Forum vivre ensemble - récit

Ces vendredi et samedi 19 et 20 janvier se tenait la première journées des "Assises de la citoyenneté" organisées par le journal Ouest-France au couvent des Jacobins.
Petit récit dedans-dehors.

Ouest-France aura beau clamer la réussite de ses "Assises de la citoyenneté", son objectif premier n’a pas été atteint.
Il s’agissait en effet pour les organisateurs d’écraser toute manifestation du conflit politique sous les grands idéaux et la langue de bois, et c’est raté. Il n’aura pu échapper à aucun-e des participant-e-s au forum que Rennes est une ville combative et que les luttes savent encore trouver une place au coeur du centre-ville.

Vendredi

Tout commence dès l’aube où les automobilistes rennais ont pu découvrir une série de messages hostiles au forum de Ouest-France sur une demi-douzaine de ponts de la rocade :

Les reines du périph'

Ce matin les reines de la rue ont écrit quelques message à destination des intervenants des #Assisescitoyenneté réunis au Couvent des Jacobins.

Posted by Rennes de la rue on Friday, January 19, 2018

Au même moment, Nathalie Appéré a eu quelques difficultés à expliquer aux auditeur-ices de France Inter que sa commune est un modèle de démocraie participative : http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/la-matinale-de-france-inter-delocalisee-a-rennes-perturbee_59b816ce-fcff-11e7-b32a-91b1e9319fc4/

Un piquet a ensuite été installé à quelques mètres de l’entrée officielle pour accueillir le public de l’événement avec une distribution massive du journal Vivrensemb’ et du petit livre "Eau tiède Connection".


Les plus reconnaissables des représentants de la très catholique bourgeoisie rennaise passent d’un air dédaigneux ou prennent docilement ce qu’ils croient être le programme de la journée. Mais un certain nombre de passant-e-s s’arrêtent pour discuter et ne se montrent pas dupes l’opération de communication médiatico-municipale.

La collusion entre les pouvoirs politiques et médiatiques en une légende...


Pendant ce temps, Pierre Gattaz et Laurent Bergé débattent âprement du chômage, les "Je suis d’accord avec Pierre" répondant aux "comme on se le disait l’autre jour avec Laurent". Ils sont interrompus par une salariée de pôle emploi syndiquée à la CGT qui refuse de les laisser gloser plus longtemps sur le sens de son travail.
Malheureusement, le patron du MEDEF aura échappé à la tarte à la crème qui lui était promise, véritable échec de la journée qu’il faut savoir reconnaître humblement.

Côté "village des partenaires" et "carrefours des initiatives", l’ambiance est morne comme dans un salon de l’électroménager. Les commerciaux d’EDF racolent en proposant des jeux et des emplois sur leur tablette, mais se renfrognent quand on leur demande s’ils ont du boulot dans la liquidation de centrale nucléaire...
Dans un coin, l’arbre à souhaits, seul espace d’expression réservé au visiteur, est peu mais bien utilisé :

A l’extérieur les postier-es en grève font une entrée remarquée sur Sainte-Anne. Fumigènes, slogans, drapeaux au vents. Les vigiles, approximativement brieffés par les renseignements territoriaux, demandent : "ça y est, voilà les zadistes ?".

Le début d’après-midi est marqué par l’autre débat phare de la journée, celui qui est censé prouver la pluralité des invités et que Ouest-France met en avant sur son site internet avec une image d’un dirigeant de la France Insoumise au côté d’un représentant de la ligne dure des Républicains, filloniste et ancien villiériste.

Le public nombreux s’étire jusque dans la rue Saint-Michel pour reprendre place dans le couvent. Il faut dire que les fouilles de sac et palpations corporelles à l’entrée ralentissent un peu la cadence. Manifestement, le centre des congrès n’a pas été pensé pour l’organisation d’événements "ouvert à tous", mais bien pour accueillir un public dûment accrédité à qui ont peut éviter ce genre de formalités de bases au temps de l’antiterrorisme du quotidien.
Les premiers entrés attendent les autres en s’instruisant.


Le moment venu, chaques intervention de Bruno Retailleau, fervent partisan de feu l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes en sa qualité d’ex-président de la région Pays de Loire, seront allègrement couvertes par de cruels "On a gagné ! On a gagné !".

Le public marconiste, après avoir conspué Retailleau, l’homme de l’ancien monde, ne manquera pas de huer copieusement, voire de traiter de "fascistes", les partisans de la zad.

Dans le même temps, Jack Lang, sorti avec un acolyte s’acheter une viennoiserie déguelasse au fournil de Pierre, provoquent spontannément des "Tout le monde déteste le PS !". Ce sera le seul intervenant "star" à s’aventurer sur le parvis du couvent.

Pour le dernier débat de la journée le ministre de l’éducation nationale, Jean-Marie Blanquer, avait décommandé sa venue et n’intervenait qu’en vidéoconférence. Le collectif de lycéen-ne-s et d’étudiant-e-s en lutte contre la sélection à l’université, sans doute déçu de ne pas pouvoir interpeller directement leur ministre, occupait exactement au même moment le rectorat, à quelques centaines de mètres de là. Estimant qu’il y avait déjà assez de "dialogue" comme ça à l’intérieur du couvent, les autorités ont fait procéder à leur évacuation par la section d’intervention de la police nationale. Cette dernière était assistée de la compagnie de CRS qui stationne en ville depuis la victoire contre l’aéroport, et qui était justement postée depuis le petit matin de l’autre côté de l’église Sainte-Anne, devant la visitation.

Samedi

Une centaine de personnes se sont rassemblées à nouveau le samedi midi, avec des prises de paroles de Sud PTT, de la CGT pôle emploi, du comité zad, du réseau de ravitaillement des luttes en région nantaise la cagette des terres, du collectif Vérité et Justice pour Babacar, du collectif d’étudiant-e-s et de lycéen-ne-s contre la sélection à l’université et du cartel des cantines en lutte (on espère n’avoir oublié personne !).
Une piñata à l’effigie de Pierre Gattaz a ensuite subi les coups de bâton et de pommeau de douche de la foule avant d’être brûlée en place publique, sur une bande son de disco 80’s et de MHD.


P.-S.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Elections - Démocratie » :

Forum vivre ensemble - récit

Petit récit dedans-dehors des Assises nationales de la citoyenneté organisées par Ouest-France au couvent des jacobins.

> Tous les articles "Elections - Démocratie"

Publiez !

Comment publier sur expansive.info?

expansive.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site, voyez ici pour plus de détails !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail expansive [at] mediaslibres.org