en compte des propositions constructives portées par les organisations paysannes et les associations environnementales pour un partage réel de l’eau et un appui à un modèle agricole qui la protége plutôt que de l’accaparer.

En mars dernier à Sainte-Soline, le gouvernement a démontré qu’il était prêt à tuer plutôt qu’à négocier. Aujourd’hui, plutôt que de suspendre les travaux et d’ouvrir le dialogue pour sortir de la crise, il fait de nouveau le choix de l’autorité des armes.

No Bassaran !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Luttes paysannes - ruralité » :

Festival de soutien !

Festival de soutien à la paysannerie et au collectif Bretagne contre les fermes usines samedi 11 mai à la ferme de Bellevue (Sarzeau).

Table ronde Agriculture-Alimentation "Qui aura l’argent du beurre"

Depuis janvier 2024, des milliers d’agriculteurs et agricultrices se mobilisent pour dénoncer la précarité du système agricole français. Malgré les divergences de leurs pratiques et de leurs opinions politiques, tous et toutes se rassemblent sur un point : leur revenu n’est pas à la hauteur du...

> Tous les articles "Luttes paysannes - ruralité"

Derniers articles de la thématique « Ecologies - Aménagement du territoire » :

Un BINGO contre les JO !

Devant le culte omniprésent de la compétition sportive qui s’annonce, on a eu une petite idée. On vous propose donc un BINGO contre les JOP ! Le principe est simple : tous-tes celle-ux qui souhaitent envoyer valser le monde qu’incarnent les JO jouent dans la même équipe.

Programme des rencontres antinucléaire à Bure (17-23 avril)

Des rencontres printanières antinucléaires et anti-autoritaire auront lieu du mercredi 17 au mardi 23 avril 2024 à Bure (55). Au programme : assemblée plénière antinucléaire, promenades, plein d’ateliers, tables de presse, spectacles et 2 soirées concerts (les 20 et 23) ! Venez, ça va être super !!

> Tous les articles "Ecologies - Aménagement du territoire"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter