Verdict dans le procès de la keufmobile à Paris : 29 ans de taule !

Paris
Antifascismes - Extrêmes droite Autonomie & auto-gestion Mouvements sociaux Répression - Justice - Prison

18 mai 2016. Une voiture de police est brûlée lors d’un contre-rassemblement face à celui des syndicats de keufs "contre la haine anti-flics". le 11 octobre 2018, la justice s’est vengée sur celleux désigné.e.s comme coupable par un agent du renseignement... 29 ans de taule avec des peines de 5 ans ou plus pour 4 d’entre eux.

Les peines sont à la hauteur de l’agitation médiatico-politique autour de ce geste politique. Tout simplement hallucinantes ! Face à la lourdeur de ce rendu et un probable interejet en appel pour certain.e.s d’entres elleux, il est peut-être temps que la solidarité s’organise et s’étende jusqu’en Bretagne et notamment à Rennes. Cette attaque est une attaque contre l’ensemble de celleux qui ont fait vivre le mouvement contre le travail et sa loi en 2016. Pour que le slogan "à la première, à la seconde, à la troisième voiture brulée, solidarité avec les inculpé.e.s" entendu à plusieurs reprises dans le cortège de tête rennais le 10 octobre se concrétise...

Le verdict est très lourd en ce 11 octobre dans le procès de la voiture de police brûlée quai de Valmy. Le président a suivi ou alourdi les peines demandées par le procureur dans l’ensemble, en s’autorisant des comparaisons limites : "Vous avez agressé des policiers uniquement parce qu’ils étaient policiers. Un peu comme d’autres s’en prennent à des noirs parce qu’ils sont noirs" a lancé le président à Antonin. Les condamné.e.s sont sommé.e.s de payer au syndicat de police Alliance, partisan du tout sécuritaire, 5000 euros de dommages et intérêts. Les condamnations se sont basées sur la foi du témoignage anonyme d’un policier du renseignement qui n’a jamais pu être contre-interrogé et dont les propos se contredisaient à plusieurs reprises. Un rassemblement est en cours devant le tribunal pour protester contre ce rendu et un autre est prévu ce soir, 11 octobre, à 19h30 à Ménilmontant, Paris.

  • Angel B. : relaxé ("participation à un groupement en vue de la préparation de violences volontaires"
  • Leandro L. : coupable, 1 an de prison avec sursis ("participation à un groupement en vue de la préparation de violences volontaires")
  • Bryan M. : relaxé ("participation à un groupement en vue de la préparation de violences volontaires") ; coupable, 1000€ d’amende ("refus de prélèvement d’ADN")
  • Thomas R. : coupable, 2 ans de prison dont 1 avec sursis ("auteur de coups de poing et de coups de pieds sur le véhicule")
  • Kara B. : coupable, 4 ans de prison dont 2 avec sursis ("jet d’un plot métallique sur le pare-brise")
  • Ari R. : coupable, 5 ans de prison dont 2 ans et demi de sursis ("coups à l’arrière de la voiture à l’aide d’un plot métallique)
  • Nicolas F. : coupable, 5 ans de prison dont 2 et demi avec sursis ("coups sur le policier avec une tige")
  • Antonin B. : coupable, 5 ans de prison dont 2 avec sursis sans mandat de dépôt ("agression du policier à l’intérieur de la voiture et bris de la vitre arrière")
  • Joachim L. : coupable, absent, 7 ans de prison (jet du fumigène) )

Lire l’article en intégralité sur Paris-Luttes

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Antifascismes - Extrêmes droite » :

Réflexions sur l’antiterrorisme et la liberté d’expression

"C’est ici l’état d’exception et l’arbitraire qui s’imposent, et l’on reprochera bientôt, lors des hommages à Samuel Paty qui auront lieu dans les écoles, à tel ou tel élève, de s’être senti visé en tant que musulman par un discours basé, effectivement, sur une volonté de mater une partie de la population...

> Tous les articles "Antifascismes - Extrêmes droite"

Derniers articles de la thématique « Répression - Justice - Prison » :

Rassemblement en hommage à Babacar Gueye

Samedi 5 décembre à 14h, rassemblement à Maurepas pour la 5e commémoration de la mort de Babacar et demander la mise en inculpation des responsables de sa mort.

La Technopolice, moteur de la « sécurité globale »

L’article de la loi Sécurité Globale sur l’interdiction de filmer les forces de l’ordre ne doit pas devenir l’arbre qui cache la forêt d’une politique de fond, au cœur de ce texte, visant à faire passer la surveillance et le contrôle de la population par la police à une nouvelle ère...

> Tous les articles "Répression - Justice - Prison"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter