Vent de Bure : Cap sur Nancy les 1er et 2 juin !

Nancy
Aménagement du territoire Anti-capitalisme & Multinationale Anti-nucléaire Ecologie Répression - Justice - Prison

Contre la poubelle nucléaire à Bure, appel à converger massivement à Nancy, samedi 1er et dimanche 2 juin. À toutes celles et ceux qui partout en France et au-delà se sentent touché·es et concerné·es par la lutte de Bure, toutes celles et ceux qui s’interrogent, et veulent comprendre ce qui s’y trame !

  • Evènement reporté !

    L’événement que nous organisions pour le week-end du 1er et 2 juin est reporté, probablement à septembre (date que nous vous confirmerons prochainement).
    Voir l’article sur expansive

Nous, collectif d’associations, de comités de soutien lorrains et d’habitant-es résistant depuis près de 25 ans contre la méga-poubelle nucléaire de Bure, appelons à converger massivement à Nancy, samedi 1er et dimanche 2 juin, toutes celles et ceux qui partout en France et au-delà se sentent touché-e-s et concerné-e-s par la lutte de Bure, toutes celles et ceux qui s’interrogent, veulent comprendre ce qui s’y trame !

Bure, c’est un petit bout de Meuse pour l’un des plus gros projet industriel européen : enfouir 85000 m3 des pires déchets radioactifs dans 300 kms de galeries, à 500 m sous terre. 130 ans de chantier, garanti sans risque pour 100 000 ans ! Derrière ces chiffres abstraits, des risques réels : explosions, incendies, contaminations, rejets massifs. Depuis 25 ans, pour faire accepter ce projet, État et nucléocrates cherchent à l’imposer en faisant de la population locale leur cobaye et en faisant taire les élu-es à coup de corruption légale d’un milliard d’euros.

Depuis l’été 2017, la carotte s’est transformée en bâton avec une vague de répression et de criminalisation inédite dans l’histoire récente des territoires en lutte - 60 procès, 28 interdictions de territoires, plusieurs peines de prison ferme, des dizaines de mois de sursis, et une instruction pour « association de malfaiteurs » qui empêche 9 personnes de se voir. Coûte que coûte, le trou de Cigéo doit se creuser, quitte à y enfouir quelques opposants avec les déchets nucléaires.

Néanmoins, nous nous élevons plus que jamais face à cette hérésie sociale éthique et environnementale. Toutes et tous, nous sommes animé-es par la détermination à enrayer ce sinistre projet et de porter nos voix contre cette machine de destruction. Face à l’omerta et au silence, nos voix crient, murmurent, rient, interpellent, hurlent qu’elles ne se tairont pas. Nous refusons à la fois les nuages radioactifs et ceux des lacrymos.

Nous sommes debout, mais parfois les braises ont besoin d’être ravivées pour retrouver la chaleur d’une force collective : tant mieux, du souffle, nous en avons et vous aussi !

Lire la suite sur dijoncter.info

P.-S.

Relayez svp cet appel dans vos réseaux !

Affiches, flyers à diffuser très prochainement !

Plus d’informations pratiques et programme détaillé à venir sur ventdebure.com

Site : pour retrouver l’appel, en savoir davantage sur le programme ou encore organiser des bus
www.ventdebure.com

Contact

*pour nous écrire, ventdebure@riseup.net

*pour nous joindre, 06 50 69 72 61

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par une administratrice du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Derniers articles de la thématique « Aménagement du territoire » :

> Tous les articles "Aménagement du territoire"

Derniers articles de la thématique « Ecologie » :

Appel : La Mer est une ZAD

Un appel à défendre la mer et les différents usages qui s’y déploient en période de confinement, avec un appel à mobilisation pour samedi 7 novembre à 16h sur tout le littoral !

> Tous les articles "Ecologie"

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter