Bure

Info d’ailleurs

Bure : Le bois Lejuc est réoccupé !

Près de Bure, le bois Lejuc est réoccupé depuis le 18 juillet à 14h. De nombreuses personnes ont réinvesti ce lieu au sol comme dans les arbres pour réaffirmer leur opposition au projet de centre d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo, au nucléaire et à son monde, industriel, colonial, militaire.

Info d’ailleurs

[Bure] Construire la solidarité

Le 20 juin à Bure, près de 200 gendarmes ont arrêté 8 personnes et perquisitionné 11 lieux de vie et d’organisation de la lutte contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires. Communiqué des collectifs antirèp’.

Info d’ailleurs

Grande journée contre la poubelle nucléaire à Bure

Le 16 juin 2018 marquera un temps fort dans la lutte contre le projet Cigéo d’enfouissement des déchets. L’occasion de faire un bilan des derniers mois marqués par la surenchère répressive du gouvernement et de savoir en tirer les leçons. L’opportunité aussi, de recharger les batteries, de marquer sa solidarité et de réfléchir au renouvellement des formes d’action.

Chroniques judiciaires

A Bure, le procureur pyromane

Deux opposant.e.s au projet de poubelle radioactive à Bure ont été condamné.e.sle 19 mars dernier à trois mois de prison ferme. Le procureur attise l’incendie de colère et de rage. Mais enfermer la lutte, c’est la nourrir, la décupler.

Info locale

On carBure !?

Création d’un comité de soutien à Bure à Rennes et départ pour le we du 3 & 4 mars

Info d’ailleurs

Ne laissons pas Bure-aux-crates

Bure, en quelques mots ? C’est le projet d’enfouissement de déchets radioactifs le plus grand d’Europe. Retour de l’intervention à Rennes de 4 camarades habitant.es sur la zone, vouée à devenir une poubelle nucléaire durable.

Chroniques judiciaires

[Bure] Audience du 16 janvier : 6 mois fermes requis pour menaces et refus de signalétique !

Récemment nommé à la cour d’appel de Nancy comme substitut du procureur au Tribunal de Grande Instance de Bar-le-Duc, Bruno Fleury met la barre particulièrement haut dans ses réquisitoires : 6 mois de prison ferme pour ne pas être revenu en prison à l’issue d’une journée de sortie, puis 6 mois de prison ferme pour refus de signalétique et menaces de mort.

| 1 | 2 | 3 |

Vous souhaitez publier un article ?

Vous organisez un évènement ? Vous avez un texte à diffuser ?
Ces colonnes vous sont ouvertes. Pour publier, suivez le guide !
Vous avez une question ? Un problème ? N’hésitez pas à nous contacter