information par et pour les luttes, Rennes et sa région

Parloir sauvage au CRA de Rennes samedi 23 juin

Saint-Jacques-de-la-Lande
Antifascismes - Extrêmes droite Migrations - Luttes contre les frontières

La PAF a raison : la politique du chiffre, c’est trop d’expulsions !
Une seule solution : fermeture des centres de rétention et libération de toutes les personnes sans-papiers

Le Collectif de soutien aux personnes sans-papiers de Rennes a pris acte des doléances des fonctionnaires de la PAF (Police Aux Frontières), cette fameuse police de l’immigration chargée de faire le "sale boulot" de l’enfermement et de l’expulsion des sans-papiers. L’article du Télégramme, paru hier, est édifiant, notamment sur les relations entre la hiérarchie et la base.

Une fois n’est pas coutume, notre Collectif considère que les policiers en burnout ont raison lorsqu’ils dénoncent "la politique du chiffre" et critiquent une politique migratoire dont les bons résultats sont évalués en fonction du seul critère de la quantité de sans-papiers expulsés.

Malheureusement, il est à craindre que les solutions apportées - des moyens supplémentaires ? un meilleur management ? une meilleure répartition des expulsions ? - ne correspondent pas exactement à nos revendications historiques qui sont, rappelons-le, l’abolition de toute police de l’immigration, l’arrêt des expulsions, la libération et la régularisation de toutes les personnes sans-papiers.

Cependant, nous tenions à participer à ce débat interne à l’administration répressive en apportant notre petite pierre qui a fait notre marque de fabrique : LE PARLOIR SAUVAGE. Nous irons près des grilles du centre de rétention pour discuter avec les retenu-e-s et leur apporter notre soutien. Nous aurons un mégaphone pour alerter sur notre présence et nous aurons des escabeaux car, depuis 2 ou 3 ans, la préfecture a fait installer des bâches sur les grilles pour nous empêcher de communiquer visuellement avec les sans-papiers.

Nous profiterons de ce parloir pour faire le point sur la situation d’un sans-papiers de Brest qui serait en pleine grève de la faim. Une mobilisation a lieu à Brest sur sa situation.

Donc :

PARLOIR SAUVAGE AU CENTRE DE RETENTION DE ST-JACQUES

SAMEDI 23 JUIN A 11 h

(RV à l’aire libre à Saint-Jacques de la Lande puis départ collectif)

SUR LE THEME : "La PAF a raison : la politique du chiffre, c’est trop d’expulsions !

Une seule solution : fermeture des centres de rétention et libération de toutes les personnes sans-papiers".

Venez nombreuses et nombreux avec un escabeau si vous en avez un.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Migrations - Luttes contre les frontières » :

[Semaine 2] Récit d’une distrib’ alimentaire à Calais

Suite de la chronique sur l’équipe boulange soutien aux exilé·es Pendant 2 mois, une trentaine de boulanger·es du réseau de l’Internationale Boulangère Mobilisée (l’IBM) vont se relayer pour faire du pain à Calais - Dunkerque pour les exilé·es.

Rassemblement contre les contrôles aux faciès

Le collectif de soutien aux personnes sans-papiers appelle à un rassemblement mercredi 18 janvier à 13h30 devant la cité judiciaire de Rennes pour protester contre les contrôles aux faciès, notamment ceux organisés autour des associations caritatives.

> Tous les articles "Migrations - Luttes contre les frontières"

Derniers articles de la thématique « Antifascismes - Extrêmes droite » :

Le Mans - samedi 10 décembre
Manifestation anti-fasciste

Le Collectif anti-fasciste de la Sarthe appelle une manifestation anti-fasciste ce samedi 10 décembre 2022 à 17h place des Jacobins au Mans suite à l’attaque du centre-ville du Mans de décembre 2019 par d’une trentaine de militants fascistes armés (poings américains, barre de fer, battes...)

Retour sur les actions du TDOR 2022

Durant la nuit du 20 au 21 Novembre, Rennes a été couverte de graffitis transactivistes rageurs. Les messages attaquent la transphobie systémique, et taclent sévèrement le fascisme ambiant, et ses influences dans les milieux faussement féministes.

> Tous les articles "Antifascismes - Extrêmes droite"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter