information par et pour les luttes, Rennes et sa région

Pas un centime de plus pour les bassines

Orléans
Ecologies - Aménagement du territoire

Pour financer leurs méga-bassines, les agro-industriels ont besoin de pomper dans les caisses publiques. De nouveau, la FNSEA & consorts tentent de financer leurs grands projets inutiles et destructeurs avec notre argent.

  • La répression continue

    Double peine  : après avoir été frappé.e.s par les armes de la police pendant la mobilisation de Ste Soline, plusieurs blessé.e.s sont convoqué.e.s demain à la gendarmerie. Contre cette répression généralisée de plus en plus abjecte, nous continuerons de nous mobiliser et de nous défendre ! Nous appelons celles et ceux qui le peuvent à se regrouper devant la gendarmerie de Longué Jumelle (49) demain, mardi 13 décembre !
    RDV à partir de 9h45 pour soutenir la personne convoquée à 10h !

    Faites tourner l’info !
    NO BASSARAN & NO REPRIMARAN

Pour les seules bassines du Poitou, ils réclament une aide publique de plus de 50 %, soit une facture cumulée de plusieurs dizaines de millions d’euros qu’ils souhaitent faire payer à l’ensemble des habitants.es des bassins ligérien et bretons, via l’Agence de l’eau Loire-Bretagne.

Sans ces financements publics, pas de méga-bassine !

La construction de leurs cratères bâchés, l’installation de leur système de pompage tentaculaire, le maintien de leur modèle agricole industriel représentent, en effet, des investissements colossaux que les accapareurs seuls pourraient difficilement assumer.

Surtout que la facture s’alourdit avec la hausse des prix des matériaux, de l’électricité, des intrants chimiques, des frais de bunkérisation des chantiers et des bassines existantes pour faire face à notre mouvement d’opposition croissant. Une facture qui pourrait exploser en cas d’entêtement du gouvernement ou de généralisation de ces réserves.

Dans les prochains mois, l’Agence de l’eau Loire-Bretagne doit se positionner sur le financement des méga-bassines en projet dans le Poitou.

Son conseil d’administration doit délibérer, d’une part, sur le financement du projet des 30 méga-bassines dans la Vienne suite à sa validation en catimini par le préfet Girier, membre de la garde rapprochée de Macron, quelques jours seulement après la manifestation de Sainte-Soline, et, d’autre part, sur une demande de rallongement budgétaire pour les bassines des Deux-Sèvres.

Les élus du CA de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne autoriseront-ils le financement de ces projets d’accaparement de l’eau au profit d’une poignée d’exploitants alors que les inégalités sociales s’aggravent, notamment dans le monde agricole, et que les effets du changement climatique accentuent les difficultés d’accès à l’eau ?

Autoriseront-ils le financement de ces réserves alors que les bénéficiaires n’ont nullement l’intention de restaurer significativement les milieux aquatiques qu’ils ont détruit, de changer de pratiques afin de produire une alimentation de qualité, de diminuer leur consommation en eau ?

Autoriseront-ils le financement de ces projets qui ne font l’objet d’aucun consensus local, et désormais d’une opposition institutionnelle, scientifique, paysanne et citoyenne nationale grandissante ?

L’avenir du dialogue démocratique autour du partage et de la qualité des eaux dépend de la responsabilité des élus de l’Agence de l’eau à refuser le financement de ces projets.

L’arrêt du financement de ces projets associé à la mise en place d’un moratoire sur les chantiers de méga-bassines est la seule solution pour mettre fin à l’escalade des tensions, permettre la réouverture d’un dialogue et aboutir au plus vite à un projet de territoire citoyen de gestion de l’eau pour l’alimentation et la biodiversité.

Rendez-vous à 11h le 15 décembre

Pour nous faire entendre et interpeller les élus.es et les habitants.es des bassins bretons et ligérien sur ces enjeux, nous, collectifs Bassines Non Merci du Marais Poitevin, de la Vienne, de Charente, de Bretagne, de Haute Vienne, du Berry, appelons à manifester devant le siège de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne (9 avenue Buffon, Orléans) le 15 décembre prochain, à partir de 11h, date et heure à laquelle le CA sera réuni en plénière.

Au programme de la manifestation : prises de parole, banquet paysan, et jeux pédagogiques sur le fonctionnement de l’agence de l’eau et les espèces emblématiques des rivières du nord ouest de la France. Infos covoiturages et précisons sur le programme à venir.

No Bassaran !

jeudi 15

Pas un centime de plus pour les bassines

Orléans

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Ecologies - Aménagement du territoire » :

Programme des rencontres antinucléaire à Bure (17-23 avril)

Des rencontres printanières antinucléaires et anti-autoritaire auront lieu du mercredi 17 au mardi 23 avril 2024 à Bure (55). Au programme : assemblée plénière antinucléaire, promenades, plein d’ateliers, tables de presse, spectacles et 2 soirées concerts (les 20 et 23) ! Venez, ça va être super !!

> Tous les articles "Ecologies - Aménagement du territoire"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter