Tout le monde à Nantes contre LREM et son université d’été !

Nantes
Mouvements sociaux
  • Convergence des colères à Nantes à la rentrée -
  • EN MARCHE ANNULE SON UNIVERSITÉ D’ÉTÉ À NANTES !

    - En Marche annule la provocation programmée les 12 et 13 septembre à Nantes. Mais rien ne dit que la riposte sociale soit aussi annulée … -

    L’annonce était tombée au mois d’avril, relayée par la presse locale : « La République en marche fera sa rentrée politique nationale à Nantes » les 12 et 13 septembre. Ouest-France écrivait : « le bureau exécutif national de LREM a décidé d’organiser son ’’Campus des territoires 2020’’ à Nantes. C’est le nom donné à cette « université d’été », qui se tiendra au parc des expositions de la Beaujoire ». L’annonce n’était pas au conditionnel : le parti de Macron était déterminé à débarquer dans notre ville. La presse soulignait même que « ce campus » devait « marquer la rentrée politique du parti présidentiel et réunir « les militants LREM, les parlementaires et de nombreux ministres. » L’année passée, des milliers de militants En Marche, d’élus et de ministres s’étaient d’ailleurs réunis à Bordeaux. Le parc des expositions, vaste espace situé près du stade de la Beaujoire, utilisé pour les grands événements, était réservé par En Marche.

    Face à cette provocation inadmissible, toute une constellation de collectifs, syndicats, autonomes, Gilets Jaunes imaginait une « contre-université » pour assiéger En Marche et ses représentants. Le weekend des 12 et 13 septembre promettait d’être chaud, créatif et offensif, et de donner le coup d’envoi de la rentrée sociale contre un pouvoir discrédité et à bout de souffle.

    Mais, discrètement, au creux de l’été, le programme change totalement. Sur le site d’En Marche, un communiqué explique qu’à « l’occasion du Bureau exécutif du 29 juillet 2020, le Délégué général de La République En Marche, Stanislas Guerini, a présenté la liste des 14 sites régionaux qui participeront à « Construire Ensemble, La rentrée des territoires ». 14 sites. Et plus un seul, à Nantes, comme prévu. L’événement est présenté comme le rendez-vous des « marcheurs » pour « des moments d’échanges, des ateliers et formations, ainsi que des plénières interactives ». Pour lesquels il faut s’inscrire à l’avance. Rien à voir avec le gros événement gouvernemental annoncé quelques semaines plus tôt.

    Plus étonnant encore, Nantes ne figure même plus dans la liste des 14 « campus » retenus. Il y a notamment Aix-en-Provence, Amboise, Amiens, Angers, Carcassonne, Le Havre, Rennes ou encore la Guadeloupe, la Martinique et La Réunion ... Mais pas Nantes, qui devait initialement accueillir l’événement.

    Les choses ne sont pas formulées clairement, mais cela ressemble furieusement à une annulation en urgence. En 2016 déjà, le Parti Socialiste mourant avait annoncé la tenue de son université d’été à Nantes, avant de se raviser et d’annuler piteusement. Des festivités avaient quand même eu lieu. Notamment un mémorable « enterrement du Parti Socialiste » et une manifestation de nuit.

    En ce qui concerne ce fameux weekend de rentrée, il semble que la ville qui recevra le plus d’élus soit Amiens, où se tiendront les journées parlementaires du groupe LREM les 10 et 11 septembre, puis la « rentrée des territoires », avec la venue des « principales figures du mouvement majoritaire ». Dans l’Ouest, on imagine déjà de possibles chamailleries à Rennes ou Angers. Et à Nantes ? Selon des sources proches du dossier, rien n’indique, pour le moment, que la « contre université » d’En Marche n’aura pas lieu …

Le pouvoir En Marche, si mal élu, veut tenir son université de rentrée à Nantes les 11-12-13 septembre, au parc des expositions à la Beaujoire.

Inconscience ? Provocation ? Démonstration de force ? Stupidité ?

Dans tous les cas, il est impensable de les laisser faire tranquillement.
La crise sanitaire a mis en lumière, s’il était besoin, les dangers mortels du démantèlement du service public de l’hôpital, démantèlement que le banquier Macron a allègrement poursuivi à la suite des gouvernements précédents, dans la droite lignée de sa doctrine ultra libérale fondée sur le profit.

Cette même logique amène aujourd’hui des centaines de milliers de salarié-e-s à être sous la menace d’un licenciement et de pertes de salaires drastiques. Pendant ce temps, les patrons poursuivent leur vie opulente qui détruit le vivant. Les inégalités se creusent à toute vitesse.
La seule réponse du pouvoir à celles et ceux qui luttent contre les injustices est la violence, l’écrasement par la police et ses armes, par la justice et ses peines. Malgré les milliers d’images qui circulent montrant la police en pleine action, la classe dirigeante parvient à nier les violences policières. Pourtant, ce sont bien les policiers qui se sont battus pour...conserver le droit d’étrangler. Ils sont soutenus ouvertement par un pouvoir qui adopte une doctrine du maintien de l’ordre de plus en plus proche des pires pays dictatoriaux.

L’absurdité et l’indécence de ce pouvoir n’a qu’une limite : celle que nous seront capables de lui imposer.

De nombreuses colères s’expriment depuis le début du mandat Macron : mouvement des Gilets Jaunes, grève contre la réforme des retraites, luttes contre le racisme, pour l’hôpital, pour le Climat... Ces colères doivent se retrouver et s’exprimer ensemble pour se donner un autre horizon, fondé sur l’égalité, la solidarité et la liberté.

Ce week-end du 11-12-13 septembre ne sera pas celui de LREM. Il sera celui des luttes, celui de la vie, celui de la force collective et de la détermination à changer ce monde mortifère qui assassine le vivant.

11-12-13 septembre : toutes et tous à Nantes !

Infos à suivre.

Mail : nantesfaceamacron@riseup.net

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Mouvements sociaux » :

> Tous les articles "Mouvements sociaux"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter