information par et pour les luttes, Rennes et sa région

Soutenir l’Avenir

Brest
Cultures - Contre-cultures Logement - Squat

En cas d’expulsion, rendez-vous le soir même à 18h00, place Guérin.

  • Tous les jeudis soir à 18h30, réunion du comité de défense de l’Avenir.
  • Invitation au prochain conseil municipal, le mardi 27 juin 2023 : Départ à 17h00 depuis l’Avenir ou à partir de 18h00 devant la mairie.

Depuis plus de 15 ans l’Avenir se bat et se débat pour organiser des temps de fêtes, des discussions, des projections, des chantiers collectifs, des cantines, des soirées de soutien et des carnavals loin des standards qu’offrent la vie quotidienne urbaine. Depuis toujours l’Avenir est un cheval de Troie, un lieu politique et autogéré qui s’organise avec celles et ceux qui fréquentent le lieu, qui font l’Avenir1. L’Avenir est une association de fait, un collectif aux mille visages qui cherche à inventer d’autres formes d’agir et de penser, sans hiérarchie ni responsables. L’Avenir est une multitude d’individus et de collectifs qui étouffent dans cette société inféodée aux lois de l’ordre, du contrôle et de l’argent, qui entrave et réprime avec force ou en silence.

Aujourd’hui, municipalité et sous-préfecture, telles les deux faces d’une même pièce, cherchent une fois de plus à nuire à l’existence du collectif « Pas d’avenir sans Avenir ». Cette fois-ci, elles invoquent la sécurité avec la mise aux normes du lieu (ERP). A cela s’ajoute son corollaire, la normalisation du collectif en l’assignant à déposer ses statuts, en bon et due forme avec les noms de ses représentants légaux. Cela va à rebours de ce que permet la loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d’association via son article 2 : « les associations de personnes pourront se former librement sans autorisation ni déclaration préalable… ».

Ce processus de normalisation participe d’un ensemble de mesures que subissent de nombreux acteurs militants (associatifs, syndicaux, culturels ou écologistes…) : arrestations arbitraires, menaces de dissolution, entraves ou sanctions financières, administratives et judiciaires. D’aucuns savent que les mises aux normes servent à aseptiser et combattre ce qu’il reste encore d’altérité, de sauvage et d’indocile dans ce monde capitaliste. L’Avenir n’échappe donc pas au dessein métropolitain qui gangrène chaque jour un peu plus la ville de Brest, parfaitement incarné par la gentrification en cours dans le quartier Saint-Martin, le port et partout ailleurs dans la ville. Toute aspérité doit être lissée.

C’est véritablement une menace de fermeture qui pèse sur l’Avenir. A celles et ceux qui souhaitent autres choses que des rues parées d’enseignes marchandes, des murs publicitaires et des caméras de surveillance... L’Avenir appelle l’ensemble des individus, collectifs, associations, et organisations qui font et qui habitent la ville à apporter leur soutien face aux menaces qui pèsent sur le devenir du lieu et du collectif.

Quelle ville voulons-nous habiter ? Que serait Brest sans la place Guérin, que serait la place Guérin sans l’Avenir ?

Quoique qu’il advienne, les activités du collectif continueront, dans ou hors les murs.

Le comité de défense de l’Avenir.
Brest, le 21 juin 2023.

contact : avenir@riseup.net

P.-S.

Pour consulter l’histoire du lieu et du collectif : https://avenir-brest.fr/passe-present-lavenir/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Cultures - Contre-cultures » :

Dobble Zbeul - Lancement du jeu en vidéo !

L’équipe d’Expansive est hyper heureuse de vous présenter en exclusivité un jeu 100% fait avec nos p’tites mains : le Dobble Zbeul ! Sans oublier sa magnifique vidéo de lancement !

Les Ombres éléctriques veulent faire sa fête à Jean Triff !

La fête à Jean Triff : comment continuer d’habiter la ville ? Pour échanger autour des enjeux de droit au logement, de gentrification, et d’habiter de manière plus générale. Du jeudi 19 au dimanche 22 octobre aux Ombres éléctriques, 10 rue des Trentes.

> Tous les articles "Cultures - Contre-cultures"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

Alerte sur l’hébergement d’urgence en Ille-et-Vilaine

Des directives préfectorales ont annoncé une réduction du nombre de nuitées hôtelières d’urgence. Aujourd’hui, c’est un manque de plus de 200 places à l’échelle du département. Nous réclamons pour les victimes de violence le droit fondamental à être protégées, et à protéger leur·s enfant·s...

> Tous les articles "Logement - Squat"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter